Développement personnel : restez libre et être heureux

forest-56930_12801766646732.jpg

Si tu n’as pas suivi mes précédents articles sur les dangers du développement personnel, tu peux les retrouver ici, ici, ici, et ici.

Le développement personnel c’est agir sur son propre état d’esprit, c’est réfléchir à sa façon de penser et de décider et donc ça détermine un pouvoir. Soit tu gardes ou tu prends le pouvoir sur toi-même, ce qui est la mission même du développement personne, soit tu te fais avoir par les dangers que je t’ai exposé et tu perds ton pouvoir.

Mais c’est comme tout : c’est parce que qu’il existe des dérives qu’on va renoncer à travailler sur soi : le développement personnel c’est se penser soi-même, se retrouver, se recentrer, s’ancrer et agir sciemment, consciemment. Il n’est pas question pour moi d’arrêter cette démarche !

Je vais donc te dire comment faire pour ne pas te faire « avoir » : ce que je trouve pour moi indispensable. Tu as vu j’y mets les formes : ce ne sera peut-être pas le cas pour toi, et comme je ne suis pas un gourou, je serais ravie que tu trouves tes « trucs » à toi.

IMG_20190321_170808

Mes règles pour bien travailler le développement personnel.

  • Quand quelqu’un te parle de quelque chose, tu te documenteras

Ne jamais croire ce que quelqu’un te dit d’une loi, d’un précepte : chercher une bibliographie, prends le livre d’origine et cherche qui est l’auteur. Interroge-toi sur sa crédibilité. Par exemple, pour ce livre sur les énergies, j’avais vérifié qui était l’auteur et j’étais donc convaincue. Une autre foi en revanche, l’auteur citait en référence des tas de personnes : j’ai cherché leur nom et je n’ai trouvé aucune origine, diplôme, source vérifiable. J’ai laissé tomber. Je ne crois jamais ce que me raconte quelqu’un sans lire le texte-source.

  • Croise les sources

Ensuite, lis deux autres livres sur le sujet, croise les sources et vois ce qui est commun et ce qui varie. Critique. Tout le monde portait aux nues Trois kiffs par jour. Pas moi. L’auteure y raconte trop sa vie et interprète surinterprète la source qu’elle ne cite jamais : Jackie Kelm. En cherchant d’autres références, peut-être trouveras-tu un livre plus ancien, plus probant, plus sûr. je sais que d’autes ont adoré, et c’est très bien pour eux; Ce n’est juste pas l’approche qu’il me faut, même si l’auteure est formidable, dans la vie.

  • Est-ce bon pour toi ? Reste fidèle à toi !

Si appliquer ce précepte me fait du mal, de la peine, est un calvaire : je laisse tomber le bonheur ne passe pas par la souffrance pour moi. Ainsi, le principe du pardon c’est no way, contraire à mes principes. Et aucun principe n’est meilleure que mes principes fondés sur mon bien-être. Si je suis heureuse comme ça, pourquoi essayer de me priver que je suis malheureuse ???

  • Dès que c’est culpabilisant tu fuiras

Quelle que soit la raison, le précepte la loi, l’origine du propos, su tu sens en toi poindre une pointe de culpabilité, arrêt tout ! Tu es venue chercher la sérénité, par le sacerdoce.

De la même façon, ( voir plus haut), fuis toute personne qui te dit  » tu crois que tu es heureux mais non ». Ben si. Tu es heureux tu ne touches à rien. Si tu dois évoluer dans ce domaine cela se fera au moment voulu, pas parce que quelqu’un croit  » t’ouvrir les yeux » et  » éclairer ton chemin ». Tu es ta propre lumière, n’oublie jamais.

  • Chaque terme pour toi-même tu définiras et toi-même tu te définiras.

Ça veut dire quoi Responsabilité pour toi ? Gratitude ? Pardon ? Ne laisse jamais définir les termes de notion pour toi, et ne laisse jamais quelqu’un définir ta situation, ton état ou même toi-même ! ce n’est pas à l’autre de dire si tu es dans la colère, le déni ou la jalousie. Fuis ceux qui te disent  » ce que tu vis ça s’appelle trucmuche, tu dois sortir de _ça … » . Un exemple : un bon psy ne qualifie jamais quelqu’un ou une situation avec un terme pathologique ou une notion comme ça, c’est contraire à son éthique !

C’est à toi de définir ce que tu vis, et c’est dans cette prise de conscience, et non la nomination par l’autre qui pour moi devient accusation, que tu évolueras. ne laisse jamais quelqu’un te définir ! Souviens-toi de cette vidéo de David Laroche :

J’avais d’ailleurs été très choquée des propos de M6 sur David Laroche, parce que c’est quelqu’un qui encourage toujours à penser par soi-même et jamais à s’en remettre aveuglément à quelqu’un, même et surtout lui, David.

