Publié dans Jeux et hobbies, Le quotidien, Passions partagées, Test Produit

Elle crée toute seule avec « Les ateliers du calme »

IMG_20180106_183748

Depuis la création de ce blog, tu as pu constater que ma grande Comète avait bien évolué dans ses créations. Au départ, évidemment, il fallait être toujours à ses côtés et mener la danse.

IMG_20171102_102620

Toutefois, j’ai senti rapidement qu’elle aimait choisir ses tampons, décider où les mettre. Cette autonomie un peu autoritaire lui vaut parfois de petits soucis avec les adultes parce qu’elle veut décider si la consigne est  » la bonne » ou pas :  » Mais moi je veux faire comme ça ».

IMG_20171021_210009

Sauf que parfois, dans les travaux scolaires, cela lui joue des tours; cependant, j’ai remarqué que désormais, elle sait tenir les consignes. Et qu’elle garde sa créativité pour les moments créatifs. Je suis fière de constater que désormais, elle crée toute seule. Que ce soit avec un kit ou avec ce qu’il y a dans notre atelier elle est capable de transformer un objet parce qu’elle veut  » en faire quelque chose ». C’est la maison en boîte de Smarties, le  » souvenir de Jésus » avec un bout de bois ( oui, euh… comment dire…), C’est la maison en collage de washis… Et j’en oublie.

IMG_20180106_183758.jpg

Elle crée, elle crée, elle crée. Je la laisse avec sa mallette : il y a des ciseaux, de la colle, des tampons, des perforatrices, des washis et des stickers. Elle a également des feutres de toutes sortes dont des stylos gel métalliques ou pailletés. Elle mélange, elle superpose, elle colle, elle découpe, elle assemble… Et elle me laisse travailler.

IMG_20180106_183748

Quand il s’agit d’un kit, je lui donne la consigne, je pars et elle vient me chercher quand c’est terminé. Elle a reçu à) Noël des ateliers du calme. Elle avait déjà des coloriages à gogo, amis il faut avouer que les ateliers avec les supers autocollants strass sont vraiment plus intéressants qu’un simple coloriage. Je suis tellement contente qu’elle sache s’occuper ainsi.

Le principe des ateliers du calme  » tableaux à strass » est assez simple : dans un premier temps, l’enfant colle les autocollants aux emplacements précisés sur le support. dans un second temps il colorie. Il peut décider de suivre le modèle proposé ou de choisir les couleurs de son choix. J’apprécie que tout soit compris : il n’y a pas de découpage à faire comme ça avait été le cas avec un atalier masque où finalement je devais tout découper pour elle à l’avance , car je prenais sinon le risque de tout voir gâché.

Mon seul regret : ces ateliers  » du calme » ne calment pas. ils sont à faire quand tu es calme. Si tu es énervé, ce sera pire : le sticker qui se détache mal, le strass qui colle au mauvais endroit et paf, c’est la crise.

Ma Comète a tout réussi toute seule. Tu me diras qu’elle est à bonne école avec sa maman, mais aussi avec sa super maîtresse. Nous croulons sous les créations ! Et puis , il y a le magnifique centre de loisirs dont elle revient toujours avec des tonnes d’objets fabriqués. Je suis ravie. Pas besoin de lire des bouquins pour développer la créativité de ma fille, elle la porte en elle, et, comme dirait Maya Angelou, elle ne l’épuisera jamais, en tout cas, je l’espère !

 

Publicités
Publié dans Développement personnel, Le quotidien

La joie : comment la vivre au quotidien

IMG_20180114_163147.jpgJe remercie vivement les Editions le Souffle d’or du magnifique envoi qu’ils m’ont fait en décembre. Parmi leurs cadeaux, il y avait ce livre de Jackie KELM que je voulais absolument chroniquer.

Cet ouvrage  date de 2014 mais a été traduit en français pour les éditions Le Souffle d’or en 2017. détail rigolo, il a été imprimé à Clamecy , où je suis née. Je ne l’ai pas quitté pendant une semaine. Je l »ai lu avec intérêt, concentration et application, puisqu’il s’agit en effet de mettre en application 3 exercices très simples afin d’augmenter la joie que l’on ressent dans sa vie.

