Publié dans Coups de coeur, Le quotidien

Reveillez le chaman qui est en vous : attention, livre de chevet

51vkvNqLK+L__SX307_BO1,204,203,200_

Ce livre-là m’a fait renouer avec tout ce qui me constitue. Je l’ai adoré, c’est peu dire. Je l’ai carrément ingurgité et je l’ai gardé en moi. C’est pourquoi je te le fais découvrir une nouvelle fois cette année. 

Arnaud Riou te propose de découvrir le chamanisme. Tu apprendras les origines du chamanisme, ses sources ( nombreuses) les différentes pratiques et découvriras qu’en variété il existe un chamanisme par région du monde. Le chamanisme, c’est à la fois une religion, un art de vivre, une façon de voir la nature et de lui parler . Le chamanisme c’est l’Ecologie avec un grand A, la médecine naturelle, c’est l’écoute de soi. En fait, à travers tout cela, tu vas découvrir qui tu es vraiment.

Lire la suite de « Reveillez le chaman qui est en vous : attention, livre de chevet »

Publicités
Publié dans Développement personnel, Livres

 » Je rayonne jour après jour » : mes impressions sur les deux premiers rayons

IMG_20171108_162005Si tu te souviens bien, je me suis lancée dans le coaching  » Je rayonne jour après jour » et j’ai déjà fait deux rayons en 8 semaines. Je dois te faire un bilan mais je te préviens qu’il est assez mitigé. A cause de moi mais aussi à cause de certains aspects du livre.

Le rayon amour :  » Suis-je la cible » ? 

Quand tu commences la lecture de ce livre, tu peux te demander asse rapidement si tu es réellement la cible de ce coaching. J’ai malheureusement l’impression que la cible est assez stéréotypée. Le livre s’adresse uniquement à des femmes hétérosexuelles en couple, qui ont déjà une situation clairement établie; Si tu es homo, tu ne vas pas t’y retrouver. Si tu es célibataire, il y a des paragraphes pour toi. Personnellement, 4 semaines sur l’amour, j’ai trouvé ça un peu trop long, et tout ce qui était dit sur la sexualité trop loin de moi. C’est trop de tantrisme pour une personne comme moi.

IMG_20171112_195221

Cependant, je conseille de faire les deux premières semaines, qui sont plus centrées sur l’amour de soi et sur quelle femme on est. Tu apprendras des choses sur les déesses, comment on peut les représenter, quel est ton idéal de femme, comment tu souhaiterais être et quelques clefs pour s’aimer soi.

IMG_20171112_195228

Le rayon argent : ça me déprime

La semaine 5 était centrée sur la relation que l’on a avec l’argent. Je l’ai fait avec application et j’ai compris certaines choses. mais cela ne m’explique pas pourquoi depuis l’avant grossesse de ma grande nous n’avons  eu que des merdes financières. Clairement, nous ne dépensons pas, nous ne sortons pas, il nous est arrivé de ne pas partir du tout en vacances et quand on part c’est loin d’être le grand luxe, on mange des courses achetées dans un faillitaire. Cela étant, on a accumulé des dettes suite à mes arrêts de travail et mes frais médicaux, et puis on a eu que des misères : canalisation pétée, fuite d’eau, voiture cassée ( trois fois) litige, panne sur ma voiture, pneus prêts à exploser, velux à changer, grosse merdes en tous genres. 

toddler-tantrum

Alors quand on m’assène semaine 6 qu’on s’auto-sabote alors qu’on n’arrête pas de faire des efforts et qu’à chaque entrée d’argent on a un truc hyper merdique qui nous tombe sur la gueule… euh…. On les attire en y pensant ? Ah non. Moi j’ai jamais imaginé qu’on allait découvrir que le pneu gauche de notre voiture était taillé comme au couteau. Il faut accepter que l’argent voyage, passe et repasse ? Ben il part beaucoup mais il ne revient pas beaucoup. Suis-je prête à gagner plus d’argent ? Tout à fait, mais les dernière mesures gouvernementales nous ont clairement oubliés. « L’argent est important mais ne résout pas tout » : dans le cas présent il résoudrait absolument tout, y compris et surtout mes nuits blanches.

J’ai quand même le sentiment que ce type de discours te prend un peu pour un con, l’air de dire  » la pauvreté est une vertu ». Non, c’est une calamité, pas une vertu. Surtout quand tu gagnes normalement bien ta vie mais que ton fric part dans des accidents, des grosses pannes matériels , des implosions de batterie et j’en passe. Et qu’au bout du compte, tu vis mal.

