Publié dans Le quotidien

Phase 5 : Bullet journal ou planner : pourquoi choisir ?

Depuis le début de cette série d’articles, tu as dû te rendre compte que je ne faisais aucune préférence entre un bullet journal et un planner. Il y a des différences, oui, mais en vérité les deux modes de fonctionnement ne s’opposent absolument pas.

Le planner, en particulier l’organizer avec des sections à intercalaires, existe depuis plus longtemps et connaît différents modèles, formats et marques. C’est un objet, en soi, très beau et souvent luxueux. Tu peux te tourner vers les Color Crush, les Filofax, les Kikki-k, les Gillio et les Kate Spade. Tout dépend de tes finances. Il y a aussi les dokibook et les modèles de chez Aliexpess.

 

Comme je te l’ai déjà dit, le souci c’est que tu ne peux pas avoir un planner bien rempli qui fonctionne correctement, avec une semaine de travail dessus. Tu ne peux pas obtenir un planner qui répond à toutes tes attentes. C’est trop de travail et tout ne tient pas dedans.

C’est dès le départ, dès les premiers jours où tu souhaites être mieux organisé que le bullet journal, méthode d’organisation que l’on doit à Ryder Caroll et qui n’existe que depuis quelques années, peut t’aider. Que tu souhaites ou non passer au planner ensuite, le bullet journal est pour moi la première étape de tout travail de réorganisation.

 

20160922_095004
La page des  » marronniers » qui fonctionne dès sa création.

 

Le bullet journal complète très bien un agenda. L’agenda c’est le truc dans lequel tu mettras tes RDV à long terme à court terme et qui est daté. C’est la base du planner mais ce n’est pas vraiment la base du bujo. Cependant, avec un calendex et/ou un futur log ( vues annuelles) tu peux planifier des rendez-vous au long terme. Avec la vue mensuelle, tu peux planifier sur le mois et rien ne t’empêche de créer d’avance toutes tes pages mensuelles de l’année et de les regrouper en début de bujo.

 

 

Ces pages par exemple l’ont servi de planificateur, puis sont devenues des pages de memory planner

Le bujo te permet de faire des fiches journalières et des collections. C’est ce système dont je me suis inspirée dans le premier article quand je t’ai dit de faire des fiches une page différente à chaque fois que tu changeais de thème dans ta prise de notes. C’est ce système qui est le plus flexible et qui permet d’avoir dans un carnet des collections au nombre illimité. Quand tu as besoin de plusieurs planners, que tu ne peux pas tout faire tenir dans 5 intercalaires, c’est le bujo qui est ta solution.

20161015_192714.jpg
Tu vois, c’est pas très compliqué de faire des pages journalières à la main, et tu perdras moins de temps qu’à essayer de faire des inserts à l’ordinateur

 

Le bujo au final est la situation parfaite… Il y a même des personnes qui le font dans un planner. Ils ont alors que deux sections : la planification et les collections. Et tu peux être satisfaite, jusqu’à… ce que ton carnet soit plein ou que ton planner éclate.

Si je dis que le bujo est la solution idéale du début mais que ça se complique à la fin, c’est parce qu’au bout de quelques mois, tu vas prendre conscience que le bujo a des failles :

_ malgré l’index il est quand même difficile de tout retrouver

 

_ au bout de quelques mois ton carnet est plein. Ben oui, c’est mathématique, si tu avais besoin de 4 carnets avant et que tu rêvais d’un carnet unique, tu sais bien que le carnet en question a maximum 240 pages environ. Que faire alors ? Il faut  » migrer ».  La question du transfert de collection taraude alors le bujoteur ! Faut-il tout recopier ? Si non, comment choisir ? Et alors quand on a besoin d’une collection passée , on fait comment ?

 

C’est donc pour cela que je t’ai parlé de la phase 3 : une fois que tu as bien travaillé, sur tu as pris de bonnes habitudes, que tu sais tenir tes plannings et remplir tes collections et que ton premier carnet est plein, tu peux donc te tourner vers les planners et redistribuer vers un ou plusieurs organizers toutes tes fiches. Tes planners sont des classeurs, tout simplement. Tu peux également ajouter à chaque des outils de planification propres. Imaginons que tu aies beaucoup de collections « sport » tu peux ajouter alors une section agenda avec tes séances de sport, et des jauges pour tes efforts, des trackers pour ton suivi. mais moi je trouve ça dangereux. Tu vas oublier de reporter des rendez-vous et je ne me vois pas consulter trois agendas pour une journée. Je pense vraiment que l’agenda doit être un objet unique au moins pour la vie perso. J’ai un agenda pro parce que ce que j’ai à y noter est tellement dense, heure par heure, qu’il est impossible de le mettre ailleurs dans mon bujo. Mais dans mon bujo, à la page du jour, je mets les tâches qui ont un lien avec ma planification des cours comme… les photocopies. Et je reporte mes RDV pro également.

 

Ce que je veux te dire, c’est que les bullet journal et les planners ne s’opposent pas, ils se complètent. Je dirais que l’organizer est la suite du bujo, pour moi. Par ailleurs, avec les différents planners  » tout faits » tu as une troisième solution qui s’offre à toi. Tu veux vraiment un agenda très organisé mais tu ne t’en sors pas avec le fait maison ? Offre-toi un happy planner.

( Je ferai prochainement un article sur sur mon happy planner)

 

Je ne te conseille pas le erin condren qui coûte cher est n’est absolument pas modulable. C’est un planner, comme le plum planner, à spirale. Mais le plum planner se fait sur commande et tu choisis tout ce que tu veux dedans. Tu paies des suppléments. Mais pour ajouter des pages par la suite c’est plus compliqué ( mais pas infaisable).  Le Happy planner, c’est la formule hybride : tu as des sections toutes faites, tu peux ajouter des sections qui s’achètent à part et pour peu que tu prennes de l’assurance tu pourras ajouter des pages faites maison. Même sans la perforatrice.

Voici une des nombreuses vidéos qui comparent erin condren et plum planner

https://www.youtube.com/watch?v=-k3ziZFHBDQ

Enfin, tu as sans doute remarqué que mon bujo était aussi un système à disques. C’est un cahier action auquel j’ajoute mes pages, c’est le même système que le happy planner et je peux même passer une page du cahier dans le happy planner. Mon Mayala fonctionne de la même façon. Voici la boutique pour acheter des discbound. 

Et bien, c’est le système de reliure le plus économique et le plus modulable. Les discbound ( ou bind ) permettent de changer les pages de place, d’en ajouter, de les enlever pour écrire, de plier le cahier complètement sur lui-même. Tu peux dessiner puis perforer tes pages si tu veux. Finalement ce n’est pas le système le plus cher qui est le mieux. Et je choisis mon papier, je peux mélanger plusieurs types de feuilles.

Si tu es un peu pressée et que tu aimes beaux planners en cuir il y a une solution alternative d’un format plus petit mais très sympa, c’est le dokibook

Boho Berry a publié récemment une photo d’un bujo discbound sur son instagram. C’est le bujo d’une autre blogueuse américaine, Nicole Lara . Je te prédis que le BUJO 2017 ne sera plus un leuchtrum, car tout le monde en a compris les limites et les failles : il n’est pas si flexible que cela, il se remplit très vite et les feutres traversent le papier. ZEN 2017 le bujo sera discbound parce que tout le monde aura acquis une certaine expérience et aura besoin de déplacer ses pages, de faire son papier soi-même.  Par ailleurs, le dernier article de Boho berry fait état de sa migration du bujo leuch dans un filo . Comme quoi, on en est toutes là, au bout de quelques années…

En plus, quand tu veux transférer tes pages dans un autre planner c’est plus facile : tu veux mettre tes pages dans un organizer à anneaux ? Tu coupes les perforations qui sont à ras du papier et tu perfores en six trous. Voilà, c’est bon.

Si tu veux retrouver tous les articles de la formation planner, c’est ici

Si tu veux en savoir plus sur le bujo je te conseille reconseille encore et encore :

Le blog de Soho Ana 

Le site de Ryder Caroll 

Le blog Journaling

Et cet article 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s