J’ai retrouvé dans cet ouvrage les fondements du fameux five minute journal avec lequel je te bassine depuis un an. Jackie Kelm a mené une étude très sérieuse sur la joie dont elle rend compte dans cet ouvrage édifiant. La joie, ce n’est pas un résultat, c’est un chemin. Mais l’on considère toujours la joie ou le bonheur comme  » à venir » et jamais comme présent. On pense toujours qu’il faut avoir pour être heureux et non être heureux, en soi. A partir de ces constats, et des recherches de David Coopperrider, qui a créé la Démarche Appréciative ( AI en américain) dans les années 80, Jackie Kelm met au point des exercices très simples pour augmenter la joie.

Et ça marche.

Lire la suite de « La joie : comment la vivre au quotidien »

Publié dans Le quotidien, Vive La nature !

Un jour à la neige

IMG_20171227_155421.jpgPapa Tornade avait décidé que nous partirions une journée à la neige, au Mont d’Or. Nous nous sommes donc équipés un minimum et nous voilà partis faire de la luge. L’organisation était assez simple : nous avons pris une chambre d’hôtel à 55 minutes, pas chère et nous avons loué des luges et une forfait remontées sur place. Les filles ont adoré.

Lire la suite de « Un jour à la neige »

Publié dans Développement personnel, Le quotidien

Mes résolutions 2018

rouge de neige.jpgÇa y est, c’est 2018 ! J’adore les 1er janvier. Je trouve que l’air est plus frais, plus oxygéné et rose. ne me demande pas pourquoi, c’est de la synesthésie. 1e janvier, c’est vrai, rose et vierge comme de la neige le matin ou une page blanche de carnet neuf. C’est un soulagement intense parce que je ne suis pas hyper fan en revanche des fêtes de fin d’année.

Je devrais sans doute davantage me tourner vers Jule ( il faudra que je te parle des dieux païens un de ces jours, ça réconcilie beaucoup de gens avec le passage des saisons, c’est très thérapeutique) mais bon bref, toujours est-il que le premier janvier, c’en est fini de tout ça. Si c’était moi, je dégagerai tout de suite les décos de Noël. Si tu suis le blog, tu sais que je fais partie des extraterrestres qui prennent des résolutions, ne les oublient pas et s’y tiennent. Encore mieux désormais que je connais le bullet journal et le ten level life. Alors pour 2018… voici mes résolutions !

 

Mary Laure Teyssedre_ Ne plus me laisser déstabiliser

Que ce soit par les critiques, les ordres, les attaques. La solution me semble résider dans le travail d’ancrage. Que ce soit en méditation, sophrologie ou médecine énergétique, c’est ce travail qui est la base de la stabilité émotionnelle et physique. J’ai donc décider de le travailler vraiment sérieusement ; 20217 a été l’année de la redécouverte ( j’avais entendu parler d’ancrage et d’enracinement en danse et en théâtre surtout, avant, et je savais que j’avais déjà un souci avec cet enracinement physique, même si j’ai un très bon équilibre). Je me suis donc armée de livres, de vidéo, d’exercices et je pense me faire mon propre carnet d’exercices en en empruntant aux différents titres dont j’ai déjà parlé ici ou que j’évoquerai prochainement.

_ Commencer réellement l’art journaling

19274959_10154849844614482_7849453584042796058_nJe vais passer d’un happy planner à un cahier de dessin mix media pour le journal des filles. J’ai vraiment du mal à me lancer dans l’art journaling. J’arrive à décorer des pages d’agenda, scraper, mais je suis encore bloquée par le mélange des techniques et la page blanche.  Je suis très attirée par le collage, je vais essayer d’en faire plus. Je m’y suis essayée sur les tableaux de visualisation et j’aime bien. En fait, j’ai tout ce qu’il faut, et depuis novembre j’ai enfin un lieu où faire mes bidouilles avec mon matos de toutes sortes. Alors on s’y met, on verra bien.

J’ai acheté ce livre pour m’inspirer. Je le chroniquerai ici !

 

_ Trouver des solutions pour mieux gérer les crises de nos filles

IMG_20171021_125454
Elles ont l’air tellement mignonnes. 

Je déclare officiel l’échec total de toutes les pédagogies positives de la planète, et surtout du  » je pense ou j’ai peur que tu te fasses mal ». Le bon vieux  » Stop  ! Arrête tout de suite » ne marche déjà que sur courant alternatif alors ton « j’ai peur que » tu peux te le foutre où je pense. Toute limitation de leurs actions aboutit à une crise. Toute obligation aussi simple et vitale que le sommeil aboutit à une crise. Quant à subir les conséquences naturelles de ses actes, c’est gentil mais j’ai pas toute ma vie à foutre en l’air en salle d’attente des urgences. Bref, ce sont des dictateurs. Si je les laisse faire elles s’entre-tueront. La maison peut aussi prendre feu, et d’autres dégâts graves peuvent survenir. Non, ce ne sont pas que des enfants et non ce ne sont pas les mêmes enfants que les autres. Mais si tu doutes, j’ai un créneau libre en février, tu peux venir les garder. Ou mieux, je te les livre à domicile. Les deux en même temps sinon c’est pas du jeu.

