Publié dans Le quotidien

Sur la route

 

Quand j’habitais à la campagne… Il y a 20 ans. 
forest-217231_960_720
Chaque matin, je vois, selon l’heure à laquelle je pars, marcher le long de la route, pour aller ou revenir, deux femmes. Je  n’ai jamais su où elles s’arrêtaient. Je n’ai jamais pu m’empêcher de les regarder tant elles me choquent et me font mal.
Elle s’habillent de la même façon, portent le même manteau quelle que soit la saison, et se ressemblent. Comme une mère et sa fille. Et c’est sans hésitation ce qu’elles sont.
Je n’ai jamais vu d’autre personne les accompagner. Je ne sais pas qui elles sont. Le parcours est dangereux. Elles doivent avoir une bonne raison pour faire ce chemin, à pied, par n’importe quel temps. Elles paraissent à la fois forcées, résignées, et décidées. Le pas est rapide, le corps penchée en avant, les enjambées larges et lourdes.
Je ne dirais pas que je les ai vues contentes de faire ce chemin, jamais je ne les vois sourire ou parler. Elles font leur « besogne », leur devoir. Elles doivent sans doute rendre visite à une troisième personne : j’imagine la grand-mère de ce trio générationnel, qui les force à venir ainsi chaque matin.
Cela me rappelle bien des souvenirs : Il faut rendre visite à, il faut supporter les remarques de, parce que c’est ta mère, parce que c’est ta grand-mère. Une habitude dictée par le « Il faut / Tu dois »
Tout le parcours de leur vie se fait sur cette route : la journée commence par cette obligation. Chaque journée commence par cette obligation. Et l’intention de toute la journée, tous les jours, toutes les semaines, tous les mois et tous les ans, est donnée. L’intention  de faire son devoir, par obligation. Résignées à ne jamais déroger à la règle de la visite obligatoire du matin. Comment réussir sa vie en posant une intention pareille ? Comment profiter alors du temps partagé ensemble s’il est conditionné par l’obligation ?
Cette route, c’est leur destin, c’est la chaîne et le boulet, le sacerdoce, le karma peut-être aussi.
Qui oblige l’autre ? Qui a énoncé cet ordre ? Qui y mettra fin un jour ? Si la fille porte déjà ( encore) le même manteau que sa mère, gageons que la malédiction ne prendra pas fin. Et si l’on prend en compte l’âge de la fille, gageons que celle-ci n’est pas en mesure de s’affranchir et de fonder sa propre famille.
Et bien tu vois, je peux remercier mon caractère.
J’aurais pu aussi être sur cette route.
images0XAWM2VC
Publié dans Organisation

La fiche de tes routines ménage : pour déléguer !

routinesQue tu sois Flylady ou pas, tu dois avoir mis en place chez toi quelques habitudes. Le lundi c’est repassage, le mardi c’est poussière etc.

Pourquoi faire une fiche de routines ? Personnellement je n’en ai pas besoin pour moi toute seule, je sais très bien ce que j’ai à faire et je sais très bien que si le lundi matin je ne range pas tout je serai dans la mouise toute la semaine.

Mais peut-être as-tu envie de déléguer un peu ? Un peu d’aide ça fait du bien !

En général les personnes de ton foyer qui veulent t’aider ne savent pas vraiment ce qu’il faut faire et si cela a déjà été fait ou non ( je parle des tâches que nous seules voyons come… laver les WC ! Non, l’homme ne voit rien, sois certaine de cela !)

Il faut savoir aussi que certaines tâches devraient être faites tous les jours, d’autres toutes les semaines, tous les mois, tous les trimestres etc.

Il faut aussi que tu mettes l’accent sur ces petites choses à la noix que chacun peut faire pour soi et qui vont te libérer du temps: si chacun met au sale son linge, vide son plateau repas et met à la poubelle ses détritus, tu vas gagner beaucoup de temps. le partage des tâches OK, mais le respect des tâches des autres aussi, c’est important.

Je te propose donc plusieurs tableaux :

Le premier établit pour chaque membre de la famille des routines. Tu peux inscrire 4 membres dans ce tableau, qui peut être affiché, ou bien découpé en fiches pour ton planner ou même relié en cahier. je te conseille l’affichage, sinon cela ne sert à rien.

routines toute la famille blog

Le deuxième et troisième fichiers établissent un partage des tâches exceptionnelles pour deux adultes.

