Publié dans Tiempo Color

Pourquoi j’aime colorier

IMG_20160511_0002Je ne sais plus quand je te parlais de mes activités zentangle et doodling. Je pratique toujours et j’ai même récemment réalisé ce joli rhino pour l’affiche de mes élèves.

Mais ce que j’aime faire, surtout le soir, en ce moment c’est du coloriage. J’en ai fait un peu début des années 2000, mais ce n’était pas encore la grande mode, j’étais avant-gardiste avec mes mandalas. Et puis pendant mes insomnies de grossesse ça me reprenait. J’arrivais à retrouver le sommeil grâce à ça. Dernièrement, j’ai découvert des livres magnifiques, comme ceux de Sabrina Beretta, Johan Basford ou encore la série animorphia, imagimorphia. Il y a également une collection japonaise je crois sur le thème du temps… en fait c’est infini , le nombre de bouquins de coloriages qui sortent.  Je te parlerais prochainement  des différents types de  coloriage qui existent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Evidemment, les art-thérapeutes s’offusquent de voir ces albums estampillés  » art-thérapie » par les éditeurs. C’est vrai que cela ne vaut absolument pas la comparaison avec une séance d’art-thérapie. Mais.
Mais je trouve que quand tu es seul, et que tu n’as pas envie de faire une séance à plusieurs, ou que tu n’as pas de gros moyens financiers, le coloriage apporte vraiment quelque chose.
J’ai vu dernièrement que 45 minutes d’activité créative permettait de faire baisser très significativement le taux de cortisol dans le sang.

Certains parlent même de médecine douce.
Moi ce que j’aime, c’est que cela me vide la tête. pendant que je colorie , je ne pense pas tous les gros cons et les grosses saloperies qui me font chier au quotidien. Je prends mon petit moment à moi.
En plus j’ obtiens le plaisir de regarder un très joli dessin.
je prends le temps durant mes coloriages de regarder l’évolution, de vérifier les effets;
J’aime embellir avec des stylos gel, à paillettes ou métallisés.

13174136_10153744537474482_5166331886790068864_n

Avant de me lancer dans le mode du coloriage, je croyais que c’était juste remplir du blanc et que c’était enfantin. En fait oui, il y a quelque chose d’enfantin, de premier, de gratuit dans le coloriage. Mais très vite, tu te prends au jeu, tu tentes différentes techniques et différents médiums. Il y a des « règles » de colorimétrie que tu peux appliquer, et des techniques de dégradé à faire; IL y a tout un tas de choses à maîtriser qui me permettent de progresser dans la mise en couleur et donc de progresser dans mon projet pour les illustrations de contes. finalement je suis gagnante sur tous les tableaux et je dors mieux.

13164268_10153742480524482_6165117458812606431_n

J’ai aussi pris conscience de l’importance de la couleur dans ma vie. Pas seulement en art mais aussi dans la structuration de ma pensée, dans mon organisation.
Du coup, je te propose de retrouver ici dans une nouvelle catégorie, des articles sur le coloriage. J’espère que ça te donnera des idées !

A lire : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/06/16/25104-art-therapie-cest-comme-medecine-douce

 

 

 

 

 

 

Publié dans Jeux et hobbies

Zentangle , doodle et autres gribouillis

510cMnHtVuL Depuis que je suis toute petite, je fais des dessins dans les marges des pages sur lesquelles j’écris. C’est plus ou moins heureux mais c’est systématique. D’ailleurs, j’avais même acheté un bouquin qui expliquait ce que signifiait les gribouillis. par exemple, si c’est un cercle, tu veux faire le tour du problème; Si c’est une spirale tu as l’impression de ne pas en sortir, si c’est des cases tu veux organiser et planifier. Etant donné que je faisais ça aussi en téléphonant, cela avait en effet du sens.

En Terminale mon gribouillis préféré c’était de faire des constructions en 3D avec des cubes et des poutres : il  fallait construire son avenir.

Depuis plusieurs années je fais pas mal de gribouillis floraux avec des arabesques ou des visages cachés dedans.

Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai entendu parler de ce nouvel  » art » hyper hype qu’est le doodling : ben en fait, c’est ce que je fais.