Je cherche donc une troisième voie éducative.

_Plus d’activités manuelles avec elles

Nous en faisons mais moins qu’avant car j’ai beaucoup de travail. Suite a quelques soucis professionnelles, j’ai eu ded opportunités que j’ai acceptée. Bref, on a un stock à écouler et ça les canalise beaucoup.

_ Faire des recettes. Avec elles surtout

Elles aiment cuisiner. Ça les canalise aussi, c’est un moyen éducatif intéressant, c’est pédagogique. Ça permet de maîtriser sa nutrition. J’ai trouvé quelques livres pour enfants qui varient en réalisme et en pertinence. Je te parlerai de deux titres ici.

_ Continuer la méditation et prendre soin de moi sainement

wp-image-210057905.jpg
Cadeau de Noël

j’en fais tous les jours le midi. Je voudrais également trouver le moyen d’en faire le soir. A cause de la résolutions précédente ou plutôt des raisons de cette résolution, une fois ne suffit plus. J’utilise de livres, des enregistrements audio et des exercices de respiration, de visualisation. Je fais aussi de la sophrologie avec le livre dont je t’avais parlé.

Je me suis mise également à la luminothérapie. C’est vraiment bénéfique. Et je tente d’améliorer mon alimentation, mais cela reste assez catastrophique ( le sucre…). J’ai bien tenu mon bullet journal de développement personnel et je continue de le remplir. J’ai même fait un planner sur les techniques énergétiques. Je pense avoir largement dépassé mes objectifs 2017 dans ces domaines. Je me suis formée au Reiki au Lahochi à la lithothérapie, aux chakras, à l’aromathérapie, à la phytothérapie… Franchement, je n’aurais jamais pensé au 1e janvier 2017 que j’aurais fait autant de chemin. C’est plus des redécouvertes dans certains domaines, mais pour de nombreuses données j’ai appris énormément.

_Approfondir mon travail énergétique

wp-image--804830576
Les articles sur les livres traitant de la question vont pleuvoir !

J’ai acheté quelques livres et je lorgne sur un autre. J’essaie de croiser diverses approches caret il y a beaucoup de points communs mais je ne veux pas m’attacher à une forme de croyance ou une technique énergétique emprunte de religiosité. Même le Reiki subit des influences. Je suis partie dans plusieurs directions. Cette année, j’ai l’intention de revenir aux bases, de me centrer.

P1070980

_ Plus de sport

Je me suis inscrite en août dans une salle. Je suis des cours de Sh’bam et j’adore, je fais du cardio et de la muscu. Pour mon dos c’est vraiment indispensable. Je suis d’ailleurs bien contente que des affiches fleurissent à ce sujet : non, il ne faut pas rester à rien faire quand on a mal au dos. En cas de crise oui, mais en règle générale c’est l’immobilité qui fait souffrir.

_Travailler sur les émotions

Non pas pour les refreiner. Pour apprendre d’elles car elles nous envoient un enseignement. Elles sont energie. Il faut savoir s’en nourrir, les accueillir pour apprendre et les transformer.

_Travailler sur le pardon

Pour soi et non par indulgence pour les autres. Creuser du côté des philosophies telles Ho’oponopono… j’ai lu mais la mise en pratique est sporadique. Cependant, je sais que j’ai besoin de justice. Je pardonne quand la personne a payé. Et je fais payer. Ça ne changera pas, c’est une étape nécessaire pour moi.

_ Booster le blog

Je pense que tu as remarqué que depuis septembre j’ai multiplié le nombre d’articles publiés par semaine, j’ai obtenu de nombreux partenariats et pas mal de fans en plus ici, sur facebook et instagram. Je tente de booster un max le blog parce que c’est ce qui me plaît en ce moment. Je n’ai pas d’inspiration pour écrire de nouvelles nouvelles ( ah ah ah) et je suis plutôt centrée sur la créativité par le dessin en ce moment, alors je laisse faire. Ca reviendra un jour. En revanche, j’adore écrire mes chroniques et je suis très heureuse quand les auteurs des livres ou les éditeurs prennent plaisir à découvrir ces petites chroniques sur leur travail. Il m’a toujours été agréable de mettre en avant le travail des autres. Il y aura bientôt plus de récits de vie car je vais quitter l’aventure Nestlé aux 3 ans de ma fille cadette. Cela aura été une expérience incroyable, j’ai rencontré des personnes formidables. Je n’ai pas envie que ça s’arrête mais c’est la règle.