Quant à la semaine 7, sur la gestion du budget, elle a été vite faite : je n’ai pas un budget à gérer. J’ai un trou. Voilà. Donc euh… à part manger des pâtes, des soupes, ne rien acheter, et porter des fringues qui ont 20 ans ( mon pantalon en velours violet est en train de craquer, je ne peux plus le mettre je suis verte et non violette ah ah ah)… quand je lis des trucs sur les penderies capsule, sur le minimaliste, je me marre. Je suis en train de tuer une paire de bottines achetées en 2005 et l’an dernier ce sont celles de 2004 que j’ai terminées jusqu’à prendre la pluie. Je ne peux rien gérer, on n’a que des imprévus. Des imprévus à 200 euros, 150 euros, le même mois, que veux-tu que je te dise ? Je ne vois pas ce que je vais gérer comme budget comme ça. La semaine 8 c’était  » Faites fructifier votre argent ». Je ne l’ai pas lu. Je ne vais me répéter, mais on fait fructifier ce qui existe einh.

IMG_20171108_162024

Un problème de rythme. 

Bref, j’en suis donc arrivée au rayon santé et je m’y atèle depuis le 7 janvier mais ce coaching me pose bien des tracas matériels. Je reçois en effet un mail tous les jours et je n’ai absolument pas le temps de le lire. Seulement, dans le livre, le rythme n’est pas journalier, il est hebdomadaire. A toi de répartir comme tu le souhaites tes exercices dans la semaine. Ce travail de planification, je l’ai fait consciencieusement au début, mais par la suite, j’ai arrêté. C’est assez fastidieux. Les mails comportent trop de textes et des vidéos. je ne peux pas regarder les vidéos, je n’ai pas le temps. Oui, je suis compliquée. En fait moi, ce qui me convient, c’est une intention par jour, un mantra. Et un exercice clair que je me contente de lire puis d’appliquer dans la journée. je dois m’être trop habituée au rythme des défis de Lilou, sans doute… Et puis, j’ai voulu créer un groupe sur facebook, mais finalement je n’y arrive pas toute seule et le nombre d’inscrits n’est pas non plus faramineux. Sur la page du coaching télé du développement personnel, il n’y a pas beaucoup d’interaction entre participants. L’esprit de groupe manque vraiment. Peut-être n’ai-je pas trouvé  » le bon endroit » ?

Pour le moment, donc, mon impression et mes conclusions sont assez mitigées. Je n »‘ai pas rien appris, mais je ne suis pas non plus dans le grand enthousiasme du défi magie, qui reste, pour moi, le meilleur de tous les défis que j’ai fait jusqu’alors. Ce coaching passe de considérations spirituelles à des conseils techniques et concrets sans ménagement. Cela peut être bien parce qu’on balaie tous les aspects des problèmes. Mais quelquefois, les conseils donnés ne nous concernent pas du tout.

51ojzx2vj8l

A suivre, donc, pour le rayon santé, qui me semble toutefois très prometteur ! 

Publié dans Développement personnel, Livres

Je rayonne jour après jour : le coaching

img_20171108_162005.jpgUn nouveau programme de développement personnel vient de sortir en librairie. Il s’adresse aux femmes, éditorialement parlant. Nous avons décidé avec un groupe d’amies de commencer le 12 novembre. On en prend pour 48 semaines. Tu viens avec nous ? On part à la découvert d’un nouveau territoire : nous-mêmes.

 

Les auteurs : Jeff et Peggy

 

Jeff et Peggy ne sont plus à présenter dans le monde du développement personnel : profs de yoga, ils ont lancé un défi 21 jours l’an dernier je crois. Ils sont à l’initiative de la télé du développement personnel, et d’un programme intitulé « le soleil de l’énergie » que tu peux faire en ligne. la télé du développement personnel est une chaîne youtube sur laquelle tu retrouveras des tonnes d’interviews, de pistes de développement personnel, des choses super intéressantes; Jeff et Peggy c’est toi, c’est moi : ils étaient dans le monde de l’entreprise, ils habitaient Paris, ils étaient surmenés et ils ont eu comme moi de gros soucis de santé. Et puis il y a eu des révélations, et ils ont retrouvé l’équilibre grâce au yoga notamment. Jeff et Peggy , je les aime bien parce qu’ils me semblent être ce qu’ils paraissent, comme Arnaud Riou, je ne sens pas de mensonge en eux. Evidemment, c’est devenu un peu commercial sur les bords mais il faut bien vivre. Cependant tu vois, il y a deux éléments qui me font dire qu’ils ont le coeur sur la main:

_ quand je leur ai dit que je voulais bien faire une chronique sur le livre qu’ils viennent de sortir, ils me l’ont posté dans l’heure !