Première version : à chaque jour suffit sa peine ( et correspond des tâches précises). C’est l’armée, personnellement je trouve que ça manque de souplesse mais plein de Fly lady fonctionnent  ainsi.

planning ménage blog

Deuxième version : tu laisses le choix des jours pour effectuer les tâches et tu les répartis par genre. Cela me correspond mieux; par exemple, pour les lessives, je ne peux pas prévoir quelle panière de nous, de Bébé Comète ou de bébé Tempête sera remplie le lundi ! Et puis, nous avons toujours des imprévus et je ne veux pas être esclave de mon planning et m’écrier  » je ne peux pas sortir, j’ai repassage ! »

fiche ménage 2 personnes thème

Ce qui est sympa, c’est de faire ses tâches à soi et de cocher ( si tu as plastifier, en fin de semaine on efface, on recommence) mais le plus sympa de tout c’est de faire et de cocher dans la colonne de l’autre AUSSI. Cela s’appelle soulager sa femme. Ou sa maman.

J’ai hâte que tu me dises si cela a fonctionné chez toi.

Surtout, n’oublie pas d’indiquer dans ton partage des tâches le jardinage et le bricolage, le sous-sol à ranger ou tout autre tâche que tu ne fais jamais, sinon Monsieur se sentira lésé.

Si tu es seule, ou seul, je t’offre également ton planning ménage pour toi tout seul. Et je compatis. Mais au moins, personne ne vient saloper ton travail, console-toi.

planning ménage une personne + autre rythme blog

Publié dans Organisation

Un planning pour la famille BIS

planningfamilletrimestreTu le sais maintenant, j’ai un Tornadori fabriqué sur mesure par Magdori !

Je te propose donc de nouveaux printable pour faire des cahiers. Tu imprimes le fichier au recto autant de fois que tu veux, puis tu réimprimes au verso sauf sur la page 1, tu te fais une jolie couverture, tu agrafes ou tu couds et voilà, tu as ton joli cahier !

Aujourd’hui je te propose

Un planning annuel par trimestre

anneetrimestreblog

Un planning trimestriel par mois.

trimestreblog

En haut tu notes le nom du membre de la famille concerné, et dans les cases tu notes soit le mois ( planning annuel) soit les thématiques principales ( privé, pro, sport), dans les blancs entre les trois lignes.

Tu peux faire la danse de la joie et me raconter en commentaire à quoi te sert mon planning !

Moi je l’utiliserai aussi pour le travail ! Chaque colonne = une classe. mais tu peux aussi l’utiliser si tu es secrétaire médicale : chaque colonne = un médecin. Ou si tu es infirmière dans un cabinet à plusieurs, ou kiné, ou coiffeuse, esthéticienne, maçon à plusieurs chantiers .

Alors je me suis dis que tu pouvais l’utiliser pour une journée ( matin, midi, soir) et que ça te plairait de mettre ce que tu veux dans la marge de gauche. ENJOYYYYYYYYYYY

Pour toi qui dois gérer des emplois du temps multiples sur une seule journée, je t’ai fait un printable spécial !

Pour tout te dire, il y a dix ans, une secrétaire médicale m’avait refilé une page comme ça de son agenda, ça coûtait un bras la recharge, mais c’est super pratique ! Alors voilà, cadeau spécial pour les gens qui bossent à plusieurs ( 4 maximum )!

planning 4 personnes

Et maintenant tu peux liker ma page Facebook je serai trop contente !

Publié dans projet52

#projet52-2015, »semaine22, #petit déjeuner

22Je n’ai jamais pris de vrai petit déjeuner étant enfant. En revanche j’aimais préparer le petit déjeuner la nuit à mes grands-parents pour leur faire la surprise. J’avais déjà de gros soucis de sommeil. Je ne dormais que très tard, je lisais beaucoup…

Je me souviens que mon père m’apportait un croissant le matin, et j’aimais bien. Ou quand on prenait la route, vers 10h00 on faisais une halte à une boulangerie. Au collège à 10h00 nous achetions un pain au chocolat pour financer les voyages scolaires.
J’aimerais bien faire des petits déjeuners en famille, sur la terrasse façon  » l’ami Ricoré ». La publicité idyllique, la fausse famille.

Je
Nous ne sommes pas une famille Ricoré, parce que nous ne prenons pas notre déjeuner ensemble. Bébé Comète boit son biberon où bon lui semble, puis elle pique un morceau de gâteau ou de main au lait , ou de brioche à son papa. je prends mon petit déjeuner souvent plus tard, et l’arrache; papa mange le sien sur la route dans la voiture.

Je n’ai pas la culture du vrai petit déjeuner.
En revanche en  vacances, à l’hôtel, je profite de la table mise et du buffet illimité : des fruits, du muesli, des yaourts… J’adore. cela me rappelle les brunchs allemands, quand j’ai passé 15 jours chez une amie il y a très longtemps.

