Publié dans Coups de gueule, Grossesse

FIV ratée : et toi tu dis quoi ?

71Csskh84kL__SL1500_Tu as peut-être autour de toi un couple en parcours FIV, ou toi-même tu fais des FIV. Tu trouveras sur le net des tas d’articles et de bouquins sur ce qu’il ne faut pas dire, sur ce qu’il ne faut pas faire quand on rencontre quelqu’un qui a raté une FIV. raté, ça signifie plusieurs choses :

_ soit la stimulation n’a pas fonctionné

_ soit la ponction a eu lieu mais il n’y a pas eu de fécondation

_ soit les fécondations ont eu lieu mais au bout de quelques jours tout le monde  » est mort »

_ soit le transfert a bien eu lieu, mais l’embryon n’est pas resté accroché ( nidation ratée)

Pour que tu saches de quoi il est question et que tu ne te contentes pas de la version  » La FIV chez OUI-OUI »  ( on prend un ovocyte on le met avec un spermatozoide et hop on a un bébé qu’on met dans le ventre de la maman voilà c’est fini ça a duré deux jours) je te conseille de lire des articles de ce genre. Avant de faire des FIV, moi non plus je ne savais pas ce qu’une stimulation signifiait. je ne savais pas qu’une seule FIV c’est 1 mois de parcours, mais avant trois mois d’examen, minimum, et qu’en vérité avant de faire ta 1e FIV il s’écoule 6 mois à 1 an et que pour avoir UN BEBE il faut souvent 3 à 5 ans. Ca va ? Tu es calmée ? Tu diras plus jamais  » c’est pas grave ? » Attends je vais te dire un peu plus de choses…
Cela signifie une piqûre tous les soirs, une échographie et une PDS tous les deux jours, des sensations étranges de gonflement du ventre, une gêne voire des douleurs aux ovaires, des risques de surstimulation, d’embolie pulmonaire et cie.

Cela signifie arriver en retard au travail le matin, qu’on te regarde de travers. Le mieux c’est encore de se faire arrêter. je ne te dis pas tous les détails de harcèlement au travail subi par les gens en PMA, mais c’est atroce. On a justement enfin voté une loi pour que les couples PMA aient droit à des jours parce que par exemple des employeurs ne comprenaient pas que pour la ponction et le transfert, il faut la présence des deux futurs parents !

Cela signifie de l’attente et de l’angoisse, des journées ponctuées par des aller-retours au labo et chez le gynéco, la visite de l’infirmier ( à moins que tu sois courageuse et que tu te piques) et des commentaires sympas du genre  » t’y penses trop » ( mais la ferme bordel !), cela signifie qu’un midi on va te dire ce soir à 20h15 et 30 secondes il faut provoquer l’ovulation ( cela s’appelle le déclenchement) et que si comme moi tes infirmiers ne répondent pas tu feras le tour des infirmiers du coin ( j’ai su à 18h00 que je devais déclencher avant 20h00 ah ah ah) et aucun des infirmiers de ma ville ne répondait , grand merci d’ailleurs).

Cela signifie une anesthésie générale pour la ponction puis des jours LONGS d’attente, om tu appelles chaque matin pour savoir combien de combattants ont survécu à la nuit.

Après le transfert tu attends 10-15 jours pour savoir si oui ou non il y a quelqu’un  qui habite chez toi.

Donc évidemment physiquement, psychologiquement, tu es à bout et  » t’y penses trop » ou  » ne stresse pas » ou  » c’est pas grave » ne sont pas des choses à dire. Mon premier gynécologue sarthois a même osé  » oh ça va ne pleurez pas des comme vous j’en vois tous les jours » après m’avoir annoncé que non je n’étais pas enceinte, c’était un œuf clair que j’avais là.

Autres cas d’échecs :

_ l’œuf clair ( si c’est possible)

_ la nidation extra-utérine ( possible aussi)

Et là ça signifie que tu as été heureuse et puis malheureuse juste après y a voir cru quelques semaines.
YOUPI. C’est cruelle, tu vas devoir te faire aspirer le bébé ou l’œuf clair.

Donc, tu dis quoi ( ou qu’aimerais-tu entendre si tu en es là ) ou qu’est-ce que j’ai envie de te dire ou encore qu’est-ce que mon gynéco m’a dit qui m'(a fait du bien ?

Ta FIV n’a pas servi à rien, on a appris comment réagissait ton corps, on fera mieux la prochaine fois. Si la stimulation n’a pas fonctionné on saura mieux doser, si au contraire on a surstimulé on saura mieux anticiper.

Ce qu’on a appris permet d’affiner la technique : il n’existe pas qu’une seule FIV, il y a plusieurs façons de procéder comme les ICSI.

Sache que ce n’est pas une fatalité, toute fécondation est un miracle et quand tu seras enceinte la magie de ce miracle t »‘apparaîtra enfin, et tu oublieras beaucoup de ton parcours ( pas tout quand même einh).

Sache qu’après une FIV, il arrive qu’on tombe enceinte naturellement. Moi ça m’est arrivé. Bon ok c’était un œuf clair et c’était nul mais ça a permis de savoir qu’une trompe sur les deux était débouchée. Et des fois , souvent d’ailleurs à croire les forums, la grossesse naturelle vient spontanément et c’est la  » bonne ».

