Publié dans Le quotidien, Passions partagées

Les vacances de la Toussaint, c’était tout ça !

img_20171021_1254541-e1509700779757.jpgJe dois te dire déjà que je n’ai pas échappé à la maladie. Et que ce fut une lutte pour arriver à faire à peu près les sorties prévues mais que mon ménage en a pris un sacré coup.
Je vais faire avec toi une petite rétrospective de nos activités de vacances. J’aime bien les vacances de Toussaint car elles sont l’objet de fêtes décalées, par exemple, de festivals sur les contes, et d’un festival du film d’animation enfant. Du coup, on fait plein de choses qu’on avait perdu l’habitude de faire depuis l’été et que l’on regrettait. C’est un moment où l’on se recherche et on retrouve de la joie, après 6 semaines la tête dans le guidon. La rentrée est toujours un moment éprouvant où beaucoup de choses, d’habitudes sont à mettre en place. Les vacances de Toussaint sont vraiment pour moi les indispensables. Nous avons revu une petite copine de ma grande par exemple, pris le temps de manger des gros gâteaux crémeux et de faire des jeux de société , des jeux de construction, des créations.  Voici les moments forts de nos sorties.

Lire la suite de « Les vacances de la Toussaint, c’était tout ça ! »

Publicités
Publié dans Apprendre, Le quotidien, Passions partagées

Un concours de dessin

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Mon petit poussin a participé à un concours de dessin. Quand tu fais participer ton enfant, tu es plein de bonnes intentions, tu te dis que l’important c’est de participer. Mais lui ne l’entend pas de cette façon. Il rêve de gagner, il sait qu’il va gagner, parce que son héros préféré gagne toujours dans le dessin animé qu’il regarde le soir. C’est rare que Petit Ours brun échoue.

18056233_10154689839484482_6947606204199704425_o

Mais cela peut arriver.

Entre le moment où on a déposé le dessin, pour ce concours des 3-12 ans ( oui, 3 – 12 ans, tu imagines bien que mon poussin qui a 4 ans avait peu de chance de gagner) et la remise des prix, nous avons préparer le poussin à essuyer un échec.

18221631_10154708522179482_8753409444490857476_n
les dessins exposés…

 

Pendant un mois, les dessins ont été exposés et le public a pu voter anonymement. 12 ans, 9 ans, 4 ans, ils étaient tous à égalité. Du coloriage gribouillé à l’œuvre d’art du 12 ans, tout le monde avait les mêmes chances… Tu vois le problème ? A la remise des prix, mercredi 7 juin, il y a eu des déçus et des pleurs.


Mais pas pour Poussin. Elle a un sacré don quand même la petite…
Elle a terminé 4e pour six prix et 29 participants. Les 5 autres ont 9, 10 et 12 ans. Poussin, sur la photo de remise des prix, on dirait une figurine.

IMG_20170607_161027.jpg

Je suis super méga fière de son dessin. Depuis, elle a encore passé des caps : elle reproduit en 2D des figurines 3D, elle dessine en plaçant les masses sans les contours, elle fait des trucs de dingue. Comme tout parent à ce moment-là, j’espère qu’elle continuera sur cette voie, à vivre sa passion et progresser en exploitant ce don. Mais je peux présumer de rien. Evidemment, si elle abandonne, je sentais déçue, mais elle n’a que 4 ans. Elle dessine tous les soirs, tous les jours depuis peut-être un an. Elle a des livres, un petit lutrin, et elle apprend.

Mais l’important tu vois, c’est que ça lui plaise et que la rende heureuse. Le reste… je te propose de lire mon article sur Elizabeth Gilbert pour savoir ce que j’en pense !

dessin

 

 

Publié dans Mes DIY, Passions partagées

Peinture magique : l’atelier prénom

DSCN5495C’est les vacances ! Et qui dit vacances dit activité créative à la maison. je ne te conseillerais pas d’aller lui acheter des Lego, einh, tu sais bien qu’ici on aime créer des bidules et des machins !

Je vais te dire comment tu peux faire pour que les patouilles de bébé ressemblent à une grande œuvre d’art !