_ Tenir enfin plus régulièrement mon five minute journal

IMG_20171126_111220

je te parlais de cet outil ici et ici. J’ai trouvé un support qui devrait m’y aider. Je l’ai tenu par période de trois mois avec des pauses entre temps. J’arrivais à le faire quand j’étais dans le mouv’ d’un défi, et que je tenais mon journal personnel à jour. Mais hors défi, je ne fais que très rarement mes affirmations, intentions, et gratitudes.

_ Compulser plus précisément mes lectures.

Entre la PAL ingérable ou plutôt mal gérée, les bibliothèques et les chroniques du blog… je me suis achetée ce livre cahier. Je t’en parlerai bientôt

_ Continuer le défi « je rayonne jour après jour »

Je ne vais pas forcément au bon rythme mais je m’y tiens. J’ai aussi envie de faire d’autres défis, on verra. C’est tellement enrichissant, cela permet de progresser vraiment en accéléré.

_ Continuer à prendre du temps pour moi

Franchement, en général, pour y arriver, c’est la guerre. Si je laisse faire autour de moi je finis pas avoir des journées où le ménage, le rangement, et les tâches qui ne devraient pas être les miennes remplissent entièrement mes journées. C’est extraordinaire comme tout le monde adore essayer de disposer du temps de leurs congénères.

_ Jouer la carte de l’abondance

J’ai découvert les lois de l’univers en 2017. L’abondance en fait partie. je ne pense pas que cela règle complètement la question des comptes en banque. Pour ceux-là, j’espère arriver à moins dépenser et surtout à faire le 52 weeks challenge, sans doute aménagé. car je ne suis pas certaine d’arriver à donner de plus en plus à mon pot caché. C’est quoi le 52 weeks ? C’est un challenge, chaque semaine tu mets de côté une somme. Tu commences par 1 euros, puis 2 euros etc. Les explications sont ici  et ici. tu mets 1378 euros de côté.

Tu peux également le faire en mettant 1 centime puis 2 centimes, puis 3 centimes  chaque jour. Tu mettras 667 euros et 95 centimes de côté en 365 jours.

Et voilà ta petite feuille printable gratuite ! ( 52 semaines challenge en français !)

challenge monnayA5

challenge monnay

Cependant, je te ferai prochainement un article sur ma façon de faire parce que celle-ci ne me semble pas des plus réalistes et des plus idéales…

Tu remarqueras les liens intrinsèques entre mes résolutions… Je les ai donc reprises sous forme de carte mentale pour mon bujo !

Je t’adresse mes meilleurs vœux pour 2018 !

Il y aura plein de belles choses présentées sur le blog, alors reviens vite.

 

Publié dans Développement personnel, Le quotidien

Bilan des résolutions 2017

IMG_20170819_072213Comme chaque année, je te faisais part ici de mes résolutions ici, et il faut dire que la fin 2016 a été un véritable cataclysme émotionnel, identitaire et relationnel. Je ne suis pas certaine de pouvoir un jour avoir de nouveau des relations agréables avec certaines personnes, pardonner pour soi est une chose, passer l’éponge sur ce qui aurait pu me coûter la vie en est une autre.

Je peux déjà te dire que j’ai quasiment tenu toutes mes résolutions 2017 et dépassé certaines. Par exemple, j’ai largement lu plus d’un livre par mois de développement personnel, et je me suis même remise au roman. Des fois, je me surprends moi-même. Pour ce faire, je lis n’importe où, n’importe quand, plusieurs livres de nature différente à la fois.

J’ai également pris plus soin de moi, j’ai appris à me donner des soins et à en donnera aux autres ( j’ai sauvé le chat en passant!) alors qu’à la base je pensais juste me faire des masques à l’argile.

