Bien préparer ses grandes vacances

img_20170621_095423

Ça y est ! Nous sommes bientôt en « grandes vacances ». Cela signifie que nous avons 8 semaines pour faire tout ce qu’on a eu envie de faire durant l’année, mais qu’on n’a jamais le temps de faire. Et puis, souvent, certaines activités seraient géniales, mais le temps ne s’y prête pas, sauf en juillet-août. Oui, mais voilà : on commence les vacances tranquille à se reposer car « on a bien le temps ». Les vacances aussi sont touchées par la loi de Parkinson et tu as intérêt à planifier tes semaines à venir si tu ne veux pas te retrouver le 1er septembre la tête dans le sable, les yeux qui piquent :  » j’ai rien vu venir, on a n’a pas profité ». Je parle ici essentiellement du temps passé à la maison et non des semaines en vadrouille à la plage, la montagne ou l’étranger…

Ce que je raconte vaut d’ailleurs aussi pour les petites vacances… Je vais donc te donner dix astuces pour programmer tes vacances en laissant la part belle à l’improvisation.

1° Fais des listes

Des listes de ce que tu veux absolument faire pour toi cette été, de ce que veulent chaque enfant et le papa, une liste de ce que tu veux faire toute seule, en famille, de ce que chaque enfant peut faire seul. J’adore me faire une carte mentale de ce que je veux absolument faire moi seule, et une autre avec les enfants. Idéalement, il en faudrait une pour le couple.

19274959_10154849844614482_7849453584042796058_n
C’est pas du tout ma carte mentale des vacances mais c’est l’idée. Une sorte de brainstorming en images. ça fixe les choses et ça donne envie de les réaliser. Après, je cherche des événements et animations en rapport avec ces idéaux.

2° Récupère les programmes du coin

Centre culturel, festival, MJC, maison de quartier, centre d’art, musées, cinéma, moulin, ferme pédagogique … Il existe des tas de lieux sympas dans ta région, dans les 15 bornes autour de chez toi, et tu ne le sais peut-être même pas. Un tour à l’office de tourisme, au syndicat d’initiatives, sur la page Facebook Je ne sais pas quoi faire Au Mans, sur les sites  qui répertorient les animations de ta ville… regarde les endroits où vous n’allez jamais. Une fois que tu as tout, tu fais une liste ( encore) de ce qui plaît à chacun et surtout tu notes bien la date, les horaires, toutes les possibilités, le tarif et le numéro de réservation !

IMG_20170705_143659
atelier pain

Et puis, tu réserves. Tout de suite. Si tu attends il n’y aura plus de place ou tu vas oublier !
Personnellement, je sélectionne ce qui ne nécessite pas de route car je veux économiser l’essence, et ce qui est sur des temps  » actifs » pour me libérer un peu l’esprit. Je ne prends que rarement sur le temps de la sieste : c’est contre-productif. Et je choisis ce qui convient aux âges des deux enfants en priorité. Je ne suis pas taxi, je cherche à m’alléger pas à me pourrir la vie. Alors oui, la découverte des rapaces en forêt de Bercé c’est chouette, mais c’est à partir de 5 ans et la petite sœur à la crèche à 45 mn de là, donc à part me crever sur la route, ça ne m’apporte rien. Ne perds jamais de vue ton objectif premier : les occuper OK, mais aussi PROFITER de TES vacances. Des fois le truc le plus proche et le plus simple sera le plus efficace et agréable comme pique-niquer dans son propre jardin ou faire soi-même un atelier pour tes enfants et leurs amis .

 

 

 

Voici le programme 2016 : j’ai mis tout ce que je voulais qu’on fasse, et à chaque fois que c’était réalisé, je cochais et je mettais la date réelle.

Fais un calendrier pour les vacances en mettant tous les impératifs et les réservations

Ben oui, sinon tu vas oublier !

img_20180703_181454171878388.jpg

3° Débarrasse-toi de la rentrée

Le plus tôt possible, demande les attestations d’assurance prends rendez-vous chez le médecin pour les certificats médicaux des activités sportives, commande les étiquettes manquantes, trie les fournitures et achète ce qui manque… ET OUBLIE ! Il n’y a pas pire qu’avoir en tête les obligations de septembre pendant deux mois. Une journée peut suffire à régler tout ça.