Cet atelier, sous surveillance d’un adulte en PERMANENCE, peut se pratiquer dès que bébé sait étaler quelque chose, comme sa purée.

Il te faut :


 

_ des feuilles de papier aquarelle : c’est très épais, ça boit bien, ça ne se déforme pas avec l’eau.

_ de la peinture en tous genres , à l’eau, aquarelle, gouache, peinture au doigt. ce que tu as !

Pour les grands tu peux proposer des pinceaux des éponges et des pinceaux avec réservoir.

_ et surtout l’ingrédient magique de la drawing gum !

C’est quoi ce machin ?
C’est le truc qui s’étale comme de la peinture mais qui est en fait de la gomme liquide et que les aquarellistes utilisent pour faire des marges blanches. Comme par exemple, des lignes très fines pour peindre par dessus et qu’une fois que tu gommes tu as un joli effet fourrure.

Exemple : une toile magnifique comme toutes celles qu’il fait de Michel Cendra-Terrassa, aquarelliste, qui m’a fait connaître la drawing gum !

michel_cendra_terrassa__le_macho_700

Bon, on n’en est pas là, mais voilà ce que tu vas faire :

_ la veille de ton atelier ou quelques heures avant, tu vas dessiner avec un pinceau ce que tu veux. Moi je te propose nos prénoms, mais tu peux faire un cœur, une étoile, ou une silhouette d’animal s tu es douée.

_ Pour l’atelier après avoir protégé tout ce qui doit l’être, dont le bébé, tu lui mets de la peinture entre les doigts. Tu laisses étaler, tu fais attention que la drawing gum ne bouge pas trop. faut pas frotter comme un forcené.

_ Tu laisse sécher

_ tu frottes la drawing gum et voilà. Tu peux vernir.

Si tu n’as pas de drawing gum, tu peux mettre des scotchs type washi. Ca marche aussi. Après tu les retires ( fais attention que ce soit des washis des vrais qui se repositionnent).

Tu peux aussi custumiser à l’infini, mettre des paillettes repeindre en blanc le prénom etc.

En fait avec le procédé du masquage tu peux faire ce que tu veux !

DSCN5498

Sur un châssis, tu peux utiliser des bandes à masquer pour peintre.

N’hésite pas à m’envoyer tes créations. Hum, j’adore ce mot, ma fille fait des CREATIONS à l’école !

DSCN5508 DSCN5509 DSCN5510 DSCN5511 DSCN5512

 

 

 

Publié dans Passions partagées

Loisirs créatifs : les tampons auto-encreurs

DSCN3989je t’ai proposé différentes activités avec les stickers, mais je ne t’ai jamais parlé de notre addiction number TWO à bébé Comète et moi-même : les tampons auto-encreurs. Déjà des tampons en bois et en plastique transparent, j’en ai une bonne collection. Il faut appliquer l’encre qui est à part. L’avantage, c’est que tu choisis la couleur que tu veux. Et puis, après tu peux embosser.

Mais avec des enfants, tout ceci  s’avère assez périlleux. Mais le tampon c’est comme le sticker, ça a de gros avantages :

_ tu as un dessin sympa sans être un pro du dessin

_ quand ils sont plus grands ( les enfants)  ils peuvent même le colorier !

_ tu peux les superposer, décorer des cartes ( ma fille a fait une magnifique enveloppe pour mon anniversaire avec son papa).

_ ça occupe longtemps ( si, si, et en temps comme en âge, à 8 ans elles adorent toujours, les garçons aussi aiment !)

_ tu en trouves avec des tas de choses : des symboles, des animaux, des textes.

_ ça ne coûte pas très cher.

J’ai découvert le tampon auto-encreur et c’est formidable : tu appliques le tampon sur la feuille, il est déjà chargé d’encre ! cela dure longtemps ( nous on les utilise depuis plusieurs mois et aucun décès à signaler). et si tu n’as plus d’encre je pense que tu peux utiliser de l’encre normale voire peut-être recharger.
Où en trouver ?

_ Stockomanie.

_ Action: ils ont plusieurs paquets à moins de 3 euros les 24

_ Hema : à peu près le même tarif et d’autres assortiments qu’action, on retrouve quelques modèles communs.

