Publié dans Spiritu santo ..., Le quotidien

La vraie magie

61OUfWartbL

Voici un livre qui décline le terme « magie » sous une autre occurrence que le livre précédemment présenté. Bien que plus proche du sens habituel de la magie, qui se veut être une pratique permettant de provoquer des choses, plus ou moins positives, comme des apparitions, des lévitations, La vraie magie du   Dr Wayne W. Dyer   propose effectivement des pratiques pour provoquer des choses qui peuvent s’apparenter à des actes magiques : des événements très favorables pour nous : la chance, la réussite, l’abondance.

Cependant, au lieu d’évoquer et d’invoquer des forces surnaturelles, des dieux, des fées ou je ne sais quoi, l’auteur propose tout simplement de provoquer la magie par des pratiques de pensée positive qui vont attirer à nous la chance, l’abondance, la réussite, l’amour et que sais-je encore. pas de potions, pas d’incantations, mais bien quelques formules magiques et quelques recettes sans ingrédient incongrus. l’ingrédient, c’est ton esprit.

En vérité la magie est un état d’esprit, une façon de voir la vie, qui la rend propice au changement positif. la magie est tout simplement en nous, dans notre façon de voir, d’appréhender le monde et de surmonter les difficultés de l’extérieur ou de l’intérieur.

L’auteur évoque ainsi :

 

_ la loi d’attraction

_ le pouvoir de l’affirmation

_ l’abondance

_ la gratitude

_ le pouvoir de l’intention

_ le pouvoir plus générale de la pensée

_ l’intuition

_ la confiance en soi

_ l’humour

_ la confiance en l’Univers

_ la méditation et la pleine conscience

_ le pouvoir de l’instant présent

_ rester sans jugement, sans scepticisme et lâcher-prise

_ l’impermanence et l’équanimité, qui permettent de relativiser.

_ l’idée de complétude : on a déjà en soi tout ce qu’il faut, on est un être accompli.

_ pour évoluer il faut agir comme si on était déjà comme on veut être

_ on n’a pas à changer, on est en évolution.

_ le dépassement des égrégores et des pensées pré-conçues.

_ la motivation de l’action n’est pas dans la réussite mais dans le plaisir que l’on prend à faire.

Je ne vais pas te développer les définitions de tout cela, sache que si tu as fait le défi magie, ou si tu le fais, tu vas te familiariser avec tout cela, et que ce livre et le défi magie parlent le même langage.

 

Dr Wayne W. Dyer  nous engage à devenir tout simplement un être spirituel. Un être spirituel est quelqu’un qui sait que l’Univers a un projet et surtout il sait dépasser une vision terre à terre, à court terme, des événements. C’est un être qui se porte en lui-même.

Pour résumer, cet ouvrage est la somme de tous les apprentissages donnés par le Dr Wayne W. Dyer dans ces autres livres. C’est le dernier publié avant sa mort. Je n’ai pas lu les autres, mais à regarder les titres je me suis dis que s’il fallait n’en lire qu’un c’était la vraie Magie qui semble être la compilation de tout le reste.

J’ai trouvé ce livre parfois répétitif parce qu’il reprend pour chaque question, chaque domaine de la vie, tout le processus et explique en détails une même démarche pour différents contextes. cependant, j’ai du mal à m’en défaire. Je voulais l’envoyer à une amie, mais je n’ai pas encore réussi à le mettre ne fiches. Je le trouve extrêmement riche. le style est agréable, très fluide. L’auteur nous confie nombre des épisodes de sa vie, un style à l’américaine, donc.

Pour moi, c’est un incontournable du développement personnel, qui répond à la fois aux questions de la confiance en soi qu' »aux questions de destin, de prédisposition, de place dans l’Univers. Bref, c’est le livre à lire cet été si tu as besoin  de rebondir !

Acheter le livre : https://www.amazon.fr/vraie-magie-Cr%C3%A9ez-miracles-chaque/dp/2290138126/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1497553680&sr=8-1&keywords=la+vraie+magie

Au passage , j’aime beaucoup cette collection, très abordable en prix, avec des ouvrages de qualité.

