Idée Noël pour une ado : Vers le bleu

 

 

img_20180918_1708481965156160.jpg

Tout le mois à venir sera consacré à des coups de cœur pour mettre sous ton sapin et j’espère que ça te plaira ! 

Vers le bleu est un roman étonnant, sans doute un premier roman. L’histoire de Nel alias Ornella, et Anouchka dite Noush, 18 et 9 ans,, qui vivent dans une caravane sur un camping, dans un village sympa qui a un lac et qui est très tranquille; trop tranquille. leur mère fait sa seconde crise d’adolescence et décide, après avoir quitté leur père d’échouer là, à l’année. L’hiver il fait froid. La mère est une irresponsable. Nel sacrifie son bac pour s’occuper de Noush. Elle ne rêve que d’une chose : partir, loin.

C’est l’été, mais le quotidien n’en est pas moins désagréable.  Elle a pris sa décision et compte fuir après la soirée de miss camping à laquelle sa soeur veut participer. Une gamine étonnante, peu polie, sale mais hyper douée en danse, en pronostics et hypermnésique et super intelligente. Le genre haut potentiel non détecté échoué dans une famille peu valorisante. Ornella quant à elle, se croit bonne à rien, et surtout prisonnière. L’été prendra fin et elle restera échouée là, quand tous partirons. L’été, c’est le temps qu’il lui reste pour se décider à filer.

Mais la mère en a décidé autrement : c’est elle qui s’est tiré le soir de la fête, laissant Nel seule avec des responsabilités qui ne sont pas les siennes. Et démerdez-vous !

A 18 ans on rêve d’amour… il y a bien un garçon: Emilien. A 18 ans on fait n’importe quoi pour s’en sortir. Nel se met en danger. Et puis il y a des gens bien qui aident : la tenancière du café qui leur offre des petits déjeuners sans compter, les veux qui font des pronostiques de Noush une parole sainte, Andréi qui tient une galerie d’art et voit en Nel la relève. Nel se prend de passion pour l’art et la peinture. Emilien ne prend de passion pour Nel; Et le cochon, Jésus , se prend de passion pour les maison secondaires des riches et les détruit en les dévorant… Quelles est donc cette mystérieuse organisation qui veut mettre en fuite les richards et lutter contre la politique capitaliste du maire ? la vie d’Ornella ne stagne pas tant que ça…

Le style est magnifique, Sabrina Bensalah l’art de la formule, qui clôt le chapitre ou fait office de punchline en plein dans la face du lecteur. La métaphore qui frappe et qui tue.  C’est poétique et percutant, c’est bien écrit, c’est beau, mais c’est vrai jusqu’à la laideur humaine. On se prend d’amitié pour Ornella, Noush et Emilien, Gino et les autres… Noush a ce côté Little miss Sunshine qui fait rire et pleurer en même temps : renonce à ses rêves à 9 ans, c’est dur ! La vie sourira-t-elle aux deux soeurs ?

Ce roman est addictif et se lit très vite. C’est un beau livre sur l’adolescence et les rêves.

Sabrina Bensalah, Vers le bleu, éditions sarbacane, collection EXPRIM’, 15,50 euros.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s