Publié dans Le quotidien

Je vis enfin chez moi

Depuis la semaine dernière je vis enfin chez moi.
Je peux te dire que c’est une libération, et j’aimerais te raconter un peu mon parcours.
Dans les faits, je suis partie de chez mes parents à 18 ans, dans un logement qui appartenait à mes grands-parents. En fait, j’étais chez moi mais en même temps je n’ai pas vraiment choisi mes affaires. On a choisi  » en famille ». En fait j’ai un peu laissé faire, j’avais pas d’opinion. Est-ce que tu savais, toi, à 18 ans, ce que tu aimais niveau déco ?

Puis j’ai déménagé successivement 5 fois je crois, et j’ai fait avec les moyens du bord.
Nous avons acheté cette maison et là je suis tombée malade, ou plutôt j’étais déjà malade avant donc au final, pendant 5 ans, je n’ai rien fait de spécial dans cette maison, sinon utiliser les meubles qui étaient pisé là. Heureusement nous avons choisi nos meubles mais pas vraiment de déco.

Et cette semaine, je me suis rendue compte d’un truc. En fait ça fait un moment que ça me trotte dans la tête mais là j’en ai vraiment eu conscience et j’ai changé : je n’osais pas changer les meubles de place, comme s’il fallait  » respecter » une sorte d’ordre établi par un tiers, comme si j’habitais la maison de quelqu’un d’autre. mais en fait, c’est chez moi, Je fais bien ce que je veux non ? Je peux bien déplacer les meubles.  Je crois que j’ai gardé cette habitude de mon enfance : il ne fallait jamais rien changé de place, pas même un bibelot, il fallait toujours rangé. Il fallait même rangé un jouet avant même d’avoir joué avec. Mes parents avaient la déco de leur mariage : des cadeaux. mais tu ne choisis pas vraiment.

Depuis une dizaine d’années, voire plus on a vu l’émergence des Casa et Maison du monde. Moi je ne connaissais pas ça. je n’avais pas non plus, et je n’ai toujours pas, le budget pour me faire la déco de mes rêves. A Maison du monde je m’achète une déco de Noël par an.

Et puis fin mai, j’ai passé du temps dans une chambre d’hôte ( je t’expliquerai pourquoi je n’y ai pas dormi dans une prochaine chronique Nestlé) où je me suis sentie davantage chez moi que chez moi. Ca fout les jetons.

J’ai analysé les choses : aucune déco chez nous et un espace toujours pas à l’image de ce que je souhaitais.

Depuis trois ans, je vis chez mes enfants !!!!

Les jouets, le parc, la baignoire, la table à langer ont envahi complètement la maison, le salon, la salle de bain, les chambres. En parlant de chambre, elles sont magnifiques, super bien décorées. Enfin, les deux chambres des filles. Mais nous ? J’avais un espace dans la salle à vivre en bordel, et un autre et encore un autre. Et je ne profitais pas du seul coin un peu déco de la salle. Alors j’ai tout regroupé les jouets pour faire un coin enfant, j’ai poussé la table ( mon dieu ! J’ai déplacé un meuuuuuuuuuble !) . J’ai un placard créatif et un petit coin aussi . je peux regarder ma déco, mon salon est net, ma salle à vivre correcte. Les filles ont leur espace. Bref : JE VIS ENFIN CHEZ MOI ! C’est dingue ce que ça change la vie. Je suis heureuse d’entrer dans cette pièce qui me faisait horreur. Et en prime, quand je lave les sols je mets moins longtemps !

Et j’ai même acheté des déco ! Je vis dans une maison bien plus agréable.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s