Publié dans Passions partagées, Le quotidien, apprendre

Un concours de dessin

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Mon petit poussin a participé à un concours de dessin. Quand tu fais participer ton enfant, tu es plein de bonnes intentions, tu te dis que l’important c’est de participer. Mais lui ne l’entend pas de cette façon. Il rêve de gagner, il sait qu’il va gagner, parce que son héros préféré gagne toujours dans le dessin animé qu’il regarde le soir. C’est rare que Petit Ours brun échoue.

18056233_10154689839484482_6947606204199704425_o

Mais cela peut arriver.

Entre le moment où on a déposé le dessin, pour ce concours des 3-12 ans ( oui, 3 – 12 ans, tu imagines bien que mon poussin qui a 4 ans avait peu de chance de gagner) et la remise des prix, nous avons préparer le poussin à essuyer un échec.

18221631_10154708522179482_8753409444490857476_n
les dessins exposés…

 

Pendant un mois, les dessins ont été exposés et le public a pu voter anonymement. 12 ans, 9 ans, 4 ans, ils étaient tous à égalité. Du coloriage gribouillé à l’œuvre d’art du 12 ans, tout le monde avait les mêmes chances… Tu vois le problème ? A la remise des prix, mercredi 7 juin, il y a eu des déçus et des pleurs.


Mais pas pour Poussin. Elle a un sacré don quand même la petite…
Elle a terminé 4e pour six prix et 29 participants. Les 5 autres ont 9, 10 et 12 ans. Poussin, sur la photo de remise des prix, on dirait une figurine.

IMG_20170607_161027.jpg

Je suis super méga fière de son dessin. Depuis, elle a encore passé des caps : elle reproduit en 2D des figurines 3D, elle dessine en plaçant les masses sans les contours, elle fait des trucs de dingue. Comme tout parent à ce moment-là, j’espère qu’elle continuera sur cette voie, à vivre sa passion et progresser en exploitant ce don. Mais je peux présumer de rien. Evidemment, si elle abandonne, je sentais déçue, mais elle n’a que 4 ans. Elle dessine tous les soirs, tous les jours depuis peut-être un an. Elle a des livres, un petit lutrin, et elle apprend.

Mais l’important tu vois, c’est que ça lui plaise et que la rende heureuse. Le reste… je te propose de lire mon article sur Elizabeth Gilbert pour savoir ce que j’en pense !

dessin

 

 

Publié dans ...In corpore sano, défi des cent jours

Sur la route du kéfir

IMG_20170622_115441Avec un titre pareil, tu penses sans doute que nous partons pour un périple de plusieurs semaines dans le Caucase. Mais tout ce qui va t’être raconté se passe dans la cuisine… et au pays incroyable de ton intestin. Bon, on va peut-être se passer du périple intestinal finalement.

Cette année, il est sorti un nombre impressionnant de livres sur notre deuxième cerveau, l’intestin, qui comprend autant de neurones ou plus que le cerveau. Je n’en ai lu aucun. J’ai toujours su que mon ventre parlait et pensait et ce depuis toute petite. ce que je ne disais pas, mon ventre le hurlait. J’ai toujours eu mal au ventre, depuis la petite enfance. Attribué à la peur de l’école, ce mal de ventre était sans doute rassurant pour ma mère qui croyait que j’avais peur de la quitter. Franchement j’ai de gros doutes j’ai toujours adoré l’école. Cependant, j’ai toujours eu mal au ventre avant de grands événements, des examens, des spectacles et surtout quand j’étais en désaccord avec mes proches. ce mal de ventre s’est installé, et depuis c’est soit mes douleurs aux lombaires, abominables, soit lui qui se tort de douleur, qui me réveillent.  Ajoutons à cela des antécédents de cancer du côlon, effectivement, j’ai envie de prendre soin de ce ventre !