_ Les magasins de jouets et de loisirs créatifs.

Amusez-vous bien, et revenez ici dans quelques temps, nous vous proposerons des DIY  faciles !

Publié dans Jeux et hobbies, Passions partagées

Activités créatives : les autocollants

Ma comète chérie adore dessiner mais du haut de ses deux ans, il faut bien l’avouer, ça ressemble plus à du gribouillage. Cela étant, nous y reviendrons, il y a des choses à remarquer dans les dessins des enfants qui vous permettront de voir qu’ils progressent même si vous voyez toujours des barbouillages. ce fera l’objet d’un prochain billet.

En attendant, je vous propose de découvrir une activité sympa, que l’on réserve habituellement aux plus grands ( 4 ans ) amis qui peut s’avérer constructive avec des deuzan : le recours aux stickers.

ETAPE 1

Les formes simples

Vous pouvez commencer avec des gommettes rond-carré-triangle avec des couleurs primaires pour voir si bébé accroche. ce n’est pas onéreux et vous verrez très vite si ça l’intéresse. Bébé Comète n’arrêtait pas de dire  » encore  »  » encore ».

20150502_183134

Qu’apprend bébé Comète ?

Question créativité ça reste limité mais on peut quand même apprendre des choses : décoller les gommettes ( dextérité, motricité fine) formes à reconnaître, couleurs à reconnaître.

Ensuite, il ne faut pas les coller les unes sur les autres et les répartir dans l’espace. Au début, c’est ce qu’elle faisait, pour faire des séries; Il paraît que c’est bien, que ça montre qu’elle sait assembler des formes.

ETAPE 2

Les vrais stickers

Personnellement j’ai commencé avec des animaux et des personnages qu’elle aime.

J’ai acheté des stickers pour enfant plus grands chez LIDL en promo. ils sont hyper fins avec des paillettes, mais Bébé Comète est très bien arrivé à les décoller. Là encore, on travaille la motricité fine.
J’ai réussi à lui faire faire plusieurs cartes de Pâques. Comme il fallait du temps et de l’écoute, elle a appris à se concentrer ( bon, chez elle c’est inné, elle reste 45 minutes sur le dessin sans souci). J’ai été très surprise de la facilité qu’elle avait à les décoller. Il semble que ce soit des stickers pour plus grand mais en fait, comme ils sont sur une feuille transparente, ils se décollent plutôt bien. Les coller sans faire de pli est plus difficile en revanche. Mais c’est gérable.

20150501_190330

Nous avons aussi appris :

_ la répartition dans l’espace

_ choisir une couleur de papier

_ choisir des formes qui vont ensemble

20150502_183103 20150502_183110

ETAPE 3

Ensuite, j’ai acheté des stickers Trotro. C’est son personnage préféré avec Pierre Lapin et Masha et Michka ( on en reparlera !)

Comme ce sont des personnages qu’elle connaît et dont elle suit les aventures, j’ai entrepris de lui faire raconter des histories avec les stickers.

La première fois sur une feuille canson, elle a choisi à l’avance une série d’images avec Trotro et Nana. Puis elles les a collées dans l’ordre qu’elle voulait et me racontait ce que ça signifiait pour elle. Cela ressemble beaucoup aux aventures de Trotro qui cherche une amoureuse.

IMG_20150405_201801

La deuxième fois, elle a proposé une à une des images et m’a raconté au fur et à mesure ce que les images voulaient dire.

20150501_190117

Nous avons appris :

_ à choisir des images avec cohérence ( le même personnage par exemple), à décoller, à recoller. Vous remarquerez que le deuxième essai montre qu’elle aligne les stickers et les colle plus droit qu’avant.

_ à inventer une histoire

_ la deuxième fois, j’ai appris que ma fille avait peur de perdre sa maman, visiblement….

20150502_183628 20150502_183639

Les images de Trotro sont des autocollants individuels la difficulté vient du fait qu’il faut arriver à séparer le collant de son support. Il faut donc montrer à l’enfant comment plier inversé pour que ça parte en deux bouts. Ensuite il faut arriver à enlever les bouts du support.

