Vers la beauté

J’aime beaucoup David Foenkinos. C’est un auteur qui a l’art de rendre intense des récits quotidiens, de proposer des histoires originales qui transcendent la banalité, et qui parle d’amour assez crûment sans vulgarité. Il est doué pour les aphorismes, de ces formules que j’aime noter et garder avec moi. Et il parle de l’art, littéraire ou artistique, (peinture, plastique) comme personne. J’aime beaucoup David Foenkinos et j’attendais sans doute trop de Vers la beauté après avoir relu Pick une deuxième fois en vue de l’étudier cette année avec mes futurs élèves.

Mathilde Mattel, directrice des ressources humaines du musée d’Orsay s’interroge : pourquoi un grand professeur d’art, dont elle a lu les articles, voudrait devenir gardien de salle? Antoine Duris l’interpelle. Il lui plaît, avec ses mystères et sa façon de rester dans l’indicible. Avec lui, difficile de deviner  » la couleur des mots » : fait-il de l’humour ? Fuit-il un terrible drame personnel ?

Antoine est parti de Lyon sans laisser de trace. Certains de ses proches s’inquiètent. D’autres trouvent que c’est tout à fait cohérent : Antoine leur a parlé de son projet de roman. sa sœur y voit une réaction à rebours : il a rompu avec Louise. Et sa sœur doute de la véracité du  » commun accord ».

A plusieurs reprises, nous voilà plongé dans le passé d’Antoine. Seulement voilà, le récit dans le récit, chez moi, ça me coupe de mes émotions, ça me coupe de la dynamique première, ça me casse mes effets. En plein milieu du roman, nous voilà parti bien loin, vers un autre personnage, et on sait très bien que tout va se recroiser, on sait très bien ce qui va se passer car c’est cousu de fils blancs. A trop deviner, du comment et du pourquoi, on finit par ne plus trouver de saveur au récit. Moi qui m’attendait à quelque chose de truculent, très en lien avec les oeuvres, à une intrigue de vol de tableaux, ou d’amour caché avec une artiste, je suis tombée de haut.

J’ai été super déçue. C’est dommage.

Il aurait suffit de gérer autrement, de croiser les deux récits, pour créer plus d’intensité et de mystère. Et puis, je n’ai pas retrouver autant de ces belles formules que j’adore avec David. Une demi-douzaine, tout au plus. J’ai trouvé l’écriture plus pauvre. L’ensemble au final, est pour moi assez convenu.

Bref, on est passé à côté.

Dommage. Dommage. Dommage.

J’en ai la larme à l’œil.

On se rattrapera sur un autre Foenkinos, j’espère.

Les citations que j’ai gardées :

Mathilde esquissa un sourire, sans savoir si Antoine était sérieux ou ironique. Il était toujours difficile avec lui de discerner la couleur de ses mots.

L’absurde est toujours voisin du désir.

En se laissant dériver vers ce désir de savoir,
Antoine dû admettre qu’il n’était pas mort.
La curiosité délimite le monde des vivants et celui des ombres.

C’est un métier extraordinaire pour être seul au milieu de la foule.

Mais ce n’est pas grave de ne pas avoir de talent. Il faut simplement avoir le talent de le reconnaître

Oui, la beauté apaise

Pendant l’heure passée avec elle, il avait tout oublié. Certaines personnes ont le pouvoir de vous fixer entièrement, totalement, dans une dévotion du présent

Il y avait une telle lumière en elle, le genre de lumière dont on ne sait si elle aspire le regard ou si elle l’aveugle

Elle comprenait la puissance cicatrisante de la beauté. Face à un tableau, nous ne sommes pas jugés, l’échange est pur, l’oeuvre semble comprendre notre douleur et nous console par le silence, elle demeure dans une éternité fixe et rassurante, son seul but est de vous combler par les ondes du beau.

Il y a toujours quelque chose de différent dans l’identique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s