Chez le médecin

On te donne dus spafon et du débridat. OUI. Ca peut faire effet et ça ne traite rien. Mais les choses se compliquent quand en plus tu as de l’endométriose absolument partout dans ton corps. certes, ce corps est gynécologiquement au repos mais il n’empêche que la maladie a laissé des lésions un peu partout.

On te conseille également le régime alcalinisant, qui est quand même plus efficace que la fameuse cure de probiotiques. cependant, ces derniers auraient dû être méga efficace après la cure alcalinisante et … non. je pense avoir essayé tous les probiotiques du marché, au cas où tu te dis  » c’est pas les bons ». J’ai dépensé des fortunes en probiotiques, la dernière fois on a pris un traitement pour la famille , on a payé en trois ou quatre fois… pour rien ou presque rien.

Et puis un jour… sur instagram

IMG_20170621_155256

Voilà t’y pas que je vois qu’une blogueuse fait du KEFIR. Je me demande bien ce que c’est que ce truc qui macère et fait des bulles et là je découvre l’incroyable supercherie du monde médical. Tes probiotiques sont morts, le kéfir, lui est une boisson obtenue par fermentation de graines de kéfir et ce sont des probiotiques vivants. Pourquoi nous cacher l’existence de cette boisson ? Parce que c’est GRATUIT. Le kéfir ne se vend pas, il faut trouver un  » donneur ». Un réseau mondial de cultivateurs de kéfir est à trouver, il te suffit d’entrer dans le réseau. C’est pas une secte, rassure-toi. Là, j’ai une chance incroyable, une co-créatrice du Mans en a à donner et je la connais bien, c’est Nicole.

Pour te dire à quel point le kéfir dérange, j’ai quand même trouver des articles de médecins de mèche avec les labos pour dire que le kéfir c’est des probiotiques mais que tu sais pas si c’est ceux qu’il te faut. Ah ben t’es mignon Jean-Claude Doctorus, mais ceux que tu prescris et qui coûtent une blinde c’est pareil, tu ne m’as jamais fait faire d’analyse pour savoir, tu m’as dit d’essayer, et que s’est-il passé ? Ben tu vois, RIEN. Aucune amélioration. Et tu vois, je ne comprends pas pourquoi on n’entend pas davantage parler du kéfir qui est GRATUIT.

Bref me voilà donc partie sur la route du kéfir

ETAPE UN: récupérer les grains

IMG_20170620_152124
ne fais pas ma bêtise : n’utilise jamais de métal !!! J’ai coupé la photo pour t’enlever ma vilaine passoire

Alors çà, c’est le plus compliqué. Le kéfir ne se vend pas et se donne. Il faut donc trouver un donneur . J’ai tout simplement lancé un appel sur Face de Bouc et ma copine a répondu. A toi de trouver… Qui a du kéfir ? Qui a du kéfir ? Évite d’attirer l’attention des forces de l’ordre quand même !

ETAPE DEUX : préparation

Ingrédients :

  • un grand récipient type gros bocal avec couvercle hermétique
  • environ 100 grammes de sucre roux
  • 2 grosses cuillères à soupe de grains de kéfir de fruit
  • 1 l. d’eau de source
  • 2 figues sèches
  • un demi citron jaune
  • IMG_20170620_151917

Préparation :

  • Mettre dans le récipient tous les ingrédients.
  • L’astuce de ma copine : mettre les fiches dans des compresses  pour éviter que les grains ne viennent se mélanger au kéfir, ça le salit.
  • Remplir d’eau de source (sans remplir a ras bord, laissez un espace)
  • Fermer le couvercle du bocal
  • Laissez à température ambiante à l’abris de la lumière
  • Quand les figues remontent en surface (24 Heures environ), la boisson est prête.
  • Placer un saladier et filtrez le tout avec une passoire fine (Pas de métal)
  • Récupérer le jus du citron
  • Jetez les figues
  • Récupérez les grains de Kéfir, rincez-les et remettez dans le bocal pour recommencer un nouveau cycle.
  • Mettez le liquide directement en bouteille (bouteille en verre type limonade)
  • Garder 2 jours a température ambiante
  • Au bout de 2 jours environ, mettre au réfrigérateur pour stopper la fermentation et consommer..
  • Faire uniquement la quantité que l’on consomme par jour.
  • La boisson se conserve ensuite quelques jours au réfrigérateur Si l’on attend trop longtemps, le kéfir deviendra trop acide et imbuvable.