J’ai lâché un peu trop le coloriage pour le dessin et le lettering mais je pense m’y remettre cet hiver, car cela me manque et mon bureau installé va me permettre de m’étaler ! Concernant le flylady, j’ai trouvé à un moment donné que l’asservissement féminin était un peu trop prononcé ; certes tu fais le ménage «  pour toi » mais de là à accepter que tout soit saccagé en 5 minutes et avec le sourire, non. Je ne fais plus autant mes routines mais je respire un peu plus. C’était devenu un peu trop martial à mon goût. J’essaie toujours d’optimiser les quarts d’heure de libre en lançant une lessive en faisant un flying bingo seule, ou un sauvetage de pièce. J’adore par exemple courir à travers la maison et ramasser tout ce qui traîne.

Cette année, nous avons pris de vraies vacances, nous sommes allées dans des musées mais je dois avouer que je ne suis allée voir que l’exposition sur Loup et culturellement parlant c’est assez limite. J’ai manqué celle des dogons. Dans Je pense mieux ( la suite de Je pense trop ) et dans Assez trimé, j’ai lu des passages sur ce qui bouffe de l’énergie et du temps. J’avais pris cette résolution d’arrêter de me forcer à faire des choses qui me font du mal. Évidemment, on ne peut pas tout arrêter, tout refuser. Mais je pense être arrivée à un équilibre.

J’ai tenté clairement de m’améliorer sur la pensée positive, je suis même allée regarder du côté d’Ho’oponopono, mais malheureusement il y a encore du chemin à faire. J’ai beaucoup lu également sur le lâcher prise. Finalement, se mettre la pression à tenir ses résolutions c’est pas très lâcher prise… mais si les résolutions sont tournées vers so bien-être si. Cela permet de garder le cap sur les  » gros cailloux » et ne pas les laisser passer après tout le reste.

Les dépenses ? Euh… j’ai pourtant fait de gros efforts mais rien ne s’est amélioré. Cependant, j’ai découvert les lois de l’abondance et je travaille très fortement à apprendre à me sentir riche de rien. Me sentir riche en dehors du matériel…

P1080662

Forte de tout ceci ( 2017 fut l’année du développement, de la création, des fondations pour moi) j’ai donc établi mes résolutions 2018 … Que je te posterai demain ! And good réveillon !

 

Publié dans Le quotidien

Vacances vacances !

Youpi ! Nous sommes en vacances ! J’ai décidé de ralentir un peu sur le blog et de ne pas publier cette semaine autant d’articles que d’habitude. je suis certaine que tu comprendras. Nous reviendrons sur les chapeaux de roue très prochainement : des tas de jolies choses me sont parvenues par courrier et par inspiration . Je vous souhaite à tous de très bonnes vacances reposantes ! Et Joyeux Noël !

IMG_20171209_110855.jpg
Le vrai Père Noël ! 
Publié dans Le quotidien

Je pense trop, de Christel Petitcolin

IMG_20171210_083347.jpgC’est une amie qui m’a prêté ce livre et je dois t’avouer qu’il m’a vraiment impressionnée. Non pas par les termes scientifiques ou les études, non. Ce livre est entièrement écrit selon les expériences de consultation de l’auteur. Il est assez difficile de connaître exactement la teneur scientifique de l’ouvrage, mais tu trouveras une bibliographie tout à fait sérieuse à la fin de l’ouvrage. Et surtout, personnellement, je n’ai besoin d’aucune preuve scientifique  tant  cet ouvrage m’a semblé raconter ma vie car à chaque paragraphe, j’aurais pu y insérer une anecdote me concernant ou concernant l’une de mes filles.
Christel Petitcolin s’attache dans ce livre à aider les personnes qui ont la sensation de ne jamais arrêter de penser,  et surtout de se noyer dans ces pensées. Mais elle décrit aussi tout un ensemble de phénomènes attachés au  » profil » lié à ce problème de pensée permanente. Elle te parlera de ton hypersensibilité, de ton hyperesthésie, de ta synesthésie, de ta pensée en arborescence, de ton système hyper exigent de valeurs et de bien d’autres choses encore.

Oui, cet ouvrage parle des surefficients mentaux, des cerveaux droits dominants , des Asperger. De tous ceux qui ne sont pas des normopensants à cerveau gauche dominant. Et cela fait du bien. Du bien parce qu’on se sent compris, parce qu’on met enfin un nom sur certains phénomènes. Parce qu’elle propose aussi des solutions, que je pratique en vérité depuis toujours. Je n’ai jamais eu de souci pour structurer ma pensée. en revanche je rencontre de nombreux ados qui souffrent de travailler comme des forçats pour des résultats scolaires finalement catastrophiques. Ce livre a fait le pont entre moi, surefficience qui arrive à construire des dissertations, des exposés, des mémoires, sans aucun souci et eux, surefficients noyés dans la masse de leurs pensées.