_ le livre en question, un norme programme de 48 semaines, qui fait son poids ( 358 pages !) coûte 15 euros. Oui, seulement 15 euros ! C’est édité chez Marie Claire éditions et franchement je ne sais pas comment Marie Claire et eux ont fait, parce que rien n’est bâclé, tout est magnifique. Je suis certaine que le prix leur importait énormément et franchement, chapeau !

 

IMG_20171108_162024.jpg

Le livre

le livre comporte donc une introduction te présentant le programme de coaching et les auteurs, dont Carole Pirmez qui a recueilli toutes les données de Peggy et Jeff.
Il est illustré magnifiquement par Sarah Bochaton, qui a réalisé des portraits aquarelle sublimes. Franchement, j’avais rarement vu quelque chose d’aussi beau et d’aussi fin à l’aquarelle.

Le programme se divise en 12 sections elles-mêmes constituées de 4 semaines; Ce qui fait donc 48 semaines ( 11 mois !) de programme. Les thèmes sont :

_ L’amour

_ L’argent

_ La santé

_ L’apprentissage

_ Les relations sociales

_ Les projets

_ Les passions

_ la contribution

_ la famille

_ le travail

_ la spritualité

_ l’expression

IMG_20171108_162047

On te propose en début de programme de faire ton bilan sous forme de soleil ( comme le ten level life, mais avec 12 rayons au lieu de 10°). Pour chacun des domaines, des lectures, des liens, et même des musiques te sont proposées; par exemple, pour l’amour, on te propose de découvrir Chapman et les langages de l’amour que j’ai déjà lu. Je trouve ça génial, il ‘y a plein de pistes de lancées !

Pour chaque semaine tu as un objectif et à la fin de la semaine tu dois écrire ton mantra, c’est-à-dire une affirmation que tu dois reporter sur une feuille A4 où toutes tes affirmations seront regroupées pur former ton mantra de vie ! C’est un peu comme le tableau de visualisation mais avec des affirmations. Chaque semaine tu as un encart avec ce que tu vas apprendre précisément, un contrat initial, des exercices, des lectures. C’est super complet sans être non plus chronophage. Tu peux y consacrer le temps que tu veux, et surtout tu y penseras toute la semaine; Contrairement au défi des 100 jours, l’objectif ne change pas chaque jour, je pense que ça permet d’ancrer davantage les choses.

 

Le programme répertorie en fait tout ce qui peut exister comme méthodes de développement personnel. Quand tu commences dans cette voie tu es pris de vertiges par toutes les possibilités et tu te dis que tu ne pourras jamais tout faire; le coaching du soleil de l’énergie te promet justement de TOUT FAIRE en tout cas de toute tester un peu. Pour avoir lu beaucoup de livres de développement personnel je peux te dire que les notions communes à tout le monde sont nombreuses : visualisation, mindfullness, attraction… tu les retrouves chez tous les auteurs. C’est un peu comme si Peggy et Jeff avaient débroussaillé le chemin et étaient tes médiateurs entre toi et les auteurs, les méthodes, les courants…

 

Top départ

Donc voilà, c’est parti, le 12 novembre. Nous avons créé un groupe sur facebook si tu veux nous rejoindre.

N’oublie pas d’acheter un carnet en plus du livre pour prendre des notes. Tu me connais : j’ai fait un bullet journal spécial !

Je te raconterai un peu de mes aventures et bilans ici, dans la mesure du possible ( à cause de l’oeil de Moscou). mais tu comprends bien qu’une seule chronique ne peut suffire pour un tel bouquin.

peggyfjeff.png
La petite photo habituelle.

Merci encore Peggy et Jeff.

 

 

 

Publié dans Coups de coeur, Le quotidien

Reveillez le chaman qui est en vous : attention, livre de chevet

51vkvNqLK+L__SX307_BO1,204,203,200_

Ce livre-là m’a fait renouer avec tout ce qui me constitue. Je l’ai adoré, c’est peu dire. Je l’ai carrément ingurgité et je l’ai gardé en moi.

Arnaud Riou te propose de découvrir le chamanisme. Tu apprendras les origines du chamanisme, ses sources ( nombreuses) les différentes pratiques et découvriras qu’en variété il existe un chamanisme par région du monde. Le chamanisme, c’est à la fois une religion, un art de vivre, une façon de voir la nature et de lui parler . Le chamanisme c’est l’Ecologie avec un grand A, la médecine naturelle, c’est l’écoute de soi. En fait, à travers tout cela, tu vas découvrir qui tu es vraiment.

Lire la suite de « Reveillez le chaman qui est en vous : attention, livre de chevet »

Publié dans Coups de coeur

Comment Papa est devenu danseuse étoile de Gavin’s Clémente-Ruiz

papadanseuseJ’ai voulu m’acheter un petit roman d’été car figure-toi que je me suis ENFIN remise à lire des romans. J’ai recommencé avec Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Franchement, c’est un super roman, qui en plus te donne plein d’astuces de développement personnel avec une boîte à outils à la fin du livre. Un vrai bol d’air, plein d’optimisme. J’étais donc venue chercher un Virginie Grimaldi quand tout à coup, une couverture rose me happa les yeux et le coeur par la même occasion : Comment papa est devenu danseuse étoile. Non mais attends, avec un titre pareil, il y a de quoi être interloqué, non ?

Lire la suite de « Comment Papa est devenu danseuse étoile de Gavin’s Clémente-Ruiz »

Publié dans Projet52

#projet52-2015 #monamour #semaine7

7Mon amour, mes amours. Evidemment, cette semaine, Millie nous propose également de disserter sur le sujet.
J’ai choisi une photo des vacances. Nous étions déjà 4. Mais c’était un secret.
Lana le savait il me semble, parce que j’ai commencé à avoir de fortes nausées quelques jours avant le départ.
Avant, nos vacances c’était sortie calme, plage-dodo, découverte gastronomique et culture. Maintenant c’est plage-jeu, jeux , quête d’endroits pour jouer, et resto facile pour bébé.
mais en vérité on s’en fout un peu. Du moment qu’elle est heureuse.
Ce jour-là, elle fait une drôle de tête mais elle est très heureuse : elle a découvert la mer. J’aime bien cette petite bouille boudeuse face au soleil, dans les bras de son papa.
C’est elle notre amour.
Tout est dit dans le billet précédent.
Oui c’est vrai, notre couple tourne autour des enfants désormais. C’est dangereux ? Je ne sais pas. C’est une étape. Du moment que personne n’en souffre. Et nous, nous le vivons bien. ce sont toujours les autres qui vous parlent de  » préserver votre couple » ( de quoi ???) et quand tu n’as pas d’enfant on te dit  » c’est triste un couple sans enfant ». Bref, si tu écoutes les gens, il y a toujours une bonne raison de s’inquiéter. Nous on préfère aller au Ludykid.

Publié dans Le quotidien

Une année en douze thèmes : FEVRIER et l’amour

Il y a quelques années j’ai participé à un concours de Psychologies magazine, il fallait écrire une lettre d’amour sans la lettre M.
Pour l’occasion je vous la partage à nouveau.

P1050699

De A. à l’Eternité Zélée.

Nos approches ont eu lieu sur cet ordinateur qui sert encore aujourd’hui à te dire ce qui fait de la vie une bulle de savon légère et une topaze dure et éternelle à la fois.

Caresse de touche à touche, de T à S, de S à T, déjà voisines sur le clavier, de Thibaut à Sabrina,  de N à R, de R à N, deux villes traçant une diagonale pour nous relier.
Nous étions exilés à L’Est et le cœur déferlait à l’Ouest, surpris, éberlués, bousculés aussi, d’avoir soudain rencontré sur un coin de terre un Autre : un autre seul en quête d’un autre.

Nos approches, notre principal rendez-vous, dès cette nuit où tu as joué les effrontés, c’était sur le site légendaire des rencontres en ligne…Et je suis péché depuis, poisson pris au filet de tes phrases entrelacées dans les eaux du souvenir…Des phrases ponctuées de banalités, essentielles cependant pour brancher nos cœurs sur un seul pouls. Des questions, des réponses, des photos échangées, et nous voilà ce jour de janvier place de l’Eglise à se jeter des regards intrigués. Tentative pour s’attirer, s’apprivoiser, se destiner.