Ma copine conseille de prendre des bouteilles à limonade pour éviter d’avoir une grosse sorti au moment d’ouvrir .

Il existe du kéfir de lait mais franchement je ne tenterai pas, je pense que ça peut vite tourner ce truc-là.

Les bienfaits du kéfir :

J’ai trouvé ces informations sur le blog  » la toute zen »

Appelé aussi « cristal japonais », le kéfir est composé de levures et de bactéries qui forment des grains translucides plus ou moins gros qui augmentent en taille et en nombre lorsqu’ils sont en contact de l’eau sucrée. Voici les principales bactéries (bonnes pour la santé) présentes dans le kéfir de fruits : Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus, Lactococcus lactis, Saccharomyces cerevisiae, …

  • Aliment vivant qui fournit certains oligoéléments
  • Il est considéré comme un probiotique et utilisé pour ses propriétés diététiques
  • Digeste, il nettoie les intestins voire soulage certains désordres intestinaux
  • Il favoriserait le transit intestinal, réduirait la flatulence et contribuerait à un système digestif sain
  • Santé et une longévité améliorée
  • En tant que probiotique, il apporte des bactéries et levures utiles à la digestion et au bon fonctionnement de l’organisme, des vitamines et des minéraux assimilables, et les protéines complètes
  • Le kéfir pourrait également aider à éliminer des envies malsaines de nourriture
  • Les Russes pensent que la consommation régulière du kéfir améliore l’état général de la santé, il est d’ailleurs proposé aux patients séjournant dans les hôpitaux, pour aider à combattre les infections et les maladies.
  • Le Kéfir contient du sélénio-méthionine qui est un anti-oxydant n’existant pas sous forme libre dans les aliments
  • Les peuplades vivant dans les plaines de l’Europe de l’Est disaient que le kéfir avait des propriétés «magiques» permettant de guérir les maladies gastro-intestinales.

 

Pour tout savoir sur le Kéfir, je te conseille donc de lire  » La toute zen » j’ai vraiment apprécié son article.

http://www.unetoutezen.com/le-kefir-de-fruits-la-boisson-vivante/

A lire aussi :

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=kefir-boisson-decouvrir

https://crudessence.com/blogue/bien-manger/le-kefir/

Maintenant que j’ai pu déguster ma première cuvée je te le dis : C’EST HYPER BON !!!!!

Publié dans Coups de coeur, Le quotidien

Reveillez le chaman qui est en vous : attention, livre de chevet

51vkvNqLK+L__SX307_BO1,204,203,200_

Ce livre-là m’a fait renouer avec tout ce qui me constitue. Je l’ai adoré, c’est peu dire. Je l’ai carrément ingurgité et je l’ai gardé en moi.

Arnaud Riou te propose de découvrir le chamanisme. Tu apprendras les origines du chamanisme, ses sources ( nombreuses) les différentes pratiques et découvriras qu’en variété il existe un chamanisme par région du monde. Le chamanisme, c’est à la fois une religion, un art de vivre, une façon de voir la nature et de lui parler . Le chamanisme c’est l’Ecologie avec un grand A, la médecine naturelle, c’est l’écoute de soi. En fait, à travers tout cela, tu vas découvrir qui tu es vraiment.

chaman
Ben non, c’est pas Arnaud Riou qui les a maquillées, c’est une sychronicité.

 

Tu vas apprendre à t’écouter et écouter la nature, tu vas te cultiver, connaître les rituels des peuples chamans et tu vas te rendre compte de l’importance, là encore, de la plaine conscience et de la méditation. Tu vas  apprendre à t’enraciner, te centrer, être aligné . Tu vas comprendre comment ouvrir ton cœur, comment te ressourcer, te purifier, te nourrir de la nature. Tu vas apprendre à te protéger des mauvaises ondes et des mauvaises gens. Tu vas développer tes cinq sens, en tout cas tu vas te sensibiliser au développement de tes cinq sens. Tu vas habiter ton corps, vivre dans ton corps, comme jamais tu ne l’a fait.