4° Du temps pour soi : moi d’abord car moi à bord

Si tu veux garder le cap, planifie des journées où tu peux faire garder les enfants. Sinon, c’est pas des vacances. Ben oui, si tu as  » la chance » d’avoir les mêmes vacances que tes enfants, tu vas vite être sur les genoux, à leur servir de garde, de restaurant, de blanchisseuse, de GO, de taxi. Réserve une à deux journées par semaine. Et prends-toi une semaine entière par mois. Le centre de loisirs et la crèche, c’est le plus sûre : on sait tous très bien que les proches qui étaient tellement heureux d’avoir un enfant à garder (quand tu n’en avais pas) vont vote se défiler maintenant que c’est le moment de te rendre service. Quant à ta santé, ils s’en foutent soyons clairs. Que toi tu n’aies pas de vacances, ils s’en foutent. C’est donc à toi, et toi seule de prendre les devants et de réserver des gardes professionnelles. Ne culpabilise pas : les enfants s’éclateront et ils ne demandent que ça. Financièrement c’est un coût. Mais être hospitalisée aussi.

img_20170621_084457
C’est du thé à la menthe maison. Non, ce n’est pas un mojito.

5° Récupère les coordonnées des copains

Quand tu es prise pour deux enfants, autant en avoir 4, ils s’occuperont ensemble ! Et puis, on ne sait jamais, les mamans inviteront peut-être tes enfants à leur tour. C’est toujours sympa de se revoir en dehors de l’école. On peut faire des gâteaux ensemble, on peut aller dans les cabanes et les chambres, on crée des liens qui permettront de rentrer en septembre avec l’envie de se revoir. Rester chez soi c’est tellement bien aussi !

6° Ne prévois rien un jour par semaine

Il y aura toujours des imprévus, des barbecues, des soirées chez les copains ( les tiens) , des goûters chez des amis, des musées à visiter, une pluie battante qui invite à se ruer au cinéma… Et puis, des fois, tu prévois d’aller au parc et il pleut. Ou tu prévois d’aller au parc UNE FOIS, et tes enfants donnent rendez-vous à leurs nouveaux copains pour le lendemain ! Je te conseille de ne jamais rien prévoir le lendemain d’une sortie aux aires de jeux. On se fait des potes, on veut revenir !

7° Charge certains soirs

Feu d’artifice, fête foraine, barbecue chez tes copains ou chez toi : l’été, c’est permis ! se coucher tard c’est aussi l’assurance ( normalement… ) d’une grasse matinée. Oui, je sais, cette astuce ne fonctionne pas à tous les coups.

8° Alterne les activités et les temps de pause

Nature, culture, atelier pain, visite de musée, loisirs créatifs, temps calme de lecture, sport, aire de jeux, le secret c’est de varier. Fais-les marcher, créer, réfléchir, rêver, regarder, courir, se détendre, s’adrénaliser ( ce verbe n’existe pas, c’est un tort !)… La diversité, c’est la santé.

Ne soyez pas toujours dans le moove. Posez-vous, méditer, racontez-vous ce que vous avez fait la veille : truc génial aussi à faire pour garder une trace de tout cela et les occuper le soir, c’est de leur faire tenir un journal des vacances. On en reparlera. 

Simple Photo Women's Fashion Instagram Post2

9° Dans ta voiture, garde un kit

Ce kit, c’est l’assurance d’avoir toujours ce qu’il faut au cas où : un change, de la crème solaire, un chapeau, des lunettes, des pansements, un désinfectant, une crème pour les bleus, les piqûres d’insectes. J’ai trouvé une crème qui soigne tout tout tout, je te la mets en photo.

wp-15306414163441324790817.jpg

Prévois même un maillot de bain et une serviette. Moi, à partir du 6 juillet, ce sera toujours dans un sac à dos, et ça nous suivra partout. Ajoute une gourde vide ou une bouteille d’eau au dernier moment.

