Sois bienveillant mais aussi à l’heure

img_20180303_195310.jpgNe trouves-tu pas notre société fort exigeante avec nous, les nouveaux parents ? Il faut être bienveillant avec son enfant, mais être à l’heure. Il faut s’occuper de lui et être disponible mais accepter de faire du bénévolat à son travail et des heures supplémentaires le soir pour certaines parents. Il faut être à l’écoute des enfants mais aussi à l’écoute des patrons, des parents d’élèves, des élèves ... Bref, au final souvent, on te file des injonctions qui sont souvent contradictoires. Tu dois être le parent parfait, mais l’employé du mois et la femme d’intérieure parfaite.

Pour être un parent bienveillant je dois donc respecter le rythme de mes filles, les emmener à leurs activités, leur proposer simplement d’ailleurs des activités créatives et sportives variées, je dois leur proposer des repas équilibrés, les préparer, ces fameux repas, tout en répondant à leur multiples questions et en étant disponible.

Tu dois les laisser jouer librement, en autonomie, sans frein à leur créativité, mais tes vitres doivent être impeccables, le sol nickel et tout doit être rangé. Et ils doivent pouvoir jardiner en paix mais revenir au salon les ongles immaculés.

Blancs comme des nacres. Bref, de vrais petits chérubins si bien élevés, si naturellement propres, silencieux, mais pas bridés einh, pas bridés. 

Pour être un parent bienveillant, le matin, je dois rester calme et ne pas brusquer la petite qui met trois heures à faire pipi pot, la grande qui met trois jours à enfiler un pantalon. Mais je dois aussi déposer tout le monde au bon endroit et à la bonne heure, sans retard. Parce que sinon, la grande manque son car pour aller à sa sortie ( c’est arrivé une fois à la crèche) et la petite manque l’heure de musicalité de la crèche. Et puis, les adultes te regardent de travers. T’es encore en retard.

Pour être un bon employé, tu dois et je dois être présente, ne pas compter tes heures. Sauf que ta nounou, ta crèche  et ta garderie font un compte précis des heures passées à s’occuper de ton enfant pendant que toi tu étais au travail. Donc tu paies quelqu’un pour être payée. Et même, parfois ( moi ça m’arrive environ 5 fois par an , mais à peut être plus) tu paies quelqu’un pour faire toi-même du bénévolat. Je pense d’ailleurs à ses infirmières qui font des heures supplémentaires non rémunérées. Et leurs enfants ? La nounou aussi fait crédit ? Mais tu sais, faire du bénévolat au travail, ça ne s’appelle pas être sérieux, consciencieux. Ça n’est pas dans le contrat, tu sais. Ça s’appelle juste être un peu con d’accepter. Dans bénévolat il y a bene et volat, qui veut bien. Moi je ne veux pas bien.

Etre mère au foyer est devenu un luxe, malheureusement. Le peu de mamans qui ont réussi à prendre un congé parental y mettent fin plus tôt que prévu faite de finances…Etre disponible, ne pas travailler cela signifie également sacrifier sur le budget de la famille. Les loisirs , les fringues, tout cela est alors limité.

img_20180302_121756.jpg

Aujourd’hui, il y a plein de combines gratuites pour occuper tes enfants, par exemple dans les centres commerciaux. Nous avons ainsi passé une heure trente d’activités gratuites au centre commerciale d’Auchan la semaine dernière. Mais tu as intérêt à avoir pris ta matinée et ne pas avoir prévu de courses. D’ailleurs en parlant de courses, il faut les faire. Avec eux, ils mettent le bazar et à part IKEA, personne ne prévoir de garderie pour que les parents puissent faire leurs achats ( enfin ceux des enfants au passage) tranquillement. Sans eux, on te regarde bizarrement : ah bon, tu mets tes enfants en garde pour faire les courses ? C’est dommage, tu paies pour rien.

Il faut arriver à se détacher de toutes ces petites voix dans nos têtes de parent, et faire nos choix en conscience, selon nos propres convictions. Cependant, refuser de faire un travail non rémunéré peut parfois avoir des conséquences sur tes relations professionnelles. Tu assumeras seule. Mais après tout… avec qui partages-tu ta vie ? Ton patron, tes collègue ou ton enfant ?

img_20180302_133616.jpg

J’en suis donc arrivée à me dire , quand quelqu’un me regarde de travers parce que je laisse mes filles  faire un truc que d’autres réprouvent ( comme manger une glace bizarrement, ou manger son poulet après la glace, ou simplement manger une glace bourrée de sucre et jouer à sa tablette), ou que je décide de ne pas faire de bénévolat pour passer plus de temps avec elles, que le seul avis qui compte, c’est celui de mes enfants. Dans dix ans, quelle personne sera à tes côtés ?

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s