J’ai enfin compris comment très naturellement j’avais appris, à moins que ce soit inné car j’ai toujours fonctionné ainsi, à ranger mes pensées dans mon cerveau grenier.

Me concernant, j’ai compris pourquoi je t’avais parlé de mon souci de conversation, pourquoi je gardais mes amies trente ans, pourquoi cependant j’aimais la solitude, je ne supportais plus la foule etc. J’ai compris ce qu’était un faux-self, art dans lequel j’étais passée maître à l’adolescence avec certains groupes d’amis. Alors que l’on me dit franche et entière. Dingue, non ?

Je suis heureuse de cette lecture qui me permettra d’aider les autres. Si toi aussi, ou si un de tes proches ressens/ressent tout cela, lis ce livre.
Je dois tout de même préciser que cette édition est truffée de coquilles. Trédaniel n’ayant jamais répondu à mes courriels pour d’autres sujets, je suis bien embarrassée mais je ne peux que te signaler le fait qui n’incombe pas à l’auteur. Je n’ai pas pu en discuter avec l’éditeur. Je ne sais pas ce qui s’est passé avant la mise sous presse. Mais cette petite mise en garde est nécessaire, surtout si tu mets ce livre dans les mains d’un ado.

Publié dans Coups de coeur, Le quotidien

La liste au Pere Noël : le vrai casse-tête

listeCette année nous avons fait chacun une liste au Père Noël. Nous n’avons pas vraiment utiliser les catalogues ou juste pour s’inspirer un petit peu mais nous n’avons pas découper comme l’année précédente. Je trouve que quand on utilise trop les catalogues les enfants mettre tout ce qu’il voit mais tous ses désirs ne sont pas vraiment nourris des envies et des besoins de l’année.

Cependant, malgré toutes ces précautions, ma grande a mis énormément de poupées de peluches de jouets reprenant les personnages de dessins animés qu’elle aime bien mais peu de jeux qu’on peut utiliser longtemps et de différentes façons. Avec son papa nous nous sommes donc mis en analyse pour essayer de trouver des compromis et surtout trouver des jouets qui puissent m’occuper longtemps …

Lire la suite de « La liste au Pere Noël : le vrai casse-tête »

Publié dans Le quotidien

Mes nouvelles routines visage avec Aloé Forever

img_20171210_083229.jpgJe connais la marque Forever depuis 2015, et j’en suis vraiment satisfaite. Je l’ai découverte grâce à une réunion chez une amie, Jennifer. La réunion était animée par Sandrine Alisse. J’ai déjà essayé quelques produits et je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir tester pur toi les produits pour le blog et t’en faire profiter. C’est une marque qu’on ne connaît pas toujours puisqu’il n’y a pas de vente en magasin, seulement via des conseillères et des réunions. Or, cela fait un moment que je voulais te parler de l’Aloe vera. Seulement, si c’est pour te proposer des produits peu satisfaisants dans le commerce, car contenant peu d’aloé, pas de pulpe et beaucoup d’eau… C’est dommage. car je n’ai jamais trouvé, malgré mes nombreux essais, de produits équivalent, même en pharmacie ou magasin bio. J’ai donc tout de suite accepté quand Sandrine m’a proposé ce test.

Lire la suite de « Mes nouvelles routines visage avec Aloé Forever »

Publié dans Apprendre, Le quotidien

Je ne crois pas qu’au Père Noël

Avant même le premier décembre sur la toile et ailleurs, le débat fait rage : faut-il faire croire les enfants au Père Noël ? Les pro-bienveillants y voient une conspiration avilissante des parents contre les enfants à qui l’ont ment et dont on abuse la confiance. Les parents dépassés un bon moyen de chantage ( chez nous c’est un peu ça aussi ah ah ah), les rêveurs une porte sur le merveilleux. D’autres vous diront que l’anthropomorphisme ( le fait de prêter des caractéristiques humaines aux animaux, telles que la parole) est déjà en soit une aberration, et que l’on doit les laisser rêver tout de même. D’autres vous diront que cette aberration n’a que trop duré, qu’il faut arrêter de les prendre pour des cons… A bas le merveilleux, les souris couturières et le Père Noël qui vole.

Lire la suite de « Je ne crois pas qu’au Père Noël »