Publié dans ...In corpore sano, Le quotidien

Méthodes de relaxation et de mieux-être : la liaison corps-esprit

P1100587.JPG

Youhou !

Voici le troisième article sur les méthodes de relaxation, sophrologie, hypnothérapie et compagnie.
Le but de ses articles est de t’informer sur les points communs et différences comme moi j’ai vécu ces méthodes. ce n’est ni scientifique, ni la référence, c’est juste ce que j’en ai pensé et ressenti.

Dans ces méthodes, l’une des finalités est de détendre le corps. Mais aussi l’esprit grâce au corps.

Je pense que tu as remarqué que lorsqu’on est tendu musculairement on est souvent tendu dans sa tête. Réciproquement, quand on est stressé, irrité, on est aussi tendu dans son corps. Personnellement, je ne suis jamais détendue corporellement parlant. C’est donc pur cela que je me suis tournée vers ces méthodes. Je suis en état de stress post-traumatique depuis des lustres. Ce qui donne des sursauts et des peurs. Et puis des tensions nerveuses.

Donc je t’ai expliqué dans l’article précédant que ces techniques te faisaient faire un parcours du corps et qu’elles utilisent des méthodes différentes. Et pour l’esprit ?
C’est aussi différent selon les approches : en relaxation et sophrologie, on va te faire visualiser des paysages, ou des couleurs. Tu peux faire des sortes de  » parcours ». En sophrologie, on terminera par une sorte de  » programmation » qui fait que quand tu es dans la vie de tous les jours il suffira que tu fasses tel geste ou que tu penses à telle couleur ou tel paysage pour te détendre. En relaxation, on en parle moins. On corrige également certaines postures en sophrologie , on te faire prendre telle position que tu peux reproduire dans la vie pour réinitialiser l’état de détente obtenue lorsqu’une séance.
En hypnothérapie, c’est plus poussé et ça agit plus sur le subconscient. On peut te faire écouter pendant la séance plusieurs voix. une à deux. En relaxation et sophrologie ce n’est qu’une voix. Pourquoi deux voix ? L’une s’adresse à ton subconscient pendant que  l’autre s’occupe de ta conscience. J’ai remarqué qu’en hypnothérapie les phrases étaient conçues en spirale avec beaucoup de répétitions , afin d’endormir la vigilance de la conscience qui arrête d’analyser ce qui est raconté. Du coup, l’air de rien, on passe dans ton subconscient des messages subliminaux. Par exemple, pour la fertilité, on va te faire passer que tu es capable d’être une bonne mère si ta saloperie de famille de merde a passé son temps à te faire croire le contraire.

Dans tous les cas, il y a de la musique.
Sauf en méditation.

La méditation ne cherche pas à te détendre, elle cherche juste à ce que tu prennes conscience de. De la présence d’une tension, d’une douleur, d’une crispation. Dans ton corps, ou dans ton esprit. Tu observes. D’ailleurs, la méditation, finalement, c’est ne rien chercher ne rien attendre, ne rien vouloir.
Par exemple en relaxation les soucis sont des nuages qui partent loin de toi. En méditation, tu observes les nuages qui sont des soucis. Tu observes. ET tu constates. TU es dans  » ce qui est ». mais à force de regarder ce qui est, tu te rends compte qu’il y a  » ce qui est » et ce que tu projettes. Plus tu as ressassé ton problème et plus tu l’as fait grossir; TU confondes tes pensées et ce qui est. En méditation, on veut donc déjà te débarrasser de tes projections et grossissements.

Avec Vittoz, on va plutôt te proposer un détournement de penser. Tu vas observer un truc, un objet dans ta main, et tu coup, accaparé par ce truc tu vas t’oublier et de détendre. TU peux également te concentrer sur tes sensations comme en méditation. C’est la méthode que je connais le moins, avec la PNL donc je ne peux pas t’en dire davantage.
Arrive alors la grande question de l’instant présent ou pleine conscience !

 

 

 

 

Publié dans Le quotidien

S’organiser version 2

 

 

20161114_160042Tu te rappelles, j’avais déjà essayé de faire un article pour aider les ados à s’organiser. Et bien, j’ai remis ça cette année avec mes classes d’accompagnement personnalisé.

Je me suis un peu améliorée je pense, parce que je suis partie de ma propre pratique, à savoir qu’en général, je commence par établir une liste anarchique de tout tout tout ce que je dois faire. cette nouvelle méthode est dans le même esprit que celle de l’an dernier mais avec une mise en pratique moins analytique, plus concrète.

Cette façon de faire m’est apparue être la bonne non pas parce que c’est la mienne, mais parce que  j’ai vu que Powa Powa faisait pareille. Je te donne le lien de son article génial sur le brainswashing.

Donc, voilà ce que ça donne pour des lycéens.

S’organiser

Le brainswashing ou lavage de cerveau

La première étape c’est de faire la liste, sans chercher à organiser, de tout ce qui vous passe par la tête.

On note tout ce qu’il y a à faire, à penser, tout ce qui vous tracasse.
Cette technique fonctionne en général mais aussi pour un projet spécifique ( organisation d’un événement, travail complexe à rendre comme un exposé, une dissertation, un dossier de TPE)

Ce brainswashing peut prendre la forme d’une liste ou d’une carte mentale, si vous voulez classer au fur et à mesure.

