Publié dans Le quotidien

Je veux me faire comprendre !

Cette chronique était destinée au site Nestlé mais un souci technique n’a pas permis sa diffusion. Elle date de fin 2à15. depuis les choses ont évolué, évidemment, mais j’adorais comment cette petite fille de 8 mois faisait tout pour se faire comprendre. Elle est hyper sociable, c’est un bonheur.

Aujourd’hui, je voulais te raconter comment je fais pour me faire comprendre de mes parents, alors que je n’ai que 8 mois. Tu dois bien te douter que mon vocabulaire est limité. J’ai essayé à peu près toutes les associations de voyelles et consonnes existantes. J’apprécie tout particulièrement les « PRRRRRRRR » et les « Dédé », « Didi ». Je n’ai que quatre mots à mon actif,  » Papa » ,  » Mama »  » Maya » et  » Caca ». Ce dernier, je le dis très à propos car je déteste rester les fesses dans mon caca. Tu me comprends n’est-ce pas ?

 

Par ailleurs, j’ai remarqué que pour prouver son affection, les adultes avaient certaines habitudes qu’ils aimaient que je reproduise : les bisous et les embrassades. Seulement, j’ai bien tenté de faire des bisous à Maman mais ma bouche se contente de rester ouverte sur sa joue et de lui dévorer la pommette. Heureusement, je n’ai encore aucune dent et l’opération s’avère sans danger. Toutefois, quand je tends la main elle approche son visage : je lui fais alors des caresses très appréciées.

Dernièrement, j’ai trouvé un  moyen sympa de dire bonjour sans faire la bise. Je m’en sers également pour dire  » je t’aime » : je montre ma tête, je l’approche de celle  de la personne concernée, puis je me frotte à elle, front contre front. Il semblerait que cette technique permette de bien illustrer mon attachement. Elle remporte un vif succès auprès de mes parents.

Enfin, quand j’ai faim, si Maman me montre un pot et une cuillère, je me redresse vivement de la chaise en sautillant sur mon derrière. Quand je n’ai plus faim, je mets ma main devant ma bouche et je m’essuie les lèvres pour signifier ma  satiété.

 

J’espère que bientôt, j’arriverai à dire  » carotte » et  » biberon ». Je m’entraîne avec assiduité, mais je suis encore petite et il y a tant à apprendre : je suis déjà très habile et j’adore jouer aux petits personnages, à la voiture et au poupon, je suis profondément attachée au mien. Sa bouille ronde est rassurante, tout comme celle du grand monsieur en rouge qui vient de s’installer dans mon salon. Tu sais, celui avec une grande barbe ! Je tente de discuter avec lui mais il ne répond rien, c’est décevant. De même, quand j’essaie de prêter quelques sourires à ma soeur qui boude en rigolant face à elle : ça ne marche pas du tout, elle le prend plutôt mal.

 

J’aime faire de la musique également. C’est d’ailleurs un bon moyen d’attirer l’attention, et j’ai inventé quelques airs avec Maman à base de  » ohohohohohooooooooh et de yayayayayaya » à faire pâlir les fans d’AC/DC. Je ne doute pas que cela propulsera prochainement ma carrière de cantatrice ! Je suis d’ailleurs très attentive aux comptines que me chantent ma maman, je prépare un récital très riche !

 

A bientôt, donc, pour te faire part de mes progrès…

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s