J’ai trouvé cet article hyper bien pour le faire avec des enfants ( en âge d’écrire ).

Et celui-ci qui t’explique bien en image l’évolution et les différentes formes de doodling.

Tu trouveras sur Pinterest des œuvres magnifiques. On peut reproduire le même motif à l’infini, mais aussi construire une figure, un visage, un animal avec du doodling, un peu comme ces portraits faits avec des légumes, mais cette fois, ce sont des motifs que  tu reproduis. Tu trouveras des tas de livres et même des magazines à la presse qui te donne quelques tuyaux pour que cela soit vraiment très joli.

A1li8ls2D8LL’une des formes les plus abouties est le Mandala, qui fonctionne en cercle. A l’origine c’est une forme de dessin qui est propice à la méditation chez les bouddhistes, mais on en retrouve de toutes sortes, de tous styles, en particuliers indiens ( indiens d’Amérique) ou maya etc. Il y a même des appareils spéciaux pour en faire avec les enfants.

81tF-ikFcgL__SL1256_

Le Zendala est un dessin en doodling inscrit dans un cercle.

91PdMwU4mcL

Enfin, la forme la plus  » codifiée » de doodling est le Zentangle. Il s’agit à l’origine d’un dessin fait dans un carré de 9 cm sur 9 cm, avec des motifs et un  » string » ( une sorte de ficelle dessinée) qui structure le dessin.
J’ai trouvé cet article plutôt bien fait pour expliquer les règles de ce type de dessin.

Celui-ci te donne plein d’idées de motifs pour nourrir ton imaginaire et celui-là.

Enfin, je te conseille cet article qui t’explique les bienfaits du zentangle.

619Sf9nf-6L

Ce qui est étrange c’est que le terme soit protégé, je devrais mettre un c ou un r à côté de zentangle. Cela me fait penser à la petite vieille du roman La demie pensionnaire qui dépose la partition  » la minute de silence ».

Bref, je ne mets pas de C ou de R parce que je ne sais pas comment faire.

Maintenant que tu sais de quoi je parle  JE VAIS TE DIRE POURQUOI J’AIME CES FORMES DE DESSIN

_ Cela prend peu de temps : normalement un zentangle c’est 15 minutes maximum.

_ Mais tu es aussi libre d’y passer des heures.

_ Cela me vide la tête. Quand j’étais enceinte j’en faisais la nuit en cas d’insomnie.

_ Il n’est pas nécessaire de savoir dessiner. même si je  » sais » dessiner ( enfin un peu) j’aime bien faire des trucs qui ne nécessitent pas que je sache dessiner .

_ Du coup, il n’y a pas réellement d’erreurs. Même si certaines choses font que ton zentangle ou doodle est beau ou laid.

_ Une fois que c’est fait tu peux illustrer ton planner avec.

_ Tu peux illustrer tout ce que tu veux avec !

_ Tu peux faire ça avec des enfants.

_ La progression me paraît rapide.

_ C’est en noir et blanc et je suis moins fan du coloriage même si je pratique aussi un peu.

_ Il y a quelque chose d’hypnotique, de fascinant dans les doodling et zentangle, comme le mandala c’est propice pour moi à la méditation.

_ Je trouve que cela peut illustrer un mot comme sur ce site ou une citation.

_ Tu peux le pratiquer à tout âge.

_ Cela donne un sens aux dessins de ma fille même si ça n’a rien à voir avec du zentangle. Je la regarde dessiner d’une autre façon, je vois des choses dans ce qu’elle fait. cela a un sens pour elle et pour moi.

_ Je trouve ça hyper classe et ça me rappelle l’écriture cunéiforme et les codex amérindiens.

_ C’est super tarnsportable, je fais ça dans les salles d’attente, je suis la seule à ne plus pianoter sur mon téléphone.

_ Cela nécessite peu de matériel, donc c’est économique, même si j’ai acheté des stylos exprès parce que ceux de base font des résultats peu encourageants.

_ Il y a une marge de progression, tu peux tenter de donner du relief à tes dessins par exemple.

_ Au final, c’est une activité ultra valorisante.