Moi, j’ai juste fait une liste. 

20161114_160042

 

 Il vous faut donc décomposer les tâches complexes pour savoir réellement combien d’actions il vous faut accomplir.

Dater et minuter

Y a t-il une date à respecter ? Si oui, il faut planifier aussi les étapes, c’est-à-dire leur attribuer une date limite propre.

20161114_160217

Et ça prend combien de temps ?

20161114_160341

Analyser et décomposer

Il y a des tâches qui ne sont pas décomposables ( ex : chercher un mot de vocabulaire, c’est une seule action) et d’autres tâches qui demandent plusieurs actions ( ex : un commentaire composé, c’est une recherche, une lecture, une analyse, une structuration, une rédaction…). C’est au moment de minuter que tu vas te rendre compte que pour le faire, tu dois décomposer ( fractionner) tes tâches ! 

Je te renvoie à cet article pour voir comment avec une carte mentale on peut par exemple décomposer une tâche complexe.

 

Ici, ce sont des cartes mentales pour organiser d’autres éléments mais ça marche de la même façon. Tu peux faire des sous-catégories et donc classer au fur et à mesure que tu notes. Par exemple les devoirs, le sport, les amis. et ensuite tu refais des flèches comme pour culture où tu détailles.

La matrice d’Eisenhower

Vous pouvez maintenant classer toutes ces tâches selon la matrice d’Eisenhower. Cela vous permettra d’affiner votre planification

Les critères à prendre en compte sont l’impotence et l’urgence.

Eisenhower délègue. Vous ne pouvez pas déléguer, je vous propose de répartir ces tâches dans un groupe de travail pour vous alléger. Cela concerne les tâches urgentes mais qui peuvent être réaliser par quelqu’un d’autre, de confiance.

Eisenhower supprime, je préfère reporter aux vacances et aux Week-end. Cela concerne les loisirs, les tâches sans date, les choses que l’on veut faire «  par plaisir » ou parce que ça nous tient à cœur mais ce n’est pas urgent. ( ex : imprimer des photos dans un album)

20161114_161019

Une fois ce classement fait, il y a des tâches qu’il faut planifier dès aujourd’hui ou demain.

D’autres peuvent être reportées

D’autres tâches peuvent se répartir par groupe de travail

D’autres sont à planifier par étapes sur le long terme.

Il faut alors remplir votre planning annuel, mensuel et reporter ces événements chaque jour.

Moi j’ai fait un code de rond de couleur pour ensuite appliquer la matrice sans recopier ma liste.

Et voici le résultat

Surtout, pense bien à compter les trajets !!!

Gérer sa fiche journalière

Tous les événements de la journée ne sont pas à placer sur le même plan.
Certains événements ont une heure précise, et vont rythmer la journée.
Pour se repérer on peut faire une timeline ou poutre du temps. Placez-y les repas et l’heure de réveil, l’heure de coucher.

Les laps de temps libres vont apparaître.

Logiquement une timeline se présente horizontalement ou verticalement, mais tu trouveras des personnes qui font un carré, un rectangle en juxtaposant les heures du matin et de l’après-midi, des personnes qui utilisent un cercle ou une spiraldex.

spiraldex_modele

Franchement, à l’usage, c’est clairement la ligne verticale ou horizontale qui est la plus nette pour repérer les temps lires. mais quand on manque de place on peut après un certain temps préférer le cercle ou la spirale.

Et moi, comme je suis sympa, je te donne deux documents pour imprimer des timeline toutes faites ! Le format le plus petit , je suis désolée de ne te fournir qu’une colonne mais c’est un peu long à faire. Tu peux simplement retourner le papier pour imprimer deux fois.

timeline

timeline2

Ensuite, il y a plusieurs techniques pour prioriser sur une journée :

_ certains préfèrent réaliser toutes les tâches brèves qui ne demandent pas beaucoup d’effort ou d’actions en premier ( envoyer un sms, lancer une machine, chercher un mot de vocabulaire). ( Méthode GETTING THINGS DONE)

_ d’autres préfèrent se débarrasser de la tâche la plus difficile ( les grosses pierres de la journée ; méthode ZEN TO DONE)

_ d’autres préfèrent commencer la journée par la tâche la plus agréable. Méthode bienveillante ( Diane Balonnad-Rolland J’arrête de procrastiner, le livre)

_ D’autres enfin segmentent leur période de travail en période de 15 mn. Chaque tâche a droit à 15 mn, puis on change. Au bout de trois fois 15 mn on a le droit à une pause de 10 mn. SI une tâche n’est pas terminée en 15 mn, on peut alors la reprendre 15 mn. C’est la METHODE POMODORO. La version originale du Pomodoro avec les plages de 25 mn et des pauses de 5 mn et de 15 mn

Le point commun de toutes ces techniques c’est d’avoir des listes et de tenir à jour un carnet … un journal de bord comme le bullet journal !

