Ma vie en plus sexy

Chiara Moscardelli signe ici un roman autobiographique ou autofictionnel, je ne sais pas. Cette auteure est de la même génération que moi mais elle a vécu en Italie. Elle raconte son histoire de son enfance à l’âge adulte, ses doutes, sa quête vaine de l’homme idéal, son incapacité à se faire désirer et à être une gatta morta. Le roman s’ouvre sur une scène surréaliste : tandis que Chiara est à l’hôpital pour se faire enlever une grosseur au sein, tous ses amis et sa famille débarquent. Sous l’effet des médicaments anesthésiants, la jeune femme voit défiler le film de sa vie. Celle-ci avait d’ailleurs très mal commencé car Chiara est née par le siège. Elle fait de cette anecdote un signe du destin qui doit lui faire comprendre que dans sa vie rien n’ira droit. Les aventures de Chiara commencent dans la grande solitude de son enfance, se poursuivent avec la construction d’une bande d’amis complètement fous, le récit semble jalonné à jamais par les rencontres avec un certain Francesco donc Chiara est follement amoureuse.

A chacune des étapes de sa vie, on se retrouve dans la musique qu’elle écoute, les jeux qui sont à la mode, les vêtements, les préoccupations des jeunes. J’ai passé mon temps à rire et à me rappeler la bonne époque des boums, les musiques que l’on écoutait à ce moment-là. Puis des années de fac m’ont rattrapée au tournant en me rappelant tout ce qui s’était passé quand j’étais à la fac de Dijon. L’université italienne est peut-être encore plus folle, encore plus désorganisée que ce que nous avons pu connaître.

Enfin, il y a un peu de Bridget Jones dans Chiara même si elle s’en défend, un peu de sex and the city dans ses aventures même si elle abhorre cette série. J’ai aussi reconnu l’ambiance des clans que l’on peut trouver dans Le cercle des amis, un roman qui m’avait beaucoup plu. Et puis il y a cette quête de l’homme idéal et d’une technique de séduction qui m’a fait penser au livre que j’avais lu il y a longtemps sur Les règles pour séduire un homme, et se faire épouser : c’était un livre qui était très à la mode il y a une quinzaine d’années.

Chiara Moscardelli écrit la parodie d’elle-même avec énormément d’autodérision. De toutes ses aventures, elle ne retient pas de grande leçon, au contraire : elle tombe toujours dans les mêmes pièges et elle avoue de même pas connaître la raison de ses malheurs que ce soit au travail ou avec les hommes. Elle est tellement naturelle, tellement spontanée, qu’elle ne se pose aucune question et réagit sur le coup ce qui entraîne en général une catastrophe.

J’ai adoré retrouver pas mal de choses de mon époque, en particulier de l’époque d’avant internet, ou les années d’études. Il y a quelque chose d’authentique qui m’a beaucoup plu dans cette histoire, raconter sans filtre.

C’est un roman d’été parfait pour les personnes qui ont connu les années 80 et 90. C’est un roman parfait pour celles qui ne croient plus en prince charmant mais qui croient quand même. C’est un roman parfait si on a envie de rire de ses propres mais vu qu’ils sont souvent celles de Chiara.

Ma vie en plus sexy des éditions Belfond

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s