C’est cette deuxième vidéo que j’ai regardé en 2017

Je l’avais visionné juste après ma pneumonie durant laquelle chacun s’en était donné à cœur joie pour me coller des étiquettes, alors que je suis quelqu’un contre les étiquettes : j’ai changé de façon de faire ( et pas de conviction, je suis toujours contre) : je me colle MES étiquettes ! Non je ne suis pas une chochotte, non je ne suis pas exubérante, et non je ne fais pas du cinéma. Je suis hypersensible, extravertie et très dure à la douleur. Après coup, toujours, il s’avère que la maladie que j’ai est extrêmement douloureuse alors qu’on la minimisait. J’ai failli mourir comme ça plus d’une fois. On m’avait collé l’étiquette chochotte parce que justement je ne me roule pas par terre de douleur. Je me colle donc MES étiquettes pour garder MON POUVOIR. Et du coup, quelle que soit la personne qui vient critiquer et donner des leçons, je n’en tiens plus compte; Je peux douter de moi par moi-même mais jamais à cause d’attaques extérieures.

  • Laisse mijoter et reposer

N’applique jamais à chaud, en te forçant, laisse venir à toi le moment et le précepte qui te semblera bon pour toi. ne suis jamais de recette à la lettre à un rythme donné par un autre C’est toi qui juge.

  • Ne confonds pas les catégories !

Le développement personnel est un terme vague qui englobe des tas de pratiques et de théories. Mais ce qui est spiritualité n’est pas de la philosophie, de la psychologie ou pire de l’ésotérisme. Il ne faut pas confondre pratique méditative et religion. le développement personnel ou la méditation ne sont pas non plus de la médecine, de la médecine alternative. Ici par exemple, sur le blog, quand je te parle kinésiologie, ce n’est pas du développement personnel. C’est une technique liée à la psychomotricité ( pour ce que j’en connais et ce que j’en fais) qui aide en pédagogie et en éducation. Les publications de Charles Martel sont intéressantes, mais où les classer ? Ce n’est pas un médecin et cela ne doit jamais au grand jamais remplacer un avis médical ! Il existe certains outils qui sont transversaux : la méditation, les cartes oracle, la héliothérapie, l’art-thérapie, la kinésiologie. Mais il faut bien être clair avec soi, à défaut d’avoir une nomenclature claire dans les rayons des libraires. Là encore, quelqu’un qui te dit pouvoir lire l’avenir ou voir le passé grâce à un outil c’est de l’ésotérisme et pas une science. Donc, on reste distant et on garde son esprit critique. Chacun ses croyances mais il s’agit bien de croyances pas de science. Aujourd’hui et à l’origine même, le tarot était et peut être un outil psychanalytique; Nerval a également utilisé, ainsi que Baudelaire, les cartes pour écrire des poèmes. Il faut les connaître d’un point de vue culturel pour comprendre. Mais on doit bien savoir quelle pratique est la nôtre et ne passe laisser fourvoyer… Je suis allée voir un psychomotricien à Reims qui m’a tenu des propos choquants: je ne devais pas adapter ma voiture à mon handicap, c’était à moi de m’adapter à ma voiture. J’imaginais mon handicap ( j’ai été opérée trois fois einh) et ce praticien allait me SAUVER. Je t’explique pas comment j’ai fui ( avec ma voiture adaptée) et si j’avais pu courir ( mais je ne peux pas, il le savais) j’aurais battu Bolt au sprint.

  • Enfin, prends des notes et pratique le FEED BACK avec toi-même

Tu te souviens de ma vidéo sur le téléphone arabe ? la transmission des infos d’une personne à une autre se déforme; IL se peut donc que quelqu’un qui te parle d’un livre déforme le propos. C’est pourquoi je te disais de lire par toi-même. mais tu es ta propre source et ton propre déformateur. En prenant des notes et en faisant des cartes mentales, tu vas garder une trace de ce que tu as compris; relis plus tard le passage, compare, fais un feed back : as-tu compris exactement la même chose que la première fois ? Il se peut également que le sens varie selon le moment de ta vie, selon l’éclairage que tu en fais à la lumière de ton expérience. C’est pourquoi il faut garder et relire les ouvrages les plus percutants comme Les quatre accords toltèques, Réveillez le chaman qui est en vous etc.

J’espère que cette série d’articles t’aidera. Je vais te présenter bientôt d’autres livres, tu les liras, tu feras ton miel de tout ça ( Montaigne) et je te présenterai aussi des oracles ( ésotériques ou développement personnel je préciserai). C’est à toi de voir, ce qui est bon pour toi. la prochaine fois, je commencerai par te dire quelles sont les meilleures  » leçons » que j’ai gardé, de mes lectures à moi.

N’oublie pas de commenter et de me dire comment tu fais, quelles sont tes principes !

heart-700141_19201749927762.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s