Dernière astuce : penser à faire deux actions à la fois quand une action ne nécessite par votre attention : prendre le bus + réviser son anglais ou lire un livre audio.

Pour résumer, les critères à prendre en compte pour composer sa journée et placer les événements sont :

_ le temps libre

_ le délai

_ le temps que cela prend

_ la compatibilité des tâches

EPINEUX : La question des CONFLITS D’INTÉRÊT. 

Quand plusieurs événements arrivent en même temps, tu te retrouves dans une situation de conflit d’intérêt : c’est bien pour qui si je fais ça ? Ça concerne l’école ou les loisirs ? Quelles sont les conséquences ? Mais si j’annule et que Machin le prend mal ?
Sur la photo je te mets en évidence des événements qui entrent en conflit.

20161114_160410

Faire du bowling la veille d’une compétition de bad, c’est moyen. On prend des risques. Sorti au ciné et aller au bowling c’est pas possible. Mais si je privilégie ma copine, que vont penser mes copains? ne vaut-il pas mieux reporter les deux et se reposer pour réussir la compétition de bad ?

Quand vous prenez une décision, assurez-vous toujours d’agir dans votre propre intérêt. 

Publié dans Le quotidien

Ton planner joyeux et décoré : phase 6

20161114_154013

Aujourd’hui, je voudrais faire le point avec toi avec la décoration de ton planner.
Je pense que tu connais la plupart des techniques et embellissements dont nous pouvons disposer.

Je faisais déjà un peu le point sur les outils que tu as à ta disposition ici

Tu as sans doute craqué sur plein de choses à Action, Lidl, Dalbe, Super U, Créattitude, Rougié Plé, La fourmi créative et j’en passe. Dès que tu vois un truc joli sur aliexpress tu l’achètes. Au final tout ça s’entasse et tu ne sais pas comment t’y prendre. Je vais essayer de t’aider.
Tout d’abord, je te propose de bien ranger ton matériel par catégorie. Les stickers avec les stickers, les tampons avec les tampons. Les papiers doivent être classés par taille. Etc. Une fois que tu as fait ça, tu vas étiqueter tes rangements pour savoir où est quoi. Je te conseille même de privilégier les rangements transparents. Franchement, le mieux, ce sont les boîtes clipsables de chez Action, que tu trouves au rayon cuisine. J’en ai trouvé aussi à Leroy merlin et Lidl, ce sont des boîtes de conservation. je ne vois pas quelle bouffe on peut mettre dedans, à part si tu nourris un nain. Mais pour le matériel de loisirs créatifs c’est nickel. Les grands rangements, garde-les pour les outillages. Sinon, ça devient vite fourre-tout.  Où tu les mets, c’est ton affaire, c’est surtout une question de place dans ta maison. Moi, après, je classe par thème et saison les stickers surtout. C’est important, j’en ai trois trieurs pleins.

Pour le moment, ce que je te dis ne relève que du bon sens, mais maintenant je vais te donner cinq astuces hyper utiles.

La première concerne le temps et la difficulté des embellissements que tu peux utiliser:
Tu n’as que 5 minutes devant toi ?
Privilégie ce qui se colle directement sans découpage. Stickers, washis. regarde les étiquettes gratuites dans les magazines. C’est une base sympa.

bon.jpg
10 mn ?

Tu peux utiliser des choses à découper comme des kits happy planner sur tu télécharges en ligne et que tu imprimes sur une page autocollante.

20161114_154557
kit trouvé sur le net, un blog américain + stickers de Miss Peregrine

20 mn ?

Tu peux tamponner simplement et nettoyer tes tampons dans la foulée. Cela te permet d’avoir un effet dessin sans dessiner.

tampons
J’ai associé un thème fête des morts / Frida Khalo à des tampons cactus.

 

 

45 minutes ?

à toi l’embossing et le dessin zentangle

20161114_154527
Des stickers et des zentangles

Illimité ?

Alors tu peux dessiner, embosser, coller, faire des montages. Tu peux utiliser une fuse. Tu peux te lancer dans la création d’intercalaires.

20161114_154510

Si tu ne maîtrises pas une technique, il y a des tas de pages youtube avec des tutoriels comme Les tutos de Cassie. Tu cherches tutoriels scrap ( car ce que tu fais c’est du scrapbooking sur planner en vérité). J’ai trouvé cette vidéo sans prétention, de déco très simple qui te donnera une idée. 

Ma chaîne préférée qui va bien t’expliquer les techniques du scrap adapté à tes planners c’est la Fée bricoleuse. Elle est géniale ! Par exemple, das cette vidéo, elle utilise plein de techniques différentes pour faire un dashboard, c’est à dire une page de garde de planner.

Dans le cas où tu veux faire une création mutli-outils, je te conseille de bien préparer ton matos avant pour ne pas te relever de ta chaise trois mille fois… ce qui m’amène à la deuxième astuce, la plus importante pour moi.

