Publié dans Coups de coeur

Parrainer un enfant

Tous les jours, nous sommes sollicités par des associations toutes plus respectables les unes que les autres pour aider des gens malheureux dans le monde. L’aide est souvent ponctuelle et  encouragée par un événement catastrophique. Or, moi, je n’avais pas envie de faire dans l’humanitaire catastrophique. Et mon mari non plus.

Après avoir rencontré Tinan et avoir beaucoup parlé de tout cela avec lui, j’ai été conforté dans l’idée que l’enfer était pavé de bonnes intentions : pour faire face à une catastrophe, ou plutôt sous prétexte de faire face à une catastrophe, certaines choses, aides, adoptions, sont mises en place dans l’urgence. Et l’urgence fait parfois ( souvent) valider des choses dangereuses. Tinan avait écrit son livre suite au séisme d’Haïti. Après la catastrophe, les familles françaises pressaient les associations et la France d’accélérer les procédures d’adoption. Il arrive ainsi que des enfants qui pourraient retrouver leur famille soient adoptés et déracinés. Tinan parlait d’une deuxième malheur et non d’une nouvelle chance. Comme moi, Tinan pensait que le parrainage est préférable.

 En 2004, j’ai eu la chance de partir au Mexique : ce fut l’un de mes plus beaux voyages et une aventure humaine incroyable.

J’y ai rencontré des gens formidables en particulier un monsieur venu me chercher au milieu d’un chantier parce que je m’étais perdue, des marriachis qui m’ont  accompagnée, parce que je m’étais re-perdu, une marchande de vêtements trop marrante, des gens toujours souriants, et je pense très souvent à eux. Ce qui m’a choquée, c’est la simplicité, le sourire et le partage de ses gens, mais aussi leur manque d’éducation scolaire ( et non de politesse). Ainsi, la dame qui me faisait des nattes sur la plage parlait de mon pays comme étant  » del otro lado » c’est – à-dire,  » de l’autre côté », autant dire  » l’autre monde » ce mon de où la sécu sociale et l’école existe. le Mexique a fait de gros progrès pour ce qui est de l’école, mais la sécu n’existe pas et le sirop pour la toux que j’avais acheté non seulement contenait de l’iode ( interdit en Europe) mais coutait 20F. Le très bon sirop, lui, coûtait 60 francs ! Quand on peut acheter une pilule du lendemain avec son litre de lait, et une trithérapie pour le sida avec ses couches pour enfants, c’est très inquiétant, surtout quand on peut le faire…. à condition d’être très riche ! Là-bas, un enseignant est riche avec ses 400 euros  par mois ( salaire d’un local) très riche en étant résident ( 1400 euros par moi) et ultra riche en tant qu’expatrié ( 3000 euros en moyenne…). Bien entendu, payée en tant que stagiaire pour y travailler 3 semaines, j’ai profité à fond de la pauvreté de ce pays en ramenant des tas de souvenirs et en mangeant très bien de très bons tamales dans des restos de luxe…

Le Mexique est connu pour sa dangerosité, beaucoup d’enfants sont enlevés, et des adultes aussi. Mexico est une ville tentaculaire de 66 km sur 32 km, sans compter les bidons ville, 42 millions d’habitants déclarés et plein de monde venant y travailler hors la saison des cultures parce que ces cultures ne suffisent pas à vivre normalement.

 Je n’ai pas envie de me priver sur place.

 Je n’ai pas envie de compenser mon voyage par des aides impersonnelles.

 Je ne veux pas donner l’impression de faire la charité aux gens.

 Je ne veux pas rester une touriste profiteuse.

Je veux parrainer un enfant qui a son papa et sa maman, et qui grâce à mon argent pourra voir sa famille heureuse avec lui.

Nous versons 29 euros dont trois euros pour faire connaître l’association  » Un enfant par la main ». 26 euros servent donc à l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable, la nutrition de l’enfant et l’amélioration de ses conditions de vie. Notre parrainage a commencé en octobre 2010. Ma filleule s’appelle Carmen.

Nombreuses sont les associations qui organisent ce parrainage, mais j’expliquerai dans un second article pourquoi j’ai choisi  » Un enfant par la main ». Je vous expliquerai également comment se passe mon parrainage.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s