Tu apprendras à découvrir ton animal totem, à purifier ta maison. Tuvas découvrir que les chamans sont à la fois naturopathe et lithothérapeutes, qu’ils ont des moyens de connaître l’avenir tout à fait censés.

toucan
mon animal totem

 

Evidemment, ce livre ne fera pas de toi un chaman, mais tu connaîtras des pratiques et tu découvriras la méditation ( tu peux en écouter grâce à un code QCR et ça c’est chouette).

Tu parleras aux arbres. Tu écouteras ton instinct.

C’est un livre complémentaire au défi magie, à avoir avec soi, à lire, à relire, à consulter régulièrement. Ce livre ouvre tellement l’esprit que tu as envie ensuite de tout découvrir : les mantras, les mudras, les soins par magnétisme, les plantes, les pierres, TOUT !

Ce qui m’a choquée, c’est que de nombreuses connaissances étaient défendues aux quatre coins du globe sans que les chamans de ces différents peuples ne se soient rencontrés. Qui est-on pour remettre en cause tous ces savoirs ? La plupart du temps, la science vient corroborer ces connaissances et il y en a encore pour douter et se marrer. Certaines expériences dont Riou parlent sont incroyables mais verai. D’autres livres, par exemple sur la communication entre les animaux et les végétaux par la télépathie, viennent appuyer ses propos ( j’espère pouvoir acheter un jour le fameux livre sur les arbres sorti au printemps dernier).

Pourtant, l’avenir de notre planète est dans le chamanisme. Nos enfants sont naturellement de petits chamans. Si tu es sensible à une éducation de la Nature, lis ce livre. J’ai tellement reconnu mes filles dans ce livre, c’était incroyable. Maya par exemple crée ses propres rituels naturels, c’est fou, quand tu l’observes, tu te rends compte combien la joie d’être dans la nature est simple.

foret

Le chamanisme peut nous apprendre énormément. Nous sommes dans une phase du monde où nous devrons renouer avec la nature si nous voulons nous sortir de l’enfer que nous avons créer à commencer par la pollution, la productivité à outrance et l’accélération du temps et de nos activités.

Et une autre vidéo

Arnaud Riou est un hymne à la joie à lui seul. J’aime cette personne si simple qui te répond personnellement quand tu lui écris. Tu trouveras des commentaires négatifs qui l’accusent d’être un  » perroquet » ou un usurpateur » et qui justifient leur point de vue en concluant  » MOI J’ai fait de la méditation pendant 30 ans ». Alors continue mon gars, parce que visiblement tu n’as ni appris le renoncement à l’égo, ni appris à avoir une parole impeccable, ni compris que tu n’étais pas là pour juger les autres.

Moi, Arnaud Riou m’apporte beaucoup. Il me parle de centrage, d’alignement, d’ancrage et ça me sert dans ma vie et dans mon métier pour former des comédiens. ce sont des exercices que les comédiens avec qui je travaille pratiquent. En fait, on a tellement en commun lui et moi que je ne peux qu’être fan de cet homme.

Après, tu peux ou non adhérer à la partie  » communiquer avec l’invisible », le spirituel, mais cette idée d’être relié tous ensemble me paraît tellement salvatrice pour notre avenir que je peux que la défendre avec Arnaud Riou.

Son site : http://www.arnaud-riou.com/

Publié dans défi des cent jours, Le quotidien

 

Je te propose une recap de les 4 premiers jours de défi qui se passe très calmement sans difficulté, mais sans grosse euphorie :  on a déjà tellement préparé le terrain que j’ai déjà mis pas mal de choses en place ces dernières semaines comme une invasion fruitière de la cuisine, des smoothies, du temps à cuisiner… L’été est quand même une saison facile pur mieux manger.