Le petit déjeuner chez les autres, c’est le meilleur. Rien à voir avec l’esprit de famille.

Un truc qui me vient souvent à l’esprit quand je pense au petit déjeuner, c’est un sketch qui me faisait beaucoup rire il y a quelques années.

C’est sans doute la convivialité la plus artificielle, le petit déjeuner, parce que je ne supporterai pas qu’on débarque chez moi à l’heure du petit déjeuner.
D’ailleurs pour tout te dire, j’ai fait ma crâneuse pour cette photo : j’ai fait de vrais croissants.

Sauf qu’il sont surgelés.

Publié dans Organisation

Faire un planning pour la famille

C’est la grande mode, les organiseurs familiaux. Tu as déjà regardé ce qu’il y avait dedans ? Non ? C’est bien et pas bien. Disons que tu y trouves beaucoup d’outils mais souvent c’est sous forme d’agenda journalier et hebdomadaire. Il y a aussi une vue annuelle. Bon, je suis peut-être un peu spéciale mais moi ce qui m’est utile c’est une vue mensuelle. ET puis, je voudrais voir d’un seul coup d’œil les événements importants du mois pour chacun des membres de la famille. Comme je suis prof, j’aime bien visualiser ma vie sur trois mois. Enfin je ne sais pas si c’est parce que je suis prof, tu me diras… Et comme j’ai un planner et que je ne veux pas investir tous les ans dans un organiseur familial qui coûte un bras… ENJOY ( tu le sentais venir dis ?)
J’ai fait mes propres fiches !!!!
famille
Comment ça marche ?
Cela fonctionne pour quatre personnes, ou un couple et trois enfants si tu mets les événements du couple dans la même case. Il suffit d’écrire avec deux couleurs pour t’y retrouver.
Cela te permet de voir quels sont les événements importants du mois : réunions, anniversaires etc.
D’un seul coup d’œil tu vois toute la famille. Evidemment tu ne notes que les événements qui interfèrent avec ta famille ( le match du soir qui t’empêche de garder les enfants) ou ceux qui demandent une préparation ( le gâteau à préparer pour la sortie du cadet).

Tu peux utiliser ces pages dans un planner ou sur ton mur, tu peux également les plastifier pour n’en imprimer qu’une et écrire au feutre effaçable chaque trimestre.

Voici !

PLANNING perpétuel famille site

Oui, tu as vu il est mieux fini que les saisis écran. Je te gâte !

Publié dans projet52

#projet52-2015 #famille #semaine8

8Franchement, j’ai changé trente mille fois le titre de cet article.
Avant de savoir que j’allais l’écrire, j’ai changé trente mille fois de sujet.
Voilà que Millie nous demande de se coller au sujet de la « famille« .
J’ai failli vous demander de patienter après la naissance de baby dos. De tout vous balancer sur mon histoire de famille version roman-fleuve, de vous poster une photo noire, ou blanche, avec rien. Et puis, je me suis dis que j’allais vous raconter l’histoire de La fille du chêne.
Puisque c’est ce que je suis,  Je suis la fille du chêne vous vous souvenez ?
Donc voilà. On va remonter en 2008-2009.
Au moment de mon mariage. Dont les préparatifs ont été une source de conflits et de  » je prends sur moi » constante. Après le mariage, rien ne s’est arrangé.

Je n’arrêtais pas d’être malade. J’ai eu de très très gros problèmes en tous genres, mais surtout de métabolisme et de digestion. Je suis allée consulter tout un tas de personnes et au final, elles m’ont toutes dit un truc assez dingue. J’avais du chêne en moi. Et visiblement ça me rendait malade.
Qu’est-ce que c’est que cette histoire, du chêne en moi ? Ben oui, j’ai du chêne en moi. C’est la naturopathe qui le dit, le kinésiologue aussi et un peu plus tard le gastroentérologue le plus scientifique qu’on peut imaginer.
 Malade comme pas possible, suspicion de cancer : je passe en décembre 2009 une coloscopie et tout un tas de tests d’intolérances alimentaires. Et là, je découvre que je suis intolérante à la lignine.

C’est quoi la lignine ? Une fibre alimentaire, un constituant du bois, ce qui donne sa rigidité aux parties vertes, ce qui entre en jeu dans la croissance de la plante.