Ton corps a été stimulé il fonctionnera mieux la prochaine fois.

Trois mois de pause vont te permettre de faire d’autres projets

Tu as le droit de préparer la chambre d’écrire à ton futur enfant, de l’imaginer. La psy de PMA nous l’avait conseillé, allant à l’encontre de toutes les conneries des bonnes femmes de supermarché ( « n’y pense pas » = DEBIIIIIIIIIIILE)

Je suis là pour t’écouter, nous allons passer la prochaine étape ensemble.

Oui tu as le droit de pleurer et de te soulager ainsi. Tape si ça te fait du bien ( venez avec un coussin voir votre ami, ou un putching ball). Oui c’est grave, mais non ce n’est pas sans issue.

10 ° Les statistiques c’est de la merde. Regarde les stats sur les bébés : Les bébés FIV sont censés être chétifs, t’as vu mes filles ? Bon alors les stats c’est du caca.

Il existe une méthode d’hypnothérapie qui a marché pour moi, ça fait du bien au mental de toute façon et ça ne coûte pas un bras. Alors je te le conseille.

Voilà, je ne suis pas une experte j’ai fait trois FIV, c’est tout ( en fait la 3e c’était un TEC, le gros bol , je t’expliquerai un jour le TEC). Mais le petit « plus » c’est que j’étais atteinte d’une maladie et que chaque stimulation provoquait une augmentation de cette maladie, l’aidait à progresser. Et qu’entres les FIV j’étais malade à crever. L’enjeu était donc double.

Ne dis surtout pas  » l’infertilité n’est pas une maladie » car tu vois, si, dans beaucoup de cas, c’est une maladie.

Si tu ne sais plus quoi dire ne dis rien, pose des questions, fais parler la personne, demande-lui, sans juger, sans air condescendant ou air dubitatif ce qui se passe, quelles sont les étapes ce qu’a dit le médecin etc. En fait la plupart du temps, on a besoin de faire le tri dans la tête en parlant à quelqu’un.

J’espère que cet article fera du bien à une personne au moins !

Publicités

10 commentaires sur « FIV ratée : et toi tu dis quoi ? »

  1. Souvent le plus simple c’est d’être présent pour écouter sans commenter. Certaines personnes ont juste besoin de parler de leur problème sans qu’on ne donne notre avis ou autre.
    J’ai eu un client donc la femme était à sa énième tentative et à chaque passage à l’agence, il m’en parlait juste pour se soulager tout
    ce stress sans angoisser encore plus son épouse.
    Ton article est super car beaucoup vont se dire qu’elles ne sont pas seules dans ce cas et d’autre comme moi les comprendront mieux (même si je savais déjà que c’était un dur moment mais pas à ce point)

    J'aime

  2. Waouw… Que dire ? Je comprends très bien. Et pourtant je fais partie des chanceuses de la FIV puisque la première à fonctionné.
    Mais toute cette période d’examen, de commission, et puis les piqures à heures fixes à adapter chaque jours… Ici je m’en faisais 2 par jours. Au bord du craquage… Ah non j’ai craqué… Mon homme a du me faire quelques piqûres parce que je pleurais, hésitante, à bout.
    L’anesthésie générale quel bonheur ( maintenant ils vont des locales chez moi), le patron auquel il fait mentir (je suis a l’hôpital, torsion de l’ovaire… Gros lol mais comment justifier une hospi en gynécologie obstétrique ?)…
    Je suis ravie d’apprendre que des journées seront prises en charges. Quel soulagement !

    Mon fils FIV est plus chétif oui. Mais c’est le seul qui a fait ses nuits à 3 mois !!! Comme quoi…

    La grossesse post FIV ? Oui oui… 3 mois après l’accouchement. Et dire que j’étais stérile….

    Bref ça me reste en tête. Non je n’oublie pas.

    Bises

    J'aime

  3. J’adore ce post il est vraiment représentatif de ce qu’on subit tout au long du parcours de FIV. L’échec de la 1ère a été difficile impossible de retenir mes larmes les 3 premières semaines et puis devoir attendre 3 mois pour rdv genyco. J’ai un patron très très compréhensif les retards absence pour ponction pas de problème. Même le boss écoute sans donner son avis pour ne pas blesser. Après certains collègues qui ont déjà un bb ou qui va en avoir 2 au même temps ont la critique facile comme ta le temps ou encore ce n’est pas grave il y a pire dans la vie….. Oui bien-sûr il est plus jeune que toi déjà un bb presque 3 c’est sur lui na pas de problème il a ce qu’on voudrait le plus au monde
    FIV 2 prévu bientôt affaire à suivre…..
    Courage à toutes celles qui subissent les traitements lourds et ne baissées pas les bras on y arrivera
    Je vous embrasse

    J'aime

  4. Merci !
    L’entourage a tendance à banaliser la chose « allez restes positive… ne te prends pas la tête… t’y penses trop… vous êtes jeunes vous avez le temps… » ils ne se rendent pas compte
    Alors Merci !!! Je me sens moins seule

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s