ETAPE 4

Enfin, sur les conseils de La Mare aux mots, j’ai acheté le carnet 1000 stickers animaux.

91GKbxRWNfL

Ils sont super beaux, leurs formes sont variées, les tailles également, et ils sont répartis par milieu ( forêt, jungle …) ou caractéristiques ( à cornes, avec leurs petits, à poils etc.)

Nous nous en servons pour agrémenter les fameux dessins gribouillages. Pour le moment, elle choisit un animal et le nomme ( elle en connaît des tas, je vous parlerai de plusieurs jeux et applications) mais on peut imaginer faire de vrais tableaux car il y a plusieurs stickers par animaux et aussi des éléments de décors.

20150502_183648 20150502_183657

Cela coûte 9 euros et cela vaut vraiment le coup. En revanche comme ce sont des autocollants sur un carnet il faut plier un peu la feuille et « gratter  » l’autocollant : mieux vaut laisser l’adulte faire pour ne pas tout déchirer, et abîmer les autres autocollants; il y en a de très petits qui attendront qu’elle soit plus grande. Même chose pour les planches de chez Djeko qui sont magnifiques et pas chers ( 2,50 euros les quatre planches).

Il existe tout un tas d’albums de stickers de ce genre chez plusieurs éditeurs, vous trouverez des planches chez Djeko, des albums chez Gründ mais aussi chez d’autres. J’ai trouvé les miens chez Amazon, Dalbe, Lidl, Créattitudes.

Pour les Manceaux, je vous conseille également le magasin L’arbre à ficelles dédié aux petits qui vous fournira plein d’autres idées d’utilisation !

Pour les choisir, je dirai qu’il ne faut pas se fier à la taille : les plus grands ne sont pas ceux qui se décollent le mieux, ce sont surtout ceux qu’on mange le moins facilement. si votre enfant en a terminé avec la phase  » je porte tout à la bouche » choisissiez des stickers sur feuille transparente, ça se décolle très facilement.

Vive les stickers, notre nouvelle passion commune ! Bébé Comète a maintenant son petit cahier, comme Maman ( et comme bébé sœur qui a un très beau cahier de suivi dont je vous parlerai aussi bientôt). Nous utilisons les stickers pour le décorer ou décorer son album photo ( les stickers gel en 3D sont trop mignons… et très chers aussi c’est vrai).

20150502_183012 20150502_183608

N’hésitez pas avec des Deuzan, vous verrez, ils s’amusent déjà beaucoup. Mais bien évidemment, ces activités sont à faire avec l’adulte consentant ( ah ah ah) et sa présence continuelle.

Publié dans Passions partagées, Projet52

#projet52-2015 #gourmandise #semaine11

11Quand j’étais petite, je me souviens avoir ramené cette recette chez mes parents. Nous n’avons jamais fait ce gâteau. Ma mère avait décrété qu’un gâteau avec de l’huile dedans et un yaourt, c’était forcément dégueulasse. Son truc à elle, c’était le gâteau basque. Un truc compliqué au thermomix que je n’aurais jamais pu faire avec elle mais qui avait l’avantage de ne pas salir son plan de travail. Quand tu doses avec un pot de yaourt, évidemment, tu peux, c’est vrai, en mettre partout. ( Ici c’est Trotro qui fait son gâteau au yaourt)

Personnellement, je n’ai jamais aimé le gâteau basque.

Je me souviens d’une fille qui s’appelait Kellen et qui faisait toujours des gâteaux au yaourt. Je ne sais pas si sa popularité provenait des gâteaux, mais en attendant, dans ma tête, les deux sont liés. Finalement, je n’ai jamais préparé un seul gâteau au yaourt de ma vie avant cet hiver.

Il se trouve qu’une de mes collègues en fait toujours avec ses filles. Mon mari a adoré. Bébé Comète qui n’aime pas trop les gâteaux, n’en mange jamais ( elle préfère les biscuits) n’a pas voulu manger du gâteau de ma collègue. Mais cette semaine, j’ai décidé d’en faire un avec elle. On a mis des bananes et du chocolat ( prononcez COCHOLAT) et elle s’est régalée.

Je vois beaucoup d’avantages au gâteau au yaourt :

_ C’est facile à doser et donc facile à faire même quand on est tout petit.

