Publié dans Sans eux !

REVELATION SUR MAMAN

 

lanachaussuresRapprochez-vous de votre écran, j’ai une révélation à vous faire. Je viens de découvrir cela après neuf mois d’investigation, c’est du lourd attention. Surtout, ne confiez pas ce secret à n’importe qui, il en va de ma sécurité. Je ne veux pas subir de représailles, je ne devrais même pas être au courant, je fais celle qui n’a rien vu, mais vous vous doutez bien que c’est difficile de tenir sa langue. A l’abri derrière ma tétine, cachée derrière mon doudou, je fais profil bas.  Mais j’en suis sûre maintenant, attention, c’est un gros pavé dans la mare aux peluches que je vais lancer : Maman découche !

Quelques semaines après ma naissance, il y a eu un week-end très étrange où Maman n’est pas parue bien souvent auprès de mon berceau. Un peu le matin, un peu le soir, et puis plus rien. A l’époque, la nuit, je demandais encore un p’tit biberon vers les 2h00 du matin. Deux fois de suite, alors qu’habituellement ce n’était jamais lui, j’ai vu mon papa rappliquer ! Quand Maman me disait au revoir, vers le coup des 20h00 elle sentait très bon, était habillée très chic, en noir et paillettes et talons hauts. Plus tard durant l’été, les mêmes faits se sont reproduits : douche le soir, maquillage, coiffure, vêtements chics ( souvent une jupe à volants) échange de sms bizarres, contenant  ni  » biberon »  » tétine » ou  » doudou » mais plutôt  » Salsa  »  » Bachata » et  » Kizomba ». Elle répondait à des appels d’un certain J. ou d’une certaine K. et puis filait en douce ma veilleuse à peine allumée.

Quand ça a lieu, au petit matin, maman est étrange : à la fois fatiguée et ravie. Elle a ce petit sourire de contentement que je fais quand j’ai terminé un bon gros biberon. Elle a mal aux orteils, mais elle dit que ça fait du bien. Papa n’a pas l’air très inquiet, il lui dit même d’y aller plus souvent, de reprendre  » [s]a vie d’avant ».

Je me rappelle vaguement un truc, quand j’étais dans son ventre à elle. Une sorte de balancement régulier, de gauche à droite le plus souvent, mais aussi d’avant en arrière. Des musiques endiablés ou langoureuses, des paroles dans une langue qui n’est pas tout à fait la mienne, mais qui me dit quand même quelque chose. Je me souviens que je trouvais cela agréable, que je m’endormais lovée sur le côté ou bien que moi aussi je participais un peu avec mes petites jambes quand le rythme était très marqué. J’aimais ça.

Quand je bouge dans tous les sens, que je secoue ma tête, mes bras, et même mes fesses, que je bouge mes jambes en maintenant aux barreaux du parc, maman s’écrie avec ravissement  » Regarde, Lana danse ! C’est super ! ». Et je crois bien que c’est ça qu’elle part faire la nuit quand elle découche : elle va danser avec ses amis.

Oh ! elle ne découche pas vraiment, j’exagère un peu. Elle rentre tard tout simplement. Et je peux bien lui pardonner parce que je sais que quand j’aurais 17 ans ( Papa dit 25) moi aussi je voudrai aller danser !

Publicités

2 commentaires sur « REVELATION SUR MAMAN »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s