D’abord il faut vous parler de cette intolérance à proprement parler. Quand je l’annonce autour de moi, on me prend vraiment pour une conne, ou une folle, ou une débile. Les trois à la fois. Les premiers informés ont justement été ma famille. J’ai eu droit à  » n’importe quoi' » et à  » ouais oh qu’est-ce que tu t’es encore inventée là » . Il y a également  » tu fais ton intéressante » et  » ce n’est pas un cancer ce n’est pas grave ». En règle générale, les intolérances des autres sont méprisés par les gens. Ils sont intolérants aux intolérances. Mais alors, la mienne, c’est une super intolérance qui permet aux autres de vraiment me traiter comme de la merde et comme une tarée. Dire qu’on est allergique/intolérant au lait, c’est assez connu. Au gluten c’est à la mode. Dire qu’on doit réduire ou supprimer les gâteaux de son alimentation, ou les féculents, ok. Mais quand vous annoncez que vous, vous pouvez bouffer toutes les pâtes de la planète ( gluten testé) tout le lait ( lactose testé) tout le chocolat du monde MAIS que vous ne pouvez plus manger de légumes. Alors là, ils ne veulent pas vous croire, vous mentez forcément, vous vous êtes inventé cela:  » oui oh, c’est toi qui le dis pour te trouver une excuse ». Ouais. alors je vais vous raconter mon dernier plat de lentilles ( un des pures aliments en matière de lignine) en août 2009. C’est simple, j’ai cru crever : 4 jours à 39 de fièvre avec des coliques et des diarrhées incessantes, l’impression que mon sang s’était transformé en boue.

Lors de ma première grossesse il y a eu un miracle : je tolérais tout mieux : retour des tomates cerises ( gros ennemi aussi) du concombre ( pas copain) etc. Mais cette fois, c’est un désastre. J’ai du absolument tout bannir et depuis cette semaine je viens de comprendre que la salade, la sauce tomate ( cuite sans peau !) c’est fini. Fini fini fini. jJe suis en train de  » nettoyer » mon corps en bouffant des pâtes et des patates. Mon corps se transforme en un vaste réseau de boue, je suis fatiguée, j’ai mal partout, mes articulations, mes organes sont inflammées. Je ne sais pas si les contractions accentuent le phénomène ou si le phénomène provoque des contractions mais bref, ça fait deux fois que je vis trois jours d’enfer. C’est même pas complètement fini.
Voilà, c’est çà l’intolérance à la lignine. J’ai cherché sur le net, j’ai rien trouvé sur le sujet. En règle générale, les articles vantent le mérite des fruits et légumes. Personne ne crève d’en manger. Seule mon osthéopathe m’a dit très bien connaître cette intolérance. Rien à voir avec la maladie de Chrone, je bouffe le gras que je veux. Ou le colon irritable ( ça y ressemble) parce que je bouffe ce que je veux de leur liste sauf le canard en ce moment. Et sans doute les gibiers.

Franchement ça ne m’amuse pas, moi, de ne pas manger de légumes. Vraiment. Certains fruits également comme la pomme crue, sont à bannir. C’est franchement pas drôle. Et non je ne fais pas mon intéressante, je préfère écrire pour ça ( ah ah ah). Etre intolérante à un truc qui est censée constitué ton alimentation équilibrée, c’est un peu annoncer que tu dois faire tout le contraire de tous les gens qui t’entourent et du coup personne ne te comprend. D’ailleurs , l’intolérance alimentaire réveille souvent des conflits à table et devient source de conflit : tu ne manges pas le plat d’untel, tu t’es trouvé une excuse, tu ne fais jamais rien comme tout le monde. Bref on te regarde de travers et tu avales de travers. C’est le point de départ de nombre de petits pics et réflexions à la con dont tu te serais bien passée. C’est un révélateur finalement, la réaction des gens est à la mesure de ce qu’ils sont pour le reste. je connais par exemple une personne qui s’échine à servir des tomates à une allergique aux tomates en lui disant  » mais c’est bon pourtant, c’est bon pour le teint ». Comme si son allergie était une simple lubie. Si quelqu’un manque de compréhension face à votre problème, s’il réagit en vous forçant à avoir ledit aliment dans votre assiette, dites-vous bien que pour le reste , dans la vie, ce sera pareil.

Vous me direz  » ouais mais ton sujet c’était la famille ». J’y viens. Pour la conclusion. J’ai fait des recherches en généalogie. Mon arrière grand-père était bûcheron. Ses parents, ses beaux-parents également. Ils coupaient des résineux et des chênes. Mon arrière-arrière-arrière-grand-père de l’autre côté de l’arbre généalogique était débiteur de bois. Il y a des charpentiers, des bûcherons, des débiteurs de bois, des menuisiers à tous les étages de l’arbre généalogique. On a sans doute dit des gens de ma famille  » ils ont ça dans le sang ». Ben oui, moi aussi, j’ai ça dans le sang. Mais visiblement si j’en mange je m’empoissonne. