Publié dans Jeux et hobbies

« Banished », un jeu pour casual-papa* ?

*et maman aussi.

banished-img-4

Tout d’abord, ma définition de « casual gamer » ne correspond pas à celle donnée par wikipedia. Les Candy Crush, Farmville et autres Angry Birds ne m’intéressent pas. Pour ma part, je cherche à jouer à des jeux riches, mais compatibles avec la vie de famille (aka, pas besoin d’y passer 8 heures par jour). Ceci est donc un premier article-test sur le sujet, à voir par la suite si je continue avec d’autres jeux. Et on commence avec le jeu Banished.

Mais, c’est quoi Banished ?

C’est un « strategic-city-builder » médiéval, traduisez : un jeu de gestion à la Anno ou Simcity, sans partie guerière. A la différence de ses derniers, vous allez devoir être très proches de vous ouailles, sous peine de les voir mourir ! Quoi ? Comment ? Que dis-je ?… Mais commençons par le début.
2607463-001-02startEn fonction du niveau de difficulté, vous démarrez avec un petit groupe de familles et une carriole (et un grenier en facile) au beau milieu d’un joli paysage champêtre. C’est tout. A partir de là, à vous de leur faire couper du bois, construire des maisons, chassez, cueillir des plantes, etc. Classique me direz-vous ? Certes, mais les villageois ont une identité, une famille et des préoccupations. Ces êtres virtuels ne sont pas anonymes; ils naissent, grandissent, deviennent adultes, ont des enfants, finissent vieux, puis meurent (s’ils ont de la chance). Bref, vous devez veiller sur eux en « bon père de famille » et faire attention à ce que leur population soit suffisante pour que tout le monde travaille à la vie du village, mais en évitant le surnombre pour éviter (entre autres) la famine. Car oui, vos péons vont peuvent mourir si vous ne faites pas attention.

 Winter is comingVoilà pourquoi la gestion de la démographie est ultra importante, tout comme celle des stocks de nourriture et de bois. En effet, le jeu gère en plus les saisons et au fil des heures vous verrez défiler, en accéléré, les 4 saisons; l’hiver pouvant être fatal si vous n’avez pas fait suffisamment de provisions. Oubliez vos habitudes de Civilization.

Banished est un beau jeu, mais qui demande de la rigueur si vous n’avez pas l’habitude des city-builder. Un bon conseil avant de vous y mettre, passez par le site bien débuter qui vous donne les clefs pour bien démarrer, afin que vos villageois ne crèvent pas la gueule ouverte au premier hiver.

Alors Banished, un jeu riche auquel on peut jouer de manière occasionnelle ?

– Pour 1 à 2h tous les soirs : OUI
– Pour un soir par semaine : NON

Et pourquoi ?

Comme je l’ai dit plus haut, Banished est un jeu de micro-gestion, chaque bonhomme ayant son activité. Passez une semaine sans toucher au jeu, et vous allez devoir vous remettre dedans, et cela peut être décourageant. C’est en tout cas mon ressenti personnel. Donc un beau jeu, intéressant dans ses mécanismes, mais qui demande de l’investissement. A découvrir ne serait-ce  que pour la beauté des décors et des animations (une vidéo vaut mieux que les mots).

banished_03

On le trouve où ?

Sur Steam ou sur le site du développeur,

Et sur Mac ?

Banished est un jeu PC-only, mais, grâce à Paul Le Grand, il est possible d’y jouer sur une machine à la pomme. A titre d’exemple, le jeu tourne très bien sur mon Macbook Air de 2011 (sous réserve de faire quelques sacrifices sur les détails), mais comme beaucoup de jeux 3D, il fait rapidement turbiner le ventilateur de la machine.

Nota : pour une raison que j’ignore, je n’ai pas pu réaliser de captures d’écrans de ma partie. Les images illustrant cet article ont honteusement été pompées sur le net.

Publicités

2 commentaires sur « « Banished », un jeu pour casual-papa* ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s