Je ne saurais que trop te conseiller cette vidéo où notre fée bricoleuse présente sa  » base à planner » : le matériel qu’elle utilise le plus pour décorer. Elle a un kit généraliste. Moi je préfère un kit par saison pour faire tourner et tout utiliser. C’est la grosse différence. Mais comme elle fait surtout du planner, tu vois mieux le matériel à avoir alors que chez moi j’ai aussi beaucoup de matos de coloriage et de dessin et de loisirs créatifs art-thérapie enfant. le tout regroupé, je t’avoue ça effraie un peu. Et tu ne vois pas le placard du sous-sol ! ce que j’aime dans cette vidéo, c’est que notre fée bricoleuse a beaucoup de tendresse dans la voix en te présentant ses trésors. Mais comme j’ai envie de te faire pester un peu je te montre la vidéo de son coin planner. Oui bon, ben, elle a de la chance quoi.

La deuxième astuce pour gagner du temps concerne à nouveau ton rangement

Depuis cet été je me fais un kit saison, qui dure deux à trois mois et dans lequel je pioche. Dans ce kit il y a tout ce qui concerne cette saison. Des tampons, des washis, des stickers etc. Cela me permet d’avoir une sélection prête et je n’ai plus à fouiller dans tous les placards. De plus, en ayant tout dans le même contenant, je peux mieux  voir ce qui s’harmonise , ce qui va ensemble ou non; je peux même utiliser trois fois la même planche de stickers qui rendra différemment selon qu’elle accompagnera des tamponnages ou des washis ou un kit tout fait. cette façon de procéder m’a sauvée. je n’y arrivais plus, avec mes deux filles. Je fouillais, je ne retrouvais pas ce que je croyais avoir acheté, c’était la crise. Autre conséquence : tu achètes moins car tu sais exactement ce que tu as pour les deux ou trois mois à venir ! En revanche pour Noël, je ferai un kit d’un seul mis et je changerai en janvier pour les mois d’hiver. Il faut s’adapter.

Tu remarqueras que j’ai aussi deux tiroirs de basique que j(utilise pour absolument tout : bujo, boulot, colo. 

20161114_154427
oui, c’est un rangement pour les couverts que tu peux régler en largeur.

La troisième astuce, je t’en ai déjà parlé … C’est le téléchargement et les groupes

Tu peux trouver tout un tas de kits tout faits sur le net. Tu tapes Kit planner et tu vas trouver des choses très jolies. Tu n’es pas obligée de tout utiliser. IL faut juste avoir des pages autocollantes pour ton imprimante et le tour est joué. je trouve que ça crée une bonne base pour trouver l’inspiration. On ne part pas de rien, on peut ajouter des stickers et des wahis, c’est quand même notre création à nous; mais ça fait moins peur que la page blanche. C’est ma fameuse théorie de l’amorce. Comme les enfants, si tu veux créer, ne cherche pas le vide, cherche la trace. Tu vas t’y accrocher et tu vas créer.

20161114_154557

Et pour trouver l’inspiration, rien de tel que de s’inscrire à des groupes tels que bullet journal en toute liberté, me and my big ideas, happy planner France ou des groupes de planner généralistes. Tu vas découvrir ce que font les autres. le seul souci c’est que tu peux aussi être tentée d’acheter encore plus… et là, je ne peux rien pour toi, ce serait l’hôpital qui explique à la Charité comment se soigner d’un truc incurable.

Je me suis fait un petit carnet d’inspiration. J’épingle sur pinterest et j’imprime régulièrement.  Cela me permet de ne pas trop papillonner sur le net et de ne pas perdre de temps à naviguer de l’ordi à la table. Pintesrest, c’est une bible. 

Voici une chaîne sympa, les Jolies choses qui te présente plein de jolies choses comme son nom l’indique !

La quatrième astuce… crois en toi !

Ce n’est pas forcément plus beau chez les autres. Ne t’imagine pas que les traces de colle ne se voient pas chez les autres. Ne pense pas que tu découpes plus mal.

Tu n’as pas à garder tes trouvailles pour une meilleure occasion, c’est  maintenant, aujourd’hui que tu veux un joli planner.

Si tu as peur de « gâcher » et bien achète en double cela m’arrive quand je sais que je vais utiliser une planche de stickers tout de suite. le plus économique et réutilisable, c’est le tampon. Là au moins, tu es sûre de ne pas  » gâcher ». L’adresse à connaître pour te fournir pas cher c’est ALIEXPRESS. Action, Lidl, et Aldi permettent également d’avoir un fond à bas prix. Après, pour les choses plus spécifiques, tu pourras te faire plaisir de temps en temps chez cultura et les autres magasins d’art.

Ne t’occupe pas de ceux qui pensent que ça sert à rien. On n’a pas changé la face du monde avec un ballon de foot. A la rigueur, certains matchs de rubgy ont fait évoluer l’histoire, mais le monde ne tournerait pas plus mal sans le twirling bâton. Qui sont ces gens pour juger de tes passions et de ton plaisir? La vie est moche, chiante, c’est un égout sans fin où les phoques les plus infâmes rampent et se tordent sur des montagnes de fanges. Ouh la je m’égare. Bref, t’as le droit d’aimer mettre de la couleur dans ta vie. Et tu as le droit de gribouiller, dessiner, t’exercer. Ce ne sera pas forcément bien tout de suite mais… ça viendra.
Et une cinquième astuce : utilise tout tout tout

N’oublie jamais qu’il n’y a aucune limite et que tu peux aussi dessiner, colorier, mélanger les techniques, te tourner vers l’aquarelle, le mixed media, le collage créatif… Si tu n’as pas de sous, les images dans de vieux magazines peuvent servir aussi. Le papier glacé fin peut être très intéressant. Le lettering, la calligraphie, sont des domaines fort intéressants et qui ne coûtent pas chers à mettre en pratique.