Jour 1: mes intentions

J’ai décidé que mes intentions seraient :

_ manger plus sain et mieux

_ manger plus équilibré

_ perdre du poids ( 4 kg)

_ éviter le gras

_ avoir conscience

_ chercher des aliments bons pour la santé, qui soignent

_ manger chaman

_ moins grignoter, moins de sucre, moins de chocolat

_ plus d’exercice

_ tenter le tai chi

Jour 2 : tableau de visualisation

J’ai aimé faire ce travail de collage car j’adore le journal créatif. Je commence à avoir plusieurs pages de tableaux de visualisation.

 

Cette fois j’ai centré sur l’alimentation et la nature.

19260282_10154849845104482_7854435017710653378_n.jpg

19274959_10154849844614482_7849453584042796058_n

19224840_10154849845319482_2845313111033152455_n.jpgJour 3 : manger en conscience

Ce n’est pas toujours facile. Je cuisine davantage en conscience que je ne mange en conscience. J’aime lire ou discuter en même temps que je mange. cependant j’adore prendre mon temps sur le fromage et surtout sur les desserts. J’ai pris mon temps pour déguster mes fruits et ma crème. cela dure et on mange moins. J’aime regarder les textures surtout, et les éprouver. En plus, nous en avons en très petite quantité dans le jardin, on prendre donc plaisir à manger nos trois fraises chacun.
En revanche  j’ai bien nagé en pleine conscience, faut dire que je ne l’avais pas fait depuis une éternité ( nager).

Cela va faire plus d’un an que je médite ou que je fais de l’hypnose chaque jour ou presque ( rares sont les jours sans).

19260348_10154849845379482_8318175710122689460_n.jpg

Jour 4 écouter son corps

Mon corps me prévient toujours quand quelque chose ne va pas. A chaque fois que je ne l’ai pas écouté ça a très très mal fini ( la pneumonie de cet hiver, te souviens-tu ? Moi en ce moment de canicule et de pollution, je me souviens très bien, je respire très mal). J’arrive également à visualiser et à décrire ce que j’ai dans mon corps. Evidemment, les médecins en ont rien à carrer. Dommage parce qu’on trouve toujours ce que je vois.
je suis également mes envies alimentaires. Il y a toujours une bonne raison. En ce moment je me fais des smoothies tous les jours et l’apprivoise mon robot. J’ai aussi des envies de pois chiche, je fais des recettes et je me suis rendue compte qu’il était très riche en potassium et magnésium. On le conseille également pour lutter contre le cancer colcorectal. Chouette. Je mange beaucoup plus de légumes et de fruits et je limite au maximum de gluten. Je sais que je ne suis pas intolérante mais quand même, j’ai remarqué que j’avais davantage mal au ventre en mangeant du gluten. J’ai acheté trois farines différentes.

Mon corps me dit aussi de se méfier de la chaleur alors je vais te laisser… A bientôt pour un nouveau bilan et surtout… Pour une nouvelle découverte pour mon corps … un truc qui va faire du bien et que je m’en vais de ce pas préparer et prendre en photo pour toi… surprise surprise !

19105905_10154829808269482_4486964677498627643_n.jpg
Je te parlerai aussi bientôt de mes petits dessins…
Publié dans Coups de coeur, Le quotidien

Comme par Magie : un livre sur la créativité

magie

Je suis tombée sur ce livre suite à des conversations entre copines. Tu vas voir défiler sur le blog quelques conseils de lecture avec le mot « magie » et tu vas être bien étonné que le contenu ne soit vraiment pas le même. Un mot, différents thèmes !

Celui-là, il parle de la magie de la créativité. L’auteure, qui a écrit un roman à succès, explique comme apprivoiser sa créativité, oser être créatif et ne pas avoir peur de l’être. Elle explique à juste titre tout ce qui peut nous empêcher de passer à l’acte, en particulier nos peurs et la grande peur des autres de ce qu’ils disent. Mais tu sais, quand les autres bavassent sur toi c’est souvent par jalousie et par peur. Peur que tu sois mieux qu’eux, jalousie que tu aies osé faire ce qu’ils n’oseront jamais faire. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas la créativité pour, je dis juste qu’il leur manque le courage.

