Ne te perds pas en chemin

Il est de retour ! Qui donc ? Mon chien policier préféré ! Mon gros et beau Robo, la star canine de la police, le Rex du XXI e siècle ! Le chien de Mattie Cobb, policière de Timber Creek, sa ville natale. Souviens-toi du premier tome , Les sentiers de l’oubli, sorti cet été : nous avions réussi à suivre les aventure du duo Mattie-Robo sur les traces de narco-trafiquants. Une enquête palpitante de meure qui nous avait permis de faire la connaissance de Cole Walker, le vétérinaire et ses filles Angie et Sophie. Une belle enquête bien menée et pleine de suspense.

Cette fois, c’est Adrienne, la masseuse du spa local, découvert dans la première enquête qui a disparu. Elle était l’amoureuse de Brody, le collègue peu sympathique de Mattie. Adrienne était amie avec tout le monde : Rainbow qui tient le standard de la police et porte bien son nom si l’on en croit ses tenues, Cole et Angie, car elle venait masser les chevaux de certains clients. Adrienne, la fille sans histoire, cool, sympa, écolo… Mais pourquoi et comment a t-elle disparu ? Une tempête de neige se prépare, et tout le monde s’affole : Adrienne a peu de chance de s’en sortir, seule, en montagne, si elle est partie en randonnée et s’est perdue.

Le roman mêle les aventures de la famille Walker, et de leur nouvelle gouvernante, les découvertes familiales de Mattie, qui attend l’appel de son frère, les atermoiements de Brody et l’enquête principal. Robo veille, Robo est courageux mais le danger est partout dans cette enquête au cœur du Colorado. La nature m’a fait rêver tout en se révélant dangereuse. Et la morale de l’histoire est encore  » méfiez-vous des apparences ».

Si je me doutais très clairement du dénouement au bout de 50 pages ( c’est un peu tôt), j’ai quand même bien apprécié le roman. L’enquête était un peu téléphoné, mais c’est un plaisir de retrouver Mattie et Robo. J’ai trouvé cependant un peu  » lourd » cette mention du psy : tout le monde doit aller chez le psy dans ce roman ! Mais on en apprend davantage sur Mattie et Stella, l’enquêtrice, est de retour, avec la promesse même de revenir dans le tome 3 !

Le style est toujours aussi efficace, élégant et riche. J’aime beaucoup. Ce n’est pas plat comme certains romans français. C’est rythmé. Je regrette donc juste que l’enquête ne m’ait pas subjugué, et que le suspense n’ait pas été au rendez-vous comme pur le premier tome. Peut-être l’écrivain aurait dû prendre un peu plus de temps à écrire la trame de départ. Finalement, les deux tomes de cette saga se sont suivis de très près.


Je te conseille quand même le livre si toi aussi tu aimes les chiens policiers.

Margaret Mizushima, Ne te perds pas en chemin, le cercle, Belfond, 20 euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s