Surtout, garde en tête que c’est un Plaisir. Si tu n’as que 5 minutes, fais-le cinq minutes. Anticipe sur les événements, mais aussi sur tes temps d’attente. Qui t’empêche de faire un zentangle dans la salle d’attente du dentiste ? Une dernière astuce : mets de côté les petites trousses. Quand tu pars quelque part, prends une trousse avec un matériel de base. Tu pourras ainsi écrire dessiner coller et tu compléteras à ton retour si ça ne te suffit pas.

En tout cas, si tu ne sais plus ce que tu as, ce que tu peux utiliser, si tu es perdue, je ne saurais que trop te conseiller ( comment ça j’ai déjà utiliser cette expression ? ) de tenir un …. planner créatif ! ( article en lien) J’y mets la liste de mon matos, surtout les feutres, crayons etc. sous forme de nuanciers. Je pense faire pareil pour les stickers car parfois j’oublie ce que j’ai mais c’est rare, car j’ai une mémoire visuelle forte. J’y mets donc surtout ce que je crains de racheter alors que j’ai déjà. Et puis ça me permet de garder la tête froide et de ne pas commander 60 euros chez la Fourmi. Donc là, la boucle est bouclée. Tenir un planner pour gérer son matos de planner, c’est quand même le comble de la planner addiction, non ?

J’espère que mes astuces te seront utiles. Ce n’est pas facile, on est toutes différentes mais quand même il y a une ou deux choses que je remarque chez mes copines et moi , comme la technique de rangement, la perte de temps à chercher dans tout son matos pour rien, qui me font dire que l’astuce 2 ça peut vraiment te sauver.

Je te bise !

PS: moi, je fais un happy memory planner pour les enfants. mais tu peux très bien faire une déco plus  » adultes » c’est pas un souci, tout existe !

Publié dans apprendre, Coups de coeur, Coups de gueule, Le quotidien

Mes zèbres sont des enfants comme les autres

41qigyeu-al__sx330_bo1204203200_Coucou !

Non, non je ne vous ai pas oubliés ! Ni les fans de planners, ni les amatrices de soupe, et encore moins les fans de méditation. Mais voilà : j’ai une angine très forte, je suis très fatiguée. Et puis tu sais, mes deux filles me crèvent. Je les aime, mais elles sont usantes !!! Ca me fait penser que je voulais te conseiller depuis longtemps un bouquin que j’aimerais lire bientôt si mes filles m’en laissent le temps un jour . Un  bouquin sur les zèbres. Non, pas les zèbres du zoo, mais les enfants précoces, les drôles de zèbres.

Tu as peut-être déjà remarqué que mes filles ne sont pas raccord avec l’âge requis pour les activités. Selon les boîtes de jouets, Comète aurait 6 ans et Tempête 24 mois. Tempête a 19 mois et Comète a 3 ans et demi. Pour Comète, c’est clairement allé en s’amplifiant de mois en mois. Elle évolue par pallier et non linéairement. Il existe aussi des décalages entre ses capacités qui ne sont pas toutes au même point d’évolution, et cela la rend grave en colère.

Je ne me pose même plus la question : sont-elles précoces ? Elles le sont. En tout cas Comète l’est clairement et fortement. Ce que je me demande c’est à quel point, faut-il tester ? Et pour le moment je pense que non, car nous avons une maîtresse qui gère, avec une classe de Maternelles qui mélange les niveaux.

Evidemment tu peux te dire que je vante mes filles, que j’exagère, comme beaucoup de parents, crois-tu qui pensent que leur enfant est très intelligent. En vérité, c’est pas vraiment le problème. Si je le dis, c’est que j’en ai ma claque des jouets reçus dont elles se moquent parce que ce n’est déjà plus de leur âge. J’en ai ma claque des vêtements trop petits parce qu’on a cru que je mentais sur leur taille ( oui elle sont ET précoces ET géantes). Vous pouvez croire que je connais mes filles mieux que vous ?

Le vrai problème ? Ce sont les normes. C’est ce qu’on attend de mes filles, comme on voudrait que mes filles soient. On me dit  » A tel âge on fait ça  »  » on pense ça »  » on ressent ça ». Mes filles n’ont pas de case, n’ont pas d’étiquette. Et je n’en avais pas d’ailleurs. Aujourd’hui j’avoue avoir séché des cours en CE2. J’avoue ne pas avoir fait mes devoirs cette année-là et avoir grugé le maître qui devait vérifier notre cahier de textes que je ne remplissait jamais. M. Beau, je vous ai menti une année entière et vous n’avez rien vu ! Je me suis ennuyée, je me suis cachée. Je n’ai rien osé dire.