10° Respire…  tais-toi ! (et cache-toi)

IMG_20180602_120203_639

N’oublie pas sur ta liste que tu as prévu de te reposer. Quand tu es seule, ne fais pas que du ménage, va donc dans ton jardin. Si tu écoutes les autres évidemment, tu vas aller faire des courses pour tout le monde, tu vas rendre des services, parce que  » oh t’as bien le temps, tas pas les gosses aujourd’hui ». Donc, ces jours-là, où « T’as pas les gosses », Ne le le dis à personne et cache-toi. Respire. Ne fais rien. Moi aussi j’ai une liste longue comme le bras de rangements, d’annonces Leboncoin à faire, de vitres à nettoyer,  j’ai une PAL de 47 titres, et j’ai du bordel partout dans la maison. Si j’écoute tout le monde je ne fais que des trucs pour les autres et que du ménage. Mon astuce pour ne pas me noyer dans le ménage : je prends tout ce qui traîne, et je fous ça dans une bassine à linge. Le soir, chacun range son bazar au lieu que j’y passe la journée. Chaque jour, je fais un seul truc comme laver le sol, laver les vitres, repasser. UN SEUL TRUC. Et pour les routines, j’allège à fond. Si quelqu’un passe, je le reçois dans le jardin. je ne supporte pas d’être dans une maison bordélique, eux si. moi ça ne me repose pas. Donc je prends tout leur bordel et je le mets hors de ma vue. Pour la question de la charge mentale : je le laisse gérer ce qu’il sait gérer. Comme c’est important ( impôts, factures) il le fera il y pense. Les trucs qui lui passent au-dessus ( cadeaux des maîtresses, cadeaux des copines tenue de sport propre… ) je le fais.  Et pour les tâches : il ne peut pas vivre sans manger, il fait donc les repas. Il vide les poubelles. Si ce n’est pas le cas je mets la poubelle dehors. Les filles passent le balai, rangent leur chambre et font leur lit. Elles rangent leurs affaires. On est au maximum de leur possibilité. La grande met la table et c’est très bien.  Ne fais surtout pas  » pour une fois » une chose que tu n’es pas censée faire, sinon tu le feras pendant toutes les vacances et après le pli sera pris.

Merde à la fin, ce sont aussi mes vacances. Je ne suis pas à disposition des autres. Non, je ne veux pas aller à tel endroit, je préfère rester seule, j’arrête de me forcer. Non, je n’irai pas déposer 4 paquets et un string de la tante Huguette parce que moi je suis libre. Ce sera toujours toi qui sera libre sache-le. Déjà qu’on passe une partie des vacances à trier nos cours, ranger nos affaires, organiser l’an prochain et préparer des cours ( pense aux instits qui passe 10 jours après les vacances et 15 avant la reprise à refaire leur salle de classe !)

Les mamans aussi ont droit à des vacances ! Et quand on n’a pas les gosses c’est pas pour devenir la femme à tout faire de tout le monde. Va à la piscine, fais un massage, barre-toi danser. Comment tromper son monde ? Ben c’est assez compliqué, mais tu peux simplement dire que tu as déjà des rendez-vous. Médicaux, avec les impôts, des trucs bien gores comme  » rendez-vous chez mon gastro-enterologue », et tu devrais avoir la paix. On a tous un furoncle sympa à montrer, non ? faut bien en rire, mais c’est forcément difficile de poser des limites. Tu peux aussi carrément te barrer la journée sans portable allumé, ça marche très bien aussi. Et pourquoi devoir justifier ce que tu fais de ton temps libre ? C’est une question à leur poser.

En espérant que toi aussi tu partiras un peu de chez toi, pour de dépayser et te ressourcer !

Bonnes vacances. 

2 commentaires

  1. bonjourj’adore vos articles mais celui ci est vraiment top et tellement réaliste!!un grand merci pour votre implicationça fait du bien de vous lirebelle journéeHélène
    Se donner du mal pour les petites choses, c’est parvenir aux grandes, avec   le temps.  » Samuel Beckett

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s