_ Le temps de cuisson est raisonnable

_ Le gâteau est moelleux mais doré aussi.

_ Tu peux varier la recette à l’infini : tu as des poires ? tu mets des poires. Trois bananes perdent leur fraîcheur dans ta coupe à fruits ? Tu mets des bananes.

_ C’est économique tant par rapport aux ingrédients de la pâte qu’à l’avantage cité plus haut.

_ C’est adapté pur faire des pop-cakes.

_ visiblement c’est un gâteau apprécié même par les non amateurs de gâteaux.

La gourmandise est paraît-il un vilain défaut.

Un des sept péchés capitaux.
Mais depuis quelques temps, plusieurs années, cet argument de la gourmandise revient en force : que ce soit pour des aliments (chocolat) ou pour des cosmétiques (gamme de gel douche parfumé) la gourmandise fait acheter. La gourmandise, je pense que c’est LE plaisir auquel personne ne veut sacrifier. Même quand t’as pas un sou, tu achètes quand même une tablette de chocolat. Personnellement, même ruinée, même étudiante, je misais sur du Lindt et je préférais manger des pâtes à l’eau mais finir mon repas par du chocolat.

La gourmandise c’est aussi le partage : je n’ai jamais pris autant de plaisir à manger un gâteau que parce que ma fille elle aussi y a pris plaisir. Un bon gâteau pour ses amis, c’est un vrai plaisir.

Ce gâteau au yaourt réalisé ensemble, mère et fille, c’est la réalisation aussi d’un rêve pour moi : cuisine entre mère et fille, ensemble. J’avais toujours eu envie de faire une tarte aux pommes avec mes futurs enfants, ou des crêpes… Bref, d’avoir une cuisine salie peut-être par la farine mais amplie de cette bonne odeur de pâtisserie.

La gourmandise c’est cet instant, ce présent, qui ne dure qu’une bouchée, mais qui reste dans notre tête pour toujours. La cuisine était sale, je l’ai vite nettoyée. Le gâteau était bon, l’instant était magique, je garderai cela dans mon cœur et elle aussi.

La recette du gâteau au yaourt selon moi ( il en existe plusieurs)

11bis

Temps de préparation: <15 minutes

Temps de cuisson: 30 minutes

Difficulté: Facile

 

Ingrédients (4 personnes):

1 yaourt nature,
2 pots de sucre,
2 pots de farine,

1 pot de Maïzena
3 oeufs,
1/2 pot d’huile,
1 paquet de levure,
1 paquet de sucre vanillé

 

Préparation:

Les quantités sont données en pots de yaourt (la taille standard: 125g).

1. Dans un saladier verser le yaourt, garder et laver le pot pour mesurer les autres ingrédients.

2. Ajouter les oeufs et bien melanger.

3. Ajouter le sucre et la farine et la maïzena  en mesurant avec le pot de yaourt, bien remuer.

4. Verser la levure, le sucre vanillé et au final le demi pot de yaourt d’huile .

5. Faire cuire 30 minutes a 180 degrés (thermostat 6) dans un moule beurré.

On peut aussi ajouter des morceaux de fruits, de chocolat ou utiliser des yaourts aromatisés.

 Source: Recette de Gateau au yaourt extra moelleux (www.lesfoodies.com) ( avec un changement)
Publié dans Coups de coeur, Mes DIY, Organisation, Passions partagées, Projet52

#projet52-2015 #strassetpaillettes #semaine9

9

Il arrive que dans certains articles plusieurs projets se rejoignent. Bon je suis décalée d’une semaine, mais il faut dire que ces derniers temps je n’ai pas chaumé pour préparer l’arrivée du bébé et faire en sorte que notre vie soit mieux organisée.

Comme je l’expliquais dans l’article sur les résolutions, je cherche donc à ce que la maison RESTE rangée ( vu que maintenant elle l’est, à part les pièces en travaux et mon armoire non triée puisque ça sert à rien avant la fin de la grossesse) et que notre vie soit organisée pour GAGNER du temps.

