Une présence dans la nuit d’Emily Elgar

img_20181229_1825521910437757.jpgC’est un roman policier sans policier, avec des tueurs et des coupables mais dont l’enquête est mené en sourdine par une infirmière, Ah si, j’exagère, il y a bien deux policiers en toile de fond, mais qui restent bien passifs. L’histoire est étrange, dans un univers inattendu :  un service de soins intensifs; Alice est infirmière. Elle vit avec son mari et son chien, et elle souffre de plusieurs fausses couches qui l’éloigne de plus en plus de son rêve de maternité. Elle s’occupe avec soin de Franck, un patient en état végétatif qui en vérité, elle le pressent, entend tout et voit tout. C’est bien le cas. Franck est là, enfermé dans son propre corps, incapable de communiquer. Les patients partent et viennent dans ce service, plus souvent mortsque vif.

Cassie fait partie des patients, renversée par une voiture, dans le coma. Cassie est belle, et son mari, sa belle-mère semblent très affligés dans un premier temps… Seulement, il y a pas mal d’éléments étranges : le mari et la belle-mère refuse tout autre visite. Cassie est certes un peu célèbre pour avoir tourné dans une pub, mais rien qui ne justifie ainsi son isolement? Craignent-ils que son accident ( elle a été renversée par une voiture) ne soit en vérité un meurtre ? Pourquoi veulent-ils éloigner le beau-père de Cassie, Marcus ? Est-ce parce qu’il est déséquilibré et potentiellement coupable ? Et pourquoi se méfient-ils également de leur voisin ?

On découvre alors que Cassie attend un bébé, et que son mari et sa belle-mère l’ignoraient : qu’est-ce qui a bien pu pousser la jeune femme à cacher sa grossesse ? Les questions s’amoncellent sans trouver de réponse, s’enchevêtrent et tendent vers le même noeud, difficile à dénouer…

Dans l’histoire de Cassie, Alice trouvera parfois un miroir déformé de sa propre vie. Le lecteur, surtout la lectrice, quant à elle, s’attachera autant à Franck, qu’à Alice ou Cassie. Celle-ci venait de perdre sa mère et tentait de se reconstruire, Cassie était artiste et rêveuse, Cassie tait vraie. Et tous ceux qui l’entourent semblent en revanche être faux.

L’intrigue et la narration à trois fils sont fort bien menées. C’est un roman à lire en ce moment, au cœur de l’hiver, Il commence le lendemain des fêtes de fin d’année. UN roman londonien et brumeux, comme l’esprit des personnages, mais avec une psychologie très subtile. L’auteure est diplômée d’anthropologie  et a travaillé dans le social, cela se ressent dans sa plume.
Beau roman, donc, policier, mais aussi littéraire, avec un style vraiment juste, riche sans trop d’emphase, mais précis et fin.

Si vous êtes à proximité ( Sarthe, la Suze, le Mans, Allonnes) je donne ce roman à qui veut ! Il ira prendre l’air sinon dans une boîte à lire où i, fera de nombreux heureux j’espère. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s