Publié dans Organisation

Oui au Bullet !

DSCN2459 Je ne sais pas si vous vous souvenez de mon article sur les résolutions, mais dans ma course à l’organisation, ma route a croisé celle du bullet journal. Au début, j’ai dit « non, ça sert à rien, face à evernote, et puis je vais jamais m’y retrouver ». Et puis j’ai analysé ma pratique des carnets. Cela fait quelques années que je n’en utilise plus alors qu’avant j’en avais toujours un sur moi. Pourquoi? Parce que je n’avais pas de portable avec evernote. Mais en même temps evernote est loin de résoudre tous les problèmes que résolvait mon carnet. Sauf que dans un carnet, quand tu notes tout c’est le gros bordel et tu retrouves rien du premier coup. la solution c’est le bullet journal. C’est une façon d’utiliser un carnet qui va te paraître à la fois évidente et compliquée et qui s’avère pratique facile et rapide ( alors qu’au début tu te dis que tu vas perdre du temps).

Voici une vidéo du créateur Ryder Caroll qui vous montre comment ça marche.

Voici ce que j’ai retenu comme grand principe qui vont vous permettre de mettre en place votre bullet :

_ Prendre un carnet du format que vous voulez ( perso c’est un A5 pages blanches).

_ Numérotez les pages ( moi je le fais au fur et à mesure , mais en tout cas c’est la base)

_ La première page c’est l’identification, vous mettez çà qui est le carnet, où le rapporter , comme n’importe quel agenda.

_ La deuxième page hyper importante c’est celles des CLEFS : les clefs sont un ensemble de symboles qui vont vous permettre d’identifier la nature des tâches que vous mettez dedans : un carré pour un truc à faire, un rond pour un événement etc.

DSCN2460

_ Moi ensuite j’ai mis les thèmes, c’est à dire une deuxième liste de clefs : famille, loisir, danse, écriture, boulot etc.  Je mets devant chacun de ces clefs-thèmes le numéro des pages concernées.

DSCN2461

_ L’index, c’est le numéro de chaque page avec son titre.

DSCN2462

 

Ensuite dans le bullet, il y a ceux qui notent tout au fur et à mesure , ce sont les puristes. Il y a ceux qui viennent de l’école des planners, et qui utilisent des intercalaires; perso, je me suis rendue compte que l’essence même du bullet c’était de noter au fur et à mesure et non de trier déjà avec des intercalaires. Ca évite les pages blanches. Et ça évite de se prendre la tête : tu te demandes jamais où faut noter, faut noter à la suite, c’est l’index qui te dit ensuite où c’est caché.

_ On a en général un planning annuel,

_ puis on met chaque mois la liste des jours sur la page de gauche et la liste des to do du mois sur la page de droite,

_ tu peux mettre un planning hebdomadaire avec tes to do spécifiques à chaque jour.

Moi, je fais ça, mais je mets aussi des to do thématiques, des listes de tout et n’importe quoi, comme la liste des peintures utilisées dans la maison, la liste de ce qu’il faut emmener si bébé Comète part en week-end sans nous, la liste de mes stickers déco etc.

D’un côté dans le bullet je mets tout et n’importe quoi, dans le planner consigne le pérenne, durable, ce qui servira pour plusieurs années. cela peut donc être écrit dans le bullet et être consignée proprement dans le planner par la suite.

Voilà, je pense que j’ai dit l’essentiel. Sur le groupe de bullet France, on voit souvent des filles ( dont j’ai fait partie) se prendre la tête avant de se lancer. Il faut retenr seulement ces quelques règles de base qui sont l’essence du bullet. mais après tu fais bien comme tu veux dans ton bullet, il n’y a pas une brigade du bullet qui te dit si c’est bien ou pas. Evidemment, tu le devines, il y a aussi ceux qui ne décorent pas et ceux qui se lâchent bien comme il faut. Tu peux également tenir ton bullet dans une partie de ton planner ou dans un carnet de ton midori… Oh mon dieu, je ne vous ai pas parlé du midori ! Bon ce sera pour une prochaine fois !

Bienvenue dans le monde des cinglées de l’organisation ET de la papèterie.

Parce qu’il faut le dire, tout ça c’est un peu  » contre » le tout numérique. J’adore mon ordi, einh, mais je me rends compte que les supports papiers m’ont manqués. je suis contente de renouer avec eux. Cela me permet de lâcher l’ordi et de ne pas toujours être devant un écran. Et de montrer à ma fille comment on écrit. Bref, que des avantages !

le tableau pinterest pour Bullet journal, c’est ICI !