Publié dans défi des cent jours, Le quotidien

Bilan des 12 jours: croire

DSCN5999.JPGje suis en train de télécharger les vidéos que j’ai tournées aujourd’hui. J’y présente des jeux de cartes et puis surtout j’ai fait ma vidéo bilan des 12 jours de magie.

dans la vidéo je t’explique quelle a été pour moi la grande révélation de ces derniers jours au sujet des croyances.
En attendant que tu puisses la voir, je te donne à lire ce poème qui était encadré chez la dame qui me faisait le caté quand j’étais petite.
Quand j’étais petite j’étais déjà hyper indépendante dans mes croyances, je croyais mais je ne croyais pas naïvement et bêtement. je remettais toujours en cause, je réfléchissais.
Il y a ce poème qui aujourd’hui prend toute sa signification pour moi, qui dit vraiment ce que CROIRE veut dire. Peu importe que ce soit en Dieu, tel dieu, tel culte.

peu importe que ce en quoi tu crois soit vrai, partagé, cru par d’autres, vérifiable ou pas.
Du moment que cela te porte !

T’emporte !

te mette en joie !

Cela fait deux ans que mon appartenance ou non à un culte me turlupine. J’ai ma réponse désormais grâce au défi.

En attendant la vidéo , petit poème pour toi !

Des pas sur le sable

 

Une nuit, j’ai eu un songe.
J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en compagnie du Seigneur.
Dans le ciel apparaissaient, les unes après les autres, toutes les scènes de ma vie.

J’ai regardé en arrière et j’ai vu qu’à chaque période de ma vie,
il y avait deux paires de traces sur le sable:
L’une était la mienne, l’autre était celle du Seigneur.

Ainsi nous continuions à marcher,
jusqu’à ce que tous les jours de ma vie aient défilé devant moi.
Alors je me suis arrêté et j’ai regardé en arrière.
J’ai remarqué qu’en certains endroits,
il n’y avait qu’une seule paire d’empreintes,
et cela correspondait exactement avec les jours les plus difficiles de ma vie,
les jours de plus grande angoisse,
de plus grande peur et aussi de plus grande douleur.

Je l’ai donc interrogé :
 » Seigneur… tu m’as dit que tu étais avec moi tous les jours de ma vie
et j’ai accepté de vivre avec Toi.
Mais j’ai remarqué que dans les pires moments de ma vie,
il n’y avait qu’une seule trace de pas.
Je ne peux pas comprendre
que tu m’aies laissé seul aux moments où j’avais le plus besoin de Toi.  »

Et le Seigneur répondit :
 » Mon fils, tu m’es tellement précieux ! Je t’aime !
Je ne t’aurais jamais abandonné, pas même une seule minute !
Les jours où tu n’as vu qu’une seule trace de pas sur le sable,
ces jours d’épreuves et de souffrances, eh bien: c’était moi qui te portais.  »

Ademar De Barros

Advertisements

Auteur :

Maman de Comète née en 2013 et tempête née en 2015, je suis passionnée d'écriture, de danse, d'art. J'aime également dessiner et m'adonner aux loisirs créatifs. J'aime la cuisine " qui change de l'ordinaire". J'essaie de concilier mes nombreuses passions avec ma vie de Maman. On m'a longtemps surnommée " la Tornade" et j'avoue garder un rythme de vie assez dynamique. Ma fille également est un petit tourbillon. On la nomme " Gigotou" ou " Pt'tit bolide". Quant au papa, il aime la nature et le tennis, jardiner et bricoler. Bref, on ne tient pas en place dans notre famille. Il va falloir nous suivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s