L’un et l’autre expatriés, un peu perdus dans nos solitudes, heureux sans doute déjà, cependant inachevés, en attente d’un Toit à Deux qui ferait Nous sans effacer le Je et le Tu.
Difficile exercice de conjugaison que l’addition d’un couple et de nos libertés individuelles.
Je t’ai lu du Prévert, tu parlais Federer, j’ai appris ce qu’était un lob et toi une anaphore, tu étais fasciné par un coléoptère, je riais en citant Schnitzler. On s’est découvert sans rien abandonner de soi.

Et nous voilà depuis trois ans unis et toujours à l’affût d’une révélation sur l’autre, unis et toujours uniques. Nous nous rencontrons encore et encore, nous affluons vers l’autre chaque jour encore et encore : deux rivières dont les eaux se jettent à l’infini dans un seul fleuve sans se confondre. Notre Devise.

C’est nous, sans être confusion, confondant, con-fondants, cons-en-fusion et confidents pourtant, c’est Nous sans être ni division, ni soustraction, sans concéder à tuer notre propre unité.
Je suis fière de dire Je et je savoure de dire Nous. Toi seul es capable de donner ainsi en respectant ce besoin d’individualité, car cela t’est tout autant nécessaire.

Voilà. Trois ans et j’en veux encore, je regarde cette topaze à l’annulaire, je veux que dans soixante-dix jours nous disions Oui pour continuer à voguer ainsi, deux bateaux qui se bousculent un peu, pour rire, pour ne pas rester figés. Deux bateaux qui naviguent sans s’éloigner, deux voiliers au long court près à bourlinguer côte à côte sans se doubler, sans effacer le sillon de l’autre, sans retenir l’autre dans son envol, un peu au-dessus de l’océan partagé de nos rêves pour en vivre quelques uns à soi seul.

C’est cela que je voulais, que je veux, que je voudrai encore et encore : une attache sans lien serré, juste ton doigt sur le poignet, nous laisser garder nos identités, ne pas les noyer, ne pas oublier qui l’on était car c’est ce Thibaut-là qui a conquis cette Sabrina-là. Et pourtant, je sais que je ne pourrais vivre sans toi qui as si bien su qui j’étais sans rien en rejeter. Tu as vu les fêlures et tu as réparé, j’ai inspecté tes failles et je les ai soignées. Toutefois, je sais que nous ne pouvons être parfaits. Et alors ? Je nous préfère au présent et au futur sans conditionnel.

DSCN1587

Depuis il y a une petite fille qui s’est greffé à nos vies et une seconde qui pousse avec beaucoup de vivacité.

Notre histoire sans M n’est pas sans AIME. Nous disons nous pour quatre désormais.

 

Notre plus belle Saint Valentin ? C’est la question à laquelle je devais répondre ce mois-ci.

Sans doute celle à venir ! C’est la saint Valentin tous les jours quand on regarde bébé Comète. C’est elle notre Valentine. Nous adorons parler d’elle quand nous sommes tous les deux, nous réjouir, nous amuser, nous émouvoir. C’est un vrai ciment. Quand on sera quatre j’espère que ce sera pareil.

Nous n’avons jamais trop rien fait à la Saint Valentin. Je me rappelle davantage nos fiançailles par exemple. Notre voyage à Saint Martin. Il y a tant de dates et de lieux importants pour nous que la date officiel des amoureux ne nous sert à rien.

Qui a besoin d’un jour spécial pour se dire je  t’aime ?

Faire baptiser son enfant ( épisode 1)

le-platier-d-oye-62215-oye-plage-france-nord-pas-de-calais_86636Il y a un an environ, nous avons pris la décision d’organiser le baptême de notre petite fille. Le plus difficile, le plus important nous semblait-il, était le choix du parrain et de la marraine, que nous avons effectué très peu de temps après la naissance. Mais il fallait encore leur demander et qu’ils acceptent ! Cette étape effectuée, nous voilà lancés dans l’organisation de l’événement : que faut-il réserver en premier ? La date ? la salle ? L’église ? Après plusieurs coups de téléphone et plusieurs hésitations, retours en arrière, annulation, et reprise, nous avons décidé 1° d’organiser la réception à domicile 2° de réserver la date plus que le lieu ( il faut une dérogation parce que ce n’est pas NOTRE église qui célèbre les baptêmes ce dimanche là, ils font ça à tour de rôle). Une fois tous les papiers en règle, nous avons appris que le 20 juin de l’année suivante, nous nous préparerons au baptême. Dans l’absolu, je trouve que cette réunion est une bonne chose, cela permet de remettre quelques valeurs et symboles en place… Mais… Lire la suite de « Faire baptiser son enfant ( épisode 1) »