91VfnBcMxgL

Site officiel : https://www.zentangle.com

Si tu as aimé, on pourra se montrer nos dessins ! Tu peux me les envoyer via Facebook !

Publié dans Jeux et hobbies, Passions partagées

Activités créatives : les autocollants

Ma comète chérie adore dessiner mais du haut de ses deux ans, il faut bien l’avouer, ça ressemble plus à du gribouillage. Cela étant, nous y reviendrons, il y a des choses à remarquer dans les dessins des enfants qui vous permettront de voir qu’ils progressent même si vous voyez toujours des barbouillages. ce fera l’objet d’un prochain billet.

En attendant, je vous propose de découvrir une activité sympa, que l’on réserve habituellement aux plus grands ( 4 ans ) amis qui peut s’avérer constructive avec des deuzan : le recours aux stickers.

ETAPE 1

Les formes simples

Vous pouvez commencer avec des gommettes rond-carré-triangle avec des couleurs primaires pour voir si bébé accroche. ce n’est pas onéreux et vous verrez très vite si ça l’intéresse. Bébé Comète n’arrêtait pas de dire  » encore  »  » encore ».

20150502_183134

Qu’apprend bébé Comète ?

Question créativité ça reste limité mais on peut quand même apprendre des choses : décoller les gommettes ( dextérité, motricité fine) formes à reconnaître, couleurs à reconnaître.

Ensuite, il ne faut pas les coller les unes sur les autres et les répartir dans l’espace. Au début, c’est ce qu’elle faisait, pour faire des séries; Il paraît que c’est bien, que ça montre qu’elle sait assembler des formes.

ETAPE 2

Les vrais stickers

Personnellement j’ai commencé avec des animaux et des personnages qu’elle aime.

J’ai acheté des stickers pour enfant plus grands chez LIDL en promo. ils sont hyper fins avec des paillettes, mais Bébé Comète est très bien arrivé à les décoller. Là encore, on travaille la motricité fine.
J’ai réussi à lui faire faire plusieurs cartes de Pâques. Comme il fallait du temps et de l’écoute, elle a appris à se concentrer ( bon, chez elle c’est inné, elle reste 45 minutes sur le dessin sans souci). J’ai été très surprise de la facilité qu’elle avait à les décoller. Il semble que ce soit des stickers pour plus grand mais en fait, comme ils sont sur une feuille transparente, ils se décollent plutôt bien. Les coller sans faire de pli est plus difficile en revanche. Mais c’est gérable.

20150501_190330

Nous avons aussi appris :

_ la répartition dans l’espace

_ choisir une couleur de papier

_ choisir des formes qui vont ensemble

20150502_183103 20150502_183110

ETAPE 3

Ensuite, j’ai acheté des stickers Trotro. C’est son personnage préféré avec Pierre Lapin et Masha et Michka ( on en reparlera !)

Comme ce sont des personnages qu’elle connaît et dont elle suit les aventures, j’ai entrepris de lui faire raconter des histories avec les stickers.

La première fois sur une feuille canson, elle a choisi à l’avance une série d’images avec Trotro et Nana. Puis elles les a collées dans l’ordre qu’elle voulait et me racontait ce que ça signifiait pour elle. Cela ressemble beaucoup aux aventures de Trotro qui cherche une amoureuse.

IMG_20150405_201801

La deuxième fois, elle a proposé une à une des images et m’a raconté au fur et à mesure ce que les images voulaient dire.

20150501_190117

Nous avons appris :

_ à choisir des images avec cohérence ( le même personnage par exemple), à décoller, à recoller. Vous remarquerez que le deuxième essai montre qu’elle aligne les stickers et les colle plus droit qu’avant.

_ à inventer une histoire

_ la deuxième fois, j’ai appris que ma fille avait peur de perdre sa maman, visiblement….

20150502_183628 20150502_183639

Les images de Trotro sont des autocollants individuels la difficulté vient du fait qu’il faut arriver à séparer le collant de son support. Il faut donc montrer à l’enfant comment plier inversé pour que ça parte en deux bouts. Ensuite il faut arriver à enlever les bouts du support.