Inutile de te dire que j’ai beaucoup aimé ce livre, qui ne m’a certes rien appris vraiment, mais qui m’a conforté, comme si je parlais avec une meilleure amie, dans tout ce que je pensais de la créativité et des autres, de leurs réactions.  La peur de la créativité, c’est comme le racisme, ça a la même source : on est anti-noir, anti-créatif, anti-jesaispasquoi, parce qu’on a peur de la différence. Pourquoi la différence fait peur ? parce que, je te l’ai déjà expliqué, la différence c’est la possibilité pour l’autre d’être meilleur que toi. Donc arrête de te mettre des bâtons dans les roues par peur de déplaire.
J’ai adoré dans ce livre qu’elle explique qu’il ne fallait ni chercher à plaire, ou à être original, ou à sauver le monde, ou à créer une œuvre qui aiderait les autres, serait utile, serait innovante ou je ne sais quoi d’autre. Le meilleur moyen d’échouer est justement de chercher à faire quelque chose pour se démarquer. Elle dit juste  » Faites parce que ça vous plaît, et vous serez authentique ». Un jour, un élève m’a demandé pourquoi je n’étais pas célèbre en écrivant plein de poèmes. Ben parce que j’en ai rien à foutre. Ce livre commence très justement avec l’exemple d’un poète qui a fui la célébrité. Je pense que c’est un des points communs de beaucoup de très bons poètes : vous ne les connaissez pas, ils vivent leur petite vie tranquilou sans se soucier de ce pensent les gens. Ils écrivent pour eux. Je sais cela paraît carrément égoïste et égocentrique; mais en fait, la créativité c’est se faire du bien à soi. SI en plus ça peut en faire aux autres c’est merveilleux, mais on n’est pas obligé de vouloir tout publier, tout rendre public.

Je me rappelle d’un groupe d’écrivaillons sur lequel j’étais il y a longtemps. le débat faisait rage sur qui pouvait se prétendre auteur, qui pouvait se nommer écrivain. Il paraît que la règle c’est qu’on est auteur quand on a publié un livre et écrivain quand on en a publié u moins six. Qu’est-ce que c’est con. Un écrivain écrit. Point. Dans ce livre, elle conseille justement de se dire des affirmations, et de s’affirmer être ce qu’on veut être. Elle dit même  » l’important n’est pas comme on vous nomme mais à quel nom vous répondez ». Quand j’étais élève, un jour, une camarade m’a dit  » parce que toi tu te dis artiste ? » avec grand mépris. Pour elle, un artiste, c’était un mec exposé dans un musée. J’écrivais, je dessinais, je dansais et je faisais du théâtre : je ne voyais pas à quel autre nom que celui d’artiste j’aurais pu prétendre et répondre justement. Cela amène la question de la prétention : en quoi Est-ce prétentieux de se dire artiste ? Accuse-t-on le boucher d’être prétentieux en se nommant boucher ? Il n’y a pas, comme dans d’autres pays, d’études d’écriture créative. Elizabeth Gilbert évoque encore ce point dans son livre. Le mieux, c’est encore d’écrire et de se réunir pour lire ses créations. Je n’ai jamais autant écrit que lorsque je m’occupais de l’atelier d’écriture du lycée.

La France a une drôle de façon de voir les artistes : forcément des stars et forcément cantonné à un seul domaine. Quand on aura compris que l’art est un don universel on sera sauvé.