Et puis, on n’est pas forcément en avance en tout quand on est très douée quelque part. En 4e je suis devenue archi nulle en maths, sans doute à cause d’un souci de communication avec ma prof. La situation a empiré, alors que j’avais plus de 16 en 5e que j’adorais ça. Bizarrement, en L, je suis tombée sur un peu prof, en hop, j’ai à nouveau adoré les maths, parce que c’étaient des maths qui me parlaient. Avec la prof que je n’aimais pas j’avais 6, et sur le même contrôle de probabilités, le même sujet d’étude, j’avais 19 avec l’autre prof !

Tout ce qui ne passait pas par le plaisir de découvrir ne rentrait pas. Je fonctionnais  » à l’affectif » mais si j’en crois mes dernières lectures, c’est le mode d’apprentissage le plus performant dans la nature. C’est ce qui fait partie de l’instinct. Des lois naturelles de l’enfant et des bébés animaux aussi.

Quand on est zèbre, on avance aléatoirement, anarchiquement, par pallier, sans progression très claire.  On régresse des fois, on gère mal ses émotions, mais une chose dont je me souviens, c’est que les autres te regardent de travers et voient ta différence. Certains l’apprécient et sont tes amis. La plupart te rejette. Tu écris des cahiers entiers de poèmes, tu écris un roman à 8 ans. Il y a même des adultes pour ne remarquer que les fautes d’orthographe. Sérieusement, si un enfant de 8 ans vient vers toi avec un roman qu’il a écrit, ne sois pas con, lis-le et ne regarde pas les fautes. Des fois, je me dis que cela traduisait sans doute un dépassement de la situation, une jalousie. C’était une façon de vouloir me remettre à ma place d’enfant, moi qui n’avait ni le vocabulaire ni les loisirs des enfants. En tout cas, pas seulement.

Ma fille n’est absolument pas rejetée. Car grand bien pour elle, je crois bien que les enfants comme elle sont de plus en plus nombreux.

Tu sais quoi ? Je crois qu’il n’y a plus de norme et que peut-être simplement, il n’y en a jamais eu. Que tout simplement cette répartition en âge est complètement conne. Que les enfants devraient être libres de progresser à des rythmes différents et différemment selon les matières, activités, centres d’intérêt ou de désintérêt. Précoce, pas précoce, ils sont eux-mêmes avec leur personnalité, leurs capacités qui changeront peut-être. Ce que je mets par exemple en place pour les DYS est utile pour TOUS LES ENFANTS.  Ce qu’il faudrait mettre en place pour les zèbres, tel est mon avis serait le BON FONCTIONNEMENT POUR TOUT LE MONDE. OU PLUTOT POUR CHACUN. Tout le monde, cela n’existe pas. Il n’y a que des personnes, pas des groupes. Le concept de groupe n’a d’intérêt en ce qu’il apporte aux personnes, individuellement.

On apprend autant de ceux qui sont en difficulté, une difficulté qui peut devenir une force que de ceux qui sont en avance, une avance qui peut vite devenir un handicap. On est souvent trop intelligent pour être heureux. Ajoutons à cela une multipotentialité souvent partagée par les personnes haut potentiel, et tu comprends pourquoi ces zèbres-là ont bien du mal à savoir qui ils sont. Je suis cotre l’idée de dire qu’ils doivent trouver leur place. Ils en ont plusieurs et notre monde nous amènera à tous changer de place plusieurs fois dans notre vie. Non, ce qu’il faut trouver c’est le moyen d’exprimer tout notre potentiel, dans sa diversité, tout l’éventail des capacités qui nous mettent en joie.

Du coup, je te laisse et je te préviens : Bientôt je te parlerai de ABERKANE et d’ALVAREZ.

Lé révolution est en marche, pour le bien des enfants qui ne sont pas des légos à trier, pas des pièces à mettre dans des cases et pas de braves petits soldats formatables.

Je te bise.

NOËL

PS: ce que je veux dire quand je dis que ce sont des enfants comme les autres ce n’est pas que je veux nier leurs particularités mais que ces enfants ont le droit à une enfance.

Publié dans ...In corpore sano, Le quotidien, Spiritu santo ...

Le corps dans les méthodes de relaxation et de bien-être

 

P1100454.JPGJe continue donc à t’expliquer comment moi j’ai vécu ces méthodes et ce qui est pareil ou ce qui diffère dans les différentes techniques  dont j’ai fait l’expérience.
le corps et son lien avec l’esprit est au centre de toutes ces techniques.

Après une concentration sur la respiration, l’attention est tout de suite portée au corps.
En relaxation, on va te dire de concentrer ton  attention sur chaque partie du corps les unes après les autres. On va te demander par exemple de les contracter pus de les détendre, ou alors de sentir qu’elles sont très lourdes et s’enfoncent dans le sol. le lien, la sensation du sport est souvent évoquée. le but du jeu c’est de détendre, d’enlever les tensions dont on n’a pas conscience.

En sophrologie également, on va te demander la même chose, peu ou prou. Cependant, tu peux faire de la sophrologie aussi assis ou debout alors que la relaxation m’a toujours été pratiquée couchée. Tu vas pouvoir en sophrologie expérimenter des postures, essayer de corriger une façon de te tenir.
En hypnothérapie, c’est un peu la même chose sauf que la chromothérapie entre en jeu. On va te faire très vite associer une couleur, ou penser à une couleur qui circulerait dans ton corps. ET comme en hypnothérapie la visée thérapeutique est très présente, il est question de détendre mais surtout de débloquer quelque chose pour permettre la guérison. dans mon cas pour les FIV la couleur jaune circulait dans mon corps et je rencontrais mes ovaires ( bonjour bonjour ) pour les débloquer et leur envoyer un message apaisant. Il était question d’enlever les blocages inconscients qui faisaient que je m’interdisais d’avoir des enfants ( merci la famille ah ah ah).

En méditation, il n’est absolument pas question de modifier la respiration comme je l’ai dit. Et bien il n’est pas non plus question de modifier ou de détendre; le but premier n’est pas là même si c’est tout de même une finalité qui est vécue plutôt  comme une conséquence. IL est question juste de sentir son corps, de constater qu’il est là. Un parcours dans le corps est proposé mais c’est tout. Il faut juste être conscient et concentré sur le corps.
Enfin, pour ce que j’ai compris de la méthode Vittoz, on entre plus dans le domaine expérimental : qu’est-ce que cela fait quand je tiens un objet piquant, un caillou ou de l’eau ? Quelles sont les sensations ? Du coup je suis connectée sur le présent, mon ressenti et non sur un jugement, une anticipation, de la pensée abstraite.

Dans toutes ces techniques, la finalité c’est avant tout la conscience, la pleine conscience, c’est-à-dire être présent à son corps, accueillir des sensations quotidiennes mais refoulées, même les douleurs, et en avoir conscience. On oublie , on refoule, on passe outre. Du coup, ces douleurs reviennent plus violentes. Et puis on reprend contact avec son corps mais aussi avec l’instant présent grâce au corps; Quand on écoute le corps, on est forcément dans l’instant présent. On a l’impression que rien ne se passe alors que plein de choses se passent mais on n’écoute plus. Et on prend conscience su e tout est connecté. le bras, ça fait tel truc dans la nuque et réciproquement. Quant à notre esprit, il peut être agacé ou énervé par un truc du corps qu’on a refoulé. J’ai, par exemple, tout le temps mal dans le dos. Je refoule, je refoule et puis je pète un câble parce que ça m’a agacée toute la journée. Cela m’a physiquement tapé sur les nerfs, donc ça me tape sur les nerfs moraux ensuite.

Publié dans Le quotidien, Recette

La soupe de Maman Tornade

L’autre jour, en faisant les courses avec Bébé Tempête, je l’ai laissée choisir un légume. C’est tombé sur le panais. Son père déteste. J’ai décidé d’en faire une soupe. Et figure-toi que l’homme a dit  » c’est la meilleure soupe que t’ai jamais faite ». Quelle stupeur quand il a découvert ce bon vieux Panais. Et en plus il y a du poireau : la blague ! ( il déteste )

C’est une soupe que je fais au cookéo mais ça marchera dans une cocotte; cela étant je combine trois modes de cuisson cookéo ce qui permet d’exploiter au mieux cet appareil merveilleux.

Pour la soupe Maman tornade il te faut :

1 panais de bonne taille.

2 carottes

8 petites pommes de terre, ou  4 grosses

1 poireau

1 oignon

de huile

et du fond de jus de rôti

Mets le cookéo ou ta cocotte en mode dorer (ou une sauteuse sur le feu à fond)

20161029_184314

Avec l’huile tu fais revenir ton oignon, puis tes poireaux, puis tous les autres légumes coupés en dés.

Faire 650 à 700 ml de bouillon avec le fond de rôti. je mets 6 grosses cuillères à café .

Cuire le tout en, mode sous pression 10 mn

Et là tu as trois possibilités :

_ Manger les légumes tel quel façon potée. délicieux

_ Mixer mais en gros morceaux, ou mixer tout sauf les patates et les carottes façon marmite en ajoutant une viande

_ Mixer à fond et tu manges la fameuse soupe.

Moi je fais mijoter un peu. C’est bien bon. Et il est toujours temps d’ajouter de l’eau si tu trouves cela trop épais.

Même Bébé Tempête en a repris ! Ce qui, à la base, était le but !

La prochaine fois je te donnerai la recette de mon poulet Maman Tornade qui déchire tout !

 

 

 

Publié dans ...In corpore sano, Le quotidien, Spiritu santo ...