ETAPE 4

Enfin, sur les conseils de La Mare aux mots, j’ai acheté le carnet 1000 stickers animaux.

91GKbxRWNfL

Ils sont super beaux, leurs formes sont variées, les tailles également, et ils sont répartis par milieu ( forêt, jungle …) ou caractéristiques ( à cornes, avec leurs petits, à poils etc.)

Nous nous en servons pour agrémenter les fameux dessins gribouillages. Pour le moment, elle choisit un animal et le nomme ( elle en connaît des tas, je vous parlerai de plusieurs jeux et applications) mais on peut imaginer faire de vrais tableaux car il y a plusieurs stickers par animaux et aussi des éléments de décors.

20150502_183648 20150502_183657

Cela coûte 9 euros et cela vaut vraiment le coup. En revanche comme ce sont des autocollants sur un carnet il faut plier un peu la feuille et « gratter  » l’autocollant : mieux vaut laisser l’adulte faire pour ne pas tout déchirer, et abîmer les autres autocollants; il y en a de très petits qui attendront qu’elle soit plus grande. Même chose pour les planches de chez Djeko qui sont magnifiques et pas chers ( 2,50 euros les quatre planches).

Il existe tout un tas d’albums de stickers de ce genre chez plusieurs éditeurs, vous trouverez des planches chez Djeko, des albums chez Gründ mais aussi chez d’autres. J’ai trouvé les miens chez Amazon, Dalbe, Lidl, Créattitudes.

Pour les Manceaux, je vous conseille également le magasin L’arbre à ficelles dédié aux petits qui vous fournira plein d’autres idées d’utilisation !

Pour les choisir, je dirai qu’il ne faut pas se fier à la taille : les plus grands ne sont pas ceux qui se décollent le mieux, ce sont surtout ceux qu’on mange le moins facilement. si votre enfant en a terminé avec la phase  » je porte tout à la bouche » choisissiez des stickers sur feuille transparente, ça se décolle très facilement.

Vive les stickers, notre nouvelle passion commune ! Bébé Comète a maintenant son petit cahier, comme Maman ( et comme bébé sœur qui a un très beau cahier de suivi dont je vous parlerai aussi bientôt). Nous utilisons les stickers pour le décorer ou décorer son album photo ( les stickers gel en 3D sont trop mignons… et très chers aussi c’est vrai).

20150502_183012 20150502_183608

N’hésitez pas avec des Deuzan, vous verrez, ils s’amusent déjà beaucoup. Mais bien évidemment, ces activités sont à faire avec l’adulte consentant ( ah ah ah) et sa présence continuelle.

Publié dans Une année douze thèmes

Etes-vous douée de vos mains ? ( une année en douze thèmes)

DSCN1739Alors voilà, ça c’est une questions très intéressante. Tout d’abord parce que j’ai passé une partie de ma vie à entendre que j’étais une bonne à rien, qui faisait tout de travers, qu’il fallait toujours tout reprendre derrière moi, que j’étais peut-être intelligente mais vraiment douée pour ne rien faire. Ensuite parce que je fais pas mal de choses de mes mains, en fait. Mais depuis toujours. Je devais juste vivre au milieu d’une bande d’abrutis aveugles manipulés par une grosse crevure qui a passé son temps à me faire passer pour une feignasse parce que c’était son grand bonheur de dire du mal de moi à tout le monde, d’aller baver sur ma carcasse pour ensuite se faire plaindre.

Qu’est-ce que je sais faire de mes mains ?
Des trucs de base comme faire le ménage. Ben si, tu vois ma vieille, si tu me lis, je fais ça très bien, je suis très douée et j’ai même rejoint un groupe de trucs et astuces. Il s’avère qu’en vérité, j’ai rien à apprendre de personne sur le sujet. Comme en ce moment j’ai une aide ménagère à cause de mes soucis de santé, je peux comparer. Ah ben en fait, je suis plutôt efficace et rapide. Je sais même repasser des chemises, c’est dire. Pour une ratée qui ne savait pas tenir un fer à repasser, qui n’était qu’une incapable, c’est étrange. Parce que je le fais depuis longtemps. Mais surtout pas devant une saloperie qui dit du mal de moi toutes les 5 secondes.