Mais pourquoi donc ce livre s’appelle t-il  » comme par magie » ? Parce que l’auteur a une façon singulière mais finalement très universelle de percevoir l’inspiration. Singulière, parce qu’elle met à mal toute théorie égotique de l’inspiration et des idées. Universel parce que je l’ai déjà lue, cette théorie, dans un ouvrage sur le chamanisme d’Arnaud Riou dont je te parlerai un jour. Pour Elizabeth Gilbert les idées sont des entités qui peuplent l’Univers comme des animaux. Des sortes d’âmes, qui vont et viennent et qui un jour te frappe l’esprit. Si tu t’en sers c’est très bien, tu travailles AVEC cette idée. Sinn elle va voir ailleurs. Elle donne des exemples étranges d’idées qu’elle n’a pu suivre et qui sont allées frapper à d’autres portes. J’ai trouvé ça extraordinaire; D’un côté ça te remet à une place humble et d’un autre ça te déculpabilise. Par conséquent, elle dit également que le propre du débutant est d’hésiter de peut que son idée ait déjà été traité. J’adore ce qu’elle en dit : tout a été traité, nous nous entreglosons tous ( Montaigne) et Shakespeare par exemple a déjà tout écrit; mais pas à ta façon, pas comme toi tu le ressens. je me suis alors rendue compte que je n’avais jamais été non plus fasciné par l’originalité. En revanche durant toutes mes études et encore aujourd’hui je suis fascinée par l’intertextualité; je me rappelle d’un cas étrange d’intertextualité entre Nabokov et Valéry Larbaud encore aujourd’hui non élucidé : Larbaud a écrit une scène que l’on retrouve dans Lolita. Nabokov n’a pas pu lire Larbaud. Mais Lolita a été publié APRES la nouvelle de Larbaud. Etrange… Je cherche encore quelle source commune a pu inspiré ces deux auteurs.

Ce livre m’a passionnée, je l’ai lu en quelques jours. Evidemment j’ai passé certains passages en diagonal, c’est parfois un peu répétitif. mais je trouve que cela désacralise et donne envie de PRATIQUER. de passer à l’acte en toute simplicité. J’espère qu’un jour elle sortira un cahier d’exercices par exemple. En attendant, je te parlerai cet été du carnet que j’ai acheté et que j’aime bien.

Pour l’acheter :

https://www.amazon.fr/Comme-par-magie-Elizabeth-Gilbert/dp/2253087505/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1497450380&sr=8-1&keywords=comme+par+magieaime

 

 

Publié dans Coups de coeur

Comment Papa est devenu danseuse étoile de Gavin’s Clémente-Ruiz

papadanseuseJ’ai voulu m’acheter un petit roman d’été car figure-toi que je me suis ENFIN remise à lire des romans. J’ai recommencé avec Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Franchement, c’est un super roman, qui en plus te donne plein d’astuces de développement personnel avec une boîte à outils à la fin du livre. Un vrai bol d’air, plein d’optimisme. J’étais donc venue chercher un Virginie Grimaldi quand tout à coup, une couverture rose me happa les yeux et le coeur par la même occasion : Comment papa est devenu danseuse étoile. Non mais attends, avec un titre pareil, il y a de quoi être interloqué, non ?

C’est l’histoire d’une famille avec deux enfants, une fille qui rêve de devenir danseuse comme sa mamie, un fils qui aime les échecs et note tout ce qu’il voit, une maman overbookée très sympathique et très rieuse qui fait face au chômage de son mari. Celui-ci végète sur le canapé depuis plus d’un an quand soudain, un matin, sans crier gare… il se lève et part faire un footing. Le rituel du footing mis en place tous les matins va quelque peu déstabiliser la famille qui ne sait pas si elle doit se réjouir ( plus de gros poireau végétatif sur le canapé) ou s’inquiéter ( mais quelle mouche a piqué papa ?).

Quand ce dernier va annoncer qu’il veut suivre des cours de danse classique comme sa fille, les trois autres membres de la famille vont avoir des réactions tout à fait différentes. Et puis, il y a la grand-mère, cette ancienne danseuse étoile russe abandonnée par le danseur étoile italien qui l’a mise enceinte de ce fameux papa ( Lucien). Elle, tout cela, ça l’a fait bien rigoler. Au début.

Pour connaître la suite de ce magnifique roman, un premier, pétillant et coloré, vif et haletant, cours donc l’acheter ( en chaussons de danse ce sera drôle) ! Tu ne regretteras pas ton achat, je peux te l’assurer !