J’avais donc résolu d’investir dans un ou deux planners. Depuis je me suis vachement améliorée sur mes connaissances en matière de planner midori et bullet mais ça ce sera un prochain article.  Aujourd’hui, je vais vous parler d’un truc qui est complètement futile mais qui fait du bien : les strass et les paillettes dans un planner, c’est trop chouette.

Figurez-vous que le planner d’homme d’affaire , noir en cuir sans aucune originalité ( j’en avais un il y a très longtemps je me demande ce qu’il est devenu, tellement c’était bof) c’est dépassé. Aujourd’hui le planner est de couleur, en cuir souvent mais des fois en plastique ( ça permet de varier le budget ou d’en prendre un moins fragile pour le boulot). Le mien est Lilas avec des losanges dorés trop mignons. Il y en a un chez Filofax qui est framboise ( le Finsburry…magnifique)  et qui me plaît énormément. Mais il en existe des bleus électriques très beaux, des gold, des mint, des jaunes… Bref, tu n’as que l’embarras du choix et c’est ce qui amène certaines filles à … faire des collections. Pour le contenu je t’ai dit, je t’expliquerai plus tard, comment faire pour que TON planner ce soit TON planner et que tu n’aies plus trois rubriques qui ne servent à rien.

Pour l’allure, l’aspect, la custumisation… C’est comme pour les travaux de ta maison : changer les fenêtres c’est utile, mettre de jolis rideaux ça fait du bien à ton moral. Imagine que ton petit agenda tout gris et blanc ait des paillettes des glitters des stickers des masking tape et tout et tout ? ta semaine sera plus jolie. Tu as un mauvais moment à passer ? Regarde le joli sticky note et hop ça repart. C’est puéril ? Futile ? Inutile ? OUI. Mais dis-moi, en cette jolie période de crise à la con qui dure depuis trois décennies tu ne penses pas que des fois, faut trouver des moyens de s’échapper de ce brouillard froid qui nous pourrit la vie ?

Que peux-tu utiliser pour customiser ton agenda ?

Des choses que tu achètes et que tu colles :

51sFYDt1QlL__AA160__ des masking tape. C’est du papier collant décoré et repositionnable; Il y a un nombre infini de modèles mais ça coûte cher. On cherche toujours les bons plans comme les vendeurs chinois.

_ Des stickers : ils se vendent par thème, les modèles animaliers sont légions, mais pas seulement; Il y a des stickers simples, à paillettes, à enluminure, à relief, avec une épaisseur … bref là encore c’est hyper varié mais cher.

_ Des sticky note : des post it mais en plus jolis avec plein de formes différentes.

Du papier scrap : ça peut servir à tout : faire des bandes, des intercalaires, des cadres …

Des choses que tu fabriques :

_ Tu peux utiliser des tampons à embosser ou non. Les modèles en bois sont chers les modèles en plastique transparent sont super rentables. Il te faut une plaque spéciale achetée en plus mais après tu rentres très vite dans tes frais.

_ Récupérer du beau papier ( ou l’acheter… ) et perforer pour faire des formes. Tu peux aussi perforer la forme sur ta feuille d’agenda.

_ Imprimer des stickers toi-même sur du papier autocollant. Très économique. Il en existe même du transparent et tu peux mettre du glitter ( le tube de colle à paillettes sur la photo) par dessus. Pour faire des custumisations avec Bébé Comète c’est plus rentable. Elle adore. Oui, à deux ans elle a custumisé son album photo !

_ Des project life : ce sont des cartes que tu fais toi-même avec tes photos.

En fait, dans ce domaine, les innovations sont nombreuses : on vient de me montrer une sorte de souris comme du blanc correcteur qui déroule en fait des imprimés ! Les japonais et les chinois sont les rois de ce genre de papeterie.

20150306_091004Quel matos tu as besoin :

_ Pour faire des Project life ou tes intercalaires ou une réglette ou un marque-page tu as besoin d’une plastifieuse.

_ Pour faire des trous j’ai acheté une perforatrice pour matière épaisse, j’ai aussi une perfo simple.

_ J’aime embosser donc j’ai des encres, des poudres et un pistolet chauffant.

_ De très bons ciseaux

_ J’utilise depuis dix ans des cutters de précision à lame rotative.

_ De la colle, des pastilles collantes, et même des bandes épaisses qui permettent de créer des choses en relief.

Les techniques alternatives :

Si tu veux fabriquer des décos, tu peux aussi faire de l’origami, de le kirigami, et du coloriage. l’origami consiste à faire des formes en pliant le papier, le kirigami en découpant le papier. Le coloriage est très à la mode en ce moment. Il te faudra des crayons de couleur et des feutres. Tu peux trouver plein de modèles sur le net.

En gros, selon ton budget et tes talent tu fais bien comme tu veux, il n’y a aucune règle.

Les bonnes adresses :

Les magasins de loisirs créatifs mais aussi LIDL ( offres ponctuelles) , les magasins faillitaires, Action, Hema, l’Incroyable. Sur le net : Scrapdiscount, Creavea, Scrapmalin, la fourmi créative, cultura.

Sur pinterest aussi tu trouveras des digital papiers à télécharger ( payants ou gratuits)

Trouver l’inspiration :

_ Youtube et Pinterest. Tape  » planner »  » kikki »  » custom »  » digital paper »  » stickers » etc.

La vidéo en lien sur youtube va te montrer presque toutes les techniques possibles.

005_ Des blogs surtout des filles américaines. ( idem tu cherches par mot-clef). celle que j’ai mis en lien est une référence. Tu peux taper DIY ou printable aussi. Les filles créent des pages et des stickers etc. que tu peux imprimer chez toi. Très économique. Celui-ci est sympa aussi.

_ Certains groupes Facebook ( tape filofax ou kikki-k et tu nous trouveras….) dont l’avantage est d’organiser des swapp ( échange de matériel, lancer des défis sur des thèmes communs etc.

Enfin, sache que tu peux récupérer pas mal de choses dans la presse, les emballages etc. et donc que tu peux faire de la customisation écolo si tu as du talent. Mais le talent vient en créant ! Tape DIY sur internet et tu verras !

Acheter Kikki ?

Tu peux commencer sur un agenda simple, la prochaine fois je te dirai comment faire un bullet journal par exemple, le cahier magique qui ne me quitte plus, alors que Kikki restera à la maison. Si tu achètes un kikki-k, sache que tu seras obligée de el faire venir d’Australie ( c’est suédois pourtant einh) et que tu vas sans doute payer des frais de douane. Même comme ça, c’est moins cher qu’un filofax. C’est un agenda en cuir avec des très gros anneaux et des finitions très jolies. Il y a des promos. Il arrive qu’il y ait des défauts, moi j’ai eu de la chance. Tu peux aussi te tourner vers d’autres planners moins chers comme la marque Collins ( plastique) ou Quo vadis . Il existe des marques de luxe très prestigieuses ( comme Montblanc) mais t’es pas obligée einh.

Ce que je te conseille c’est surtout de regarder la taille des anneaux. Parce que si tu veux tout changer dedans comme je vais le faire, t’as intérêt à avoir de gros anneaux. Et sur la couverture, dedans c’est bien d’avoir des pochettes. parce que tu peux aussi les custumiser !

Pour le format : personal c’est plus pour le sac ( ou taille en dessous) A5 c’est plus pour la maison. Mon bullet est aussi un A5 cela étant mais mon agenda de sac est un truc publicitaire minuscule. Certaines filles custumisent simplement un classeur et elles impriment des recharges qu’elles fabriquent elles-mêmes ou trouvent sur le net . Bref, ne te ruine pas tout de suite, il y a des solutions pour tous les budgets.

La prochaine fois je te parlerai réellement contenu, mais je suis certaine que la partie  » strass et paillettes » contribuent déjà à 50 % du succès des planners aujourd’hui chez les femmes. La ruée vers les mémoniak est en train de se calmer et je te dirai pourquoi ( vu que j’ai testé). Et le planner revient en force malgré les applis et le tout numérique. C’est la faute aux paillettes, je te dis ! Il n’y a rien de plus plaisant que de rendre joli ce qui va te servir tous les jours. Mais fais gaffe : c’est addictif, on ne s’arrête plus une fois qu’on a commencé. Bébé Comète est dors et déjà contaminée.