Crash test : Il était une fois la nuit

img_20190113_125640.jpgSophie Carquain est formée à la psychologie, elle est écrivain et journaliste. Elle a déjà signé Cent histoires du soir, Petites histoires pour devenir grand et Ma maîtresse est un dragon. Elle te propose à travers 25 histoires d’aider les enfants de 3 à 10 ans à dormir. Son  livre est organisé en plusieurs chapitres :

  • Pas envie de me coucher et la peur du néant
  • la peur du noir
  • cauchemars et terreurs nocturnes
  • lève-tôt
  • Tout seul comme un grand
  • Les rituels interminables
  • la sieste
  • le doudou
  • la tétine
  • L’anxiété du coucher

IMG_20190113_125746.jpg

Le livre est vraiment très bien conçu car tous les enfants ne sont pas pareils, et un même enfant peut avoir différentes raisons de mal dormir et d’être en conflit avec ses parents sur ce sujet.

Nous, on a a pu essayer tous les chapitres sauf la tétine, puisque nous sommes concernées par chacun des souci. L’auteur explique très bien les angoisses liées à la nuit dans sa présentation du livre :

A chaque début d’histoire, il es précisé l’âge des enfants à qui on peut lire ce conte, les effets ou problèmes soulevés.

IMG_20190113_125736.jpg

Les histoires sont très sympas : certaines se lisent sur un rythme d’autohypnose avec des phrases courtes et des rimes. D’autres histoires sont plus longues. Chacune a un côté merveilleux assez subtil. Enfin, certains contes sont inspirés d’autres livres, en particulier des livres du même auteur. Cela permet de prolonger la découverte du personnage principal si l’enfant l’a apprécié.

Après les contes, pour clore le chapitre, Sophie propose un débriefing et nous explique comment aborder le souci avec l’enfant, que dire, comment répondre à ses angoisses. C’est vraiment très très bien fait.

IMG_20190113_125759.jpg

Synthèse du crash test :

Mes filles ont 3 ans et demi et 6 ans. Elle se lèvent quasiment immédiatement après le coucher, demandent d’ailleurs des rituels interminables, mais dorment plutôt bien, mis à part quelques cauchemars. Nous avons donc privilégié les chapitres 1, 2, 3 5 et 6. Ma petite veut dormir avec moi, dans son lit, la grande dans mon lit. 

img_20190113_125702.jpg

Ma première lecture n’a eu aucun effet bienfaisant, mis à part l’écoute. La grande comme la petite ont été très attentives. Chaque soir, j’ai lu un conte différent. Ne pouvant pas lire la journée, je n’ai pas pu suivre les conseils mais les autres contes ont porté leurs fruits, en particulier celui de « Lolotte la marmotte », qui a eu un effet apaisant. Les filles ont dormi tout de suite.

« Le conte de l’elf du jour et de la nuit » a eu un effet révélateur et Maya s’est amusé à le réécrire et à jouer à ce conte dans la journée avec des petites poupées fées.

Le voyage sur la licorne, L’histoire des crayons de couleur, ou   » Il était une fois … le noir » ont eu beaucoup de succès. La fée vitamine et  la fée Bulle ont fait prendre conscience que ce n’état pas très sympa de ne pas obéir et surtout que ça avait de grosses conséquences sur la santé, quand on ne dormait pas. Dans ces deux contes, les fées veulent s’amuser et font en sorte de ne pas avoir à aller se coucher, mais cela se retourne contre elles. A chaque lecture, les filles ont très bien dormi après.

Mais le conte qui a été le plus thérapeutique est celui du « Monstre aux yeux jaunes, rouges et verts ». Dans ce conte, le petit garçon va voir un Monsieur capable de ratatiner les monstres : il faut les dessiner. alors le monstre prend peur de lui-même, et plus on parle du monstre, plus il se ratatine. Le lendemain, j’ai retrouvé ma grande en train de dessiner son monstre et la petite l’a vote imitée.

IMG_20190101_132725.jpg

Conclusion : il faut persévérer, lire le conte, demander ce qui a été compris et chercher ensemble la morale de l’histoire puis donner en exemple un des personnages. Ce n’est pas miraculeux, mais ça marche. Les filles ont réclamé le livre tous les soirs dès la première lecture. Elles voulaient absolument les histoires de la nuit, et regarder également les très belles illustrations noir et blanc de Charlotte Sjöstrand.

img_20190113_125708.jpg

C’est surtout un livre évolutif que tu pourras garder longtemps. Les histoires sont bien adaptées aux enfants mais aucune n’est bébête. J’ai bien aimé ce côté merveilleux quotidien qui permet de s’identifier facilement à travers les scènes réalistes tout en rêvant grâce aux petites touches de surnaturel, qui offrent une distanciation poétique, assez rassurante.

img_20190107_230239
le lit de maman reste quand même bien apprécié…

Nous sommes donc sur la bonne voie. Merci aux éditions LEDUC.S d’avoir accepté ce crash test très risqué, puisque ça fait 2 ans qu’on ne dort pas très très bien…

Tu trouveras le livre ici !  ( site FNAC) et dans toute bonne librairie.
Sophie Carquain, Il était une fois la nuit, éditions LEDUC.S, 208 pages, 16 euros

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s