Je sais aussi faire la cuisine. En fait à chaque fois je m’étonne. Je me dis  » ouais finalement cuire un poulet c’est pas compliqué, faire du poisson c’est pas compliqué ». le seul souci c’est que je suis assez expérimentale dans le domaine, j’aime bien toujours tenter des nouveautés. Mes amis essuient les plâtres. Je n’aime pas refaire deux fois le même gâteau par exemple. J’ai quand même quelques recettes phares que je refais souvent mais comme j’invite toujours les mêmes gens forcément ils ont droit à des ratés les pauvres.

lapinDes trucs artistiques comme dessiner. Là encore c’est marrant einh, parce que toute mon enfance j’ai entendu  » c’est ta mère qui dessine bien » alors évidemment, j’ai compris que ça voulait dire  » euh toi c’est vraiment merdique ce que tu fais ». Mais finalement si je m’y mets je dessine très bien.

J’ai juste peu de temps et pas encore d’atelier mais quand les filles seront grandes on pourra se faire des  » dessin party » on va s’éclater ! bébé Comète a déjà énormément de talent.

Je fais du dessin au pastel ou au graphite ( mine de plomb etc.). Je me suis mise aussi un peu au coloriage pour passer mes nerfs quand j’ai une insomnie.

Plus ça va et plus j’aime les dessins avec peu de couleurs, en fait. Je n’aime pas peindre à l’huile. J’aime patouiller dans l’acrylique mais sans plus.

je ne pense pas que je serais douée pour l’origami, je connais deux ou trois modèles pour les serviettes. En revanche l’an dernier j’ai découvert le KIRIGAMI et ça je suis trop fan. J’ai fait les papillons de la première photo et j’espère également avoir plus de temps pour faire des cartes en kirigami. Vous savez ces fameuses cartes pop up en 3D qui font des paysages ? Et bien j’ai des manuels pour en faire ! Je suis plutôt douée avec un cutter. J’adore découper, coller …

J’aime bien faire du scrapbooking, custumiser des trucs, peindre des machins en bois, coller des strass. En fait je suis curieuse de plein de choses. Pour notre mariage j’ai tout fait : les porte-noms, des sphères porte-noms pour les tables, des bougies en gel… Les magasins d’art créatif sont une ruine pour moi. J’adore m’y vautrer et acheter plein de trucs. Là je voudrais créer des petits carnets sur mesure. J’ai idée de croiser ça avec mes activités d’écriture. je suis sûre que j’oublie des techniques. je fais de la pâte à sel avec ma fille et je pense qu’un jour on se mettra à la fimo quand elle aura l’âge. J’adorerai savoir coudre mais là je pense que c’est impossible. Seulement en même temps, mon histoire c’est quand même celle de quelqu’un qui était censée ne rien savoir faire de ses dix doigts. Et au final, mes dix doigts vont très bien merci. Ils sont reliés au cerveau et font des choses qui valent le coup.

 

 

Publié dans Jeux et hobbies

Bébé artiste: le bon matos

DSCN1298 Depuis quelques temps, Bébé Comète s’intéresse au dessin, ou plutôt au barbouillage. Elle aime étaler les couleurs.
Dans un premier temps elle avait été dotée de ses fameux tapis de dessin à l’eau, mais cela ne l’intéressent pas, ce n’est pas assez concret ni assez précis. On attendra. Dans un second temps, nous avons tenté les feutres, et à la crèche aussi : c’est plutôt une réussite, mais elle s’en met partout, et tente de les manger. Je trouve le rendu assez « bof » il faut bien le dire puisqu’elle se contente de faire de grands traits colorés énergiques. Je n’ai moi-même pas un souvenir transcendant des craies Crayola, parce que je trouvais, quand j’étais petite, qu’elles étaient dures, que les couleurs n’étaient pas très nettes, ni très éclatantes, et que finalement ça servait à rien, ça rayait le papier plutôt que de le colorer.

Que faire ? Transgresser l’interdit, ma bonne dame, et filer regarder du côté du matos pour plus de 36 mois.

Lire la suite de « Bébé artiste: le bon matos »