La relaxation et autres techniques de mieux-être

P1100475.JPGJe suis quelqu’un de très actif, comme tu l’as sans doute constaté. Le blog ne s’appelle pas « Maman Larve » einh, alors forcément si on m’appelle la Tornade il y a quelques raisons. Je suis aussi quelqu’un de stressé et j’ai beaucoup de ressemblance psy avec les personnes qui sont en choc post-traumatique. Je sursaute pour un rien ( voire je crie dès que j’ai peur) je peux me mettre très en colère quand on me fait peur ou qu’on vient m’emmerder. J’ai aussi de très grosses douleurs et j’ai un syndrôme de déficience posturale. En gros je penche comme la tour de Pise ce qui fait que j’ai été opérée trois fois du dos et que j’ai des douleurs osseuses et musculaires dues aux tensions que j’impose à mon corps pour paraître droite. J’ai un métier très stressant, avec de grosses responsabilités quoi qu’on en dise. Je dois supporter pas mal de cons. Et je ne parle pas des élèves mais j’absorbe beaucoup de leur mal-être et de leurs soucis car ils viennent très facilement tout me raconter et m’appellent leur deuxième maman. Faut dire que nous passons quand même 80 % du temps d’une journée avec eux. Bref. Voilà le topo.

P1100583.JPG

Du coup il y a plus de dix ans maintenant, en 2004, j’ai découvert la relaxation. J’ai pris des cours privés avec une dame. Puis je me suis tournée vers la sophrologie en séance privée et en groupe. J’ai fait de la sophrologie avec trois thérapeutes différents. Pour mes FIV, histoire de mettre toutes les chances de mon côté, j’ai pratiqué l’hypnothérapie, avec des CD du Canada. J’ai ensuite fait une séance privée pour essayer de virer les cauchemars que je fais ou du moins de mieux les vivre mais je n’ai pas pu financièrement faire tout le processus. J’ai ensuite repris la relaxation avec des CD de Sophie Roucoules. Et dernièrement je me suis donc mise à la méditation avec Christophe André que j’ai découvert grâce à un livre offert avec Psychologies magazine. J’ai aussi parlé PNL avec des personnes et même CNV (communication non violente) et puis je me suis intéressée à la méthode VITTOZ suite à une rencontre. J’ai aussi lu les quatre accords toltèques et franchement c’est ce que j’ai lu de plus profond dans ce domaine. Enfin, j’ai tenté le Yoga et je fais de l’art-thérapie. Avec tout ça, j’ai une vue d’ensemble assez panoramique.

P1100584.JPG
Aujourd’hui, j’aimerais te faire part de ce que j’ai appris, et de ce qui me semble finalement commun à toutes ces méthodes. Il y a de grosses différences et je ne suis pas une pro. je  vais juste te confier ce que moi j’ai retenu de mon parcours. libre à toi ensuite de te tourner vers l’une ou l’autre voie.

P1100304.JPG

Pour moi il y a des principes communs à toutes ces méthodes :

 

_ la respiration

_ l’écoute du corps

_ le lien corps-esprit

_ la pleine conscience de l’instant présent

_ l’absence de jugement de soi, des autres, des événements

_ la capacité à accueillir les événements, les choses, ce qu’on ressent.

_ le plaisir de vivre, la capacité à profiter de la beauté du monde

_ les effets bénéfiques sur le moment et dans la vie.

 

Je te parlerai aussi de ce qui diffère

 

_ le travail de la respiration

_ le travail sur le corps

_ les exercices actifs ou de visualisation

_ la place de l’inconscient

_ le volonté ou non de  » reprogrammer » l’esprit ou le corps, de  » corriger »

P1100454.JPG

Je vais donc commencer par la respiration.

Elle est au centre de toutes ces approches. Elle est la seule activité que l’on ne peut pas arrêter, dont on ne peut pas se passer mais que l’on fait sans y penser. C’est aussi une activité que l’on néglige. On respire mal, peu, pas assez pleinement. Selon la méthode que tu aborderas on te fera travailler cette respiration ou juste l’observer. En méditation par exemple, il n’est pas question de la forcer, de la changer. Aucune modification n’est à apporter. Il s’agit juste de prendre conscience de son mouvement, de prendre conscience de son souffle. Au contraire en relaxation et sophrologie, on te fera travailler la respiration, en doublant le temps d’expire sur le temps d’inspire, en inspirant très fort au préalable. Du coup tu es hyper oxygénée et tu te sens plus détendue, voire même tu as la tête qui tourne un peu. Tu es dans un état plutôt agréable. On peut aussi te demander de serrer légèrement la glotte pour produire une résonance de cette respiration dans ton corps. En hypnothérapie, on associe la respiration à des couleurs : on inspire une couleur et on expire ne autre couleur; Une couleur bénéfique est inspirée, une couleur néfaste représente nos soucis, nos maladies, nos douleurs etc.

Pour résumer, la méditation est dans le constat, la relaxation et la sophrologie dans la régulation et l’hypnothérapie est déjà dans la valorisation, l’interprétation symbolique. Elle s’adresse déjà, dans cette approche de la respiration, à quelque chose en toi, que tu peux appeler inconscient par exemple, qui a chargé de valeurs les choses. Elle s’adresse également à une symbolique collective et utilise la chromothérapie dès cette étape.

 

Cela t’intéresse ? Alors fais-le moi savoir, que je continue cette petite approche des méthodes de mieux-être à ma façon ! je te le répète, je suis un peu comme le rédacteur du petit Futé qui te dit ce qu’il en a pensé. C’est un peu la rubrique  » j’ai testé pour vous » d’un magazine. Je ne suis pas une pro. Mais des fois, c’est bien de savoir comment ça se passe et ce qu’on ressent de la part de gens lambda.