Bullet journal : S’organiser dans l’urgence… mais décorer quand même !

IMG_20171119_083503
Quelques uns de mes bujo en 3 ans …

Dans cet article, on va parler organisation d’urgence, dessin et choix du format de son carnet en lien avec cette problématique : je veux décorer, mais je note plein de truc à l’arrache. Comment je m’en sors ?

Chez les bujoteurs, le débat fait rage depuis la création des bullet journaux décorés. Ceux-ci sont apparus quand les blogueuses et les artistes souvent adeptes de l’art journal, ont découvert le concept de Ryder Caroll. Depuis, le bullet journal vit un paradoxe : comment peut-on être à la fois un outil d’organisation qui devrait faire gagner du temps, et être un objet de création, où l’on dessine, que l’on décorer… et qui prend donc du temps ?

Ben oui. C’est compliqué cette affaire….

 

Personnellement, je fais partie des deux camps ( comme souvent d’ailleurs).

Mon bujo peut très bien être un tas de feuilles brouillon, écrites à la va vite, et ne ressembler qu’à un tas de feuilles, des listes, des ratures… Il peut donc être moche, mais efficace.
Mon bujo peut aussi revêtir une allure artistique. Je peux consacrer du temps à faire des dessins dedans, parce que c’est thérapeutique chez moi, parce que ça me fait plaisir. Et si je ne dessine pas en réunion, je perds vote la concentration.

IMG_20171119_083517
Mon premier bujo et ses clefs à rallonge. désormais… je n’ai plus de clefs du tout !

Il faut donc dire que le dessin ne sert pas qu’à  » faire beau ». C’est pour moi :

_ un moyen mnémotechnique lié à ma mémoire kinesthésique qui me permet de rester concentrée

img_20171119_083940.jpg

_ un moyen mnémotechnique visuel qui permet d’associer une idée à un dessin, le sketchnoting

20160922_095615

_ de l’art thérapie

img_20171119_083855.jpg

_ un moyen de valorisation du vécu.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes deux premiers bujo avaient donc des pages moches et des jolies pages. Mon troisième bujo était à disques, comme le quatrième et le cinquième. J’avais donc résolu de jeter les vilaines pages et de garder les jolies en archive. J’avais même décidé de migrer de jolies pages dans le memory des filles.

img_20171119_084007.jpg

Et puis, là, cet  automne, j’ai décidé… que ça y est, j’étais prête à revenir au carnet piqué. Mais à quelques conditions : j’ai repris mon midori. Dans celui-ci, j’ai placé deux carnets lignés ( j’ambitionne un jour d’avoir un carnet à dot) et deux carnets à dessin, l’un très épais pour l’aquarelle et l’autre moins épais pour les dessins sans eau. cela me permet de consacrer des carnets aux dessins aboutis et de les agrafe plus longtemps à mes côtés. Cela me permet également de conserver mes collections dans un carnet particulier qui durera plus longtemps… parce que un seul carnet de 240 pages environ me fait… trois mois si je mets tout dedans. J’ai donc résolu également d’avoir un cahier de notes brouillon pour les exposés des élèves, parce qu’avant je notais tout au même endroit. cela permet d’allonger la durée du bujo. Ce sera le même souci pour l’écriture, si je reprends un jour prochain l’écriture de mes récits : il faudra un carnet à part sinon je ne m’en sortirai pas.

Cependant, je n’ai donc pas décidé, consécutivement aux fonctions énoncés du dessin dans ma façon de construire ma pensée, de renoncer aux dessins dans mes dailys et mes weekly.

img_20171119_084132.jpg

Ce que je fais, c’est que si je crée mes pages dans l’urgence, ou dans un endroit qui ne me permet pas de dessiner ( support bof, matos à la maison) je me ménage des marges. Cela peut être des marges sur le côté, le haut, le bas, le milieu. Elles permettent d’ajouter des frises des encadrés, des dessins.

Je peux également exploiter l’apparition d’un blanc naturel qui se crée par la différence de longueur des éléments notés en  » to do ».

Le fait de ne jamais tracer de lignes ou d’encadrés dans l’urgence me permet d’y revenir ensuite et d’en faire des jolis, de créer des bannières. D’ailleurs, je fais toujours des encadrés pour mes listes de to do. De fait, je peux ensuite les améliorer et les colorier.

Tu remarqueras enfin que j’ai reporté sur mon weekly les catégories de mes listes mensuelles, ce qui me permet d’affiner la priorité des tâches pour chaque semaine et de me laisser libre de faire tel ou tel truc  n’importe quel jour de la semaine, car je ne sais pas toujours combien de temps sera à ma disposition chaque jour. Je marque, pour mes jours, les rendez-vous  que je ne bougerai pas.

Donc au final, on peut décorer dans un deuxième temps, une page écrite à la va-vite, si on a pris soin d’écrire proprement, de ménager des marges, de faire des colonnes sur sa feuille. On voit bien la différence avec mon premier bujo : j’écrivais sans structure, impossible d’arranger les choses après. Désormais, je crée une structure et je peux décorer ensuite. Je garde la spontanéité des notes tout en me laissant la possibilité de dessiner. Mais j’ai déjà vu des pages d’art journal où même quand c’était écrit en bazar, la personne arrivait ensuite à décorer, coller, dessiner… faire du mix media. Le truc, c’est de ne jamais considérer une page comme terminée, comme immuable… J’avais lu un très bel article dans Flow là-dessus, dans le numéro 15 de Février 2017. deux créateurs, Arne et Carlos, livrent leurs techniques et expliquent qu’il collectent des bouts de papier, des images, et les utilisent plus tard, les pages de leur carnet créatif ne sont jamais terminées, elles sont toujours en devenir, ils sont prêt à y ajouter quelque chose plus tard, à recouvrir ce qu’ils ont fait avant. je pense que c’est vraiment un état d’esprit, c’est perfectible mais ce n’est pas la perfection que l’on vise. C’est un carnet qui doit rester vivant et non terminé, parce que terminé, ça se range et c’est mort. Le bujo est bien un carnet de ce genre : tant que tu peux le modifier, il vit. mais tu considères que tu as terminé tes pages, tu peux le ranger, il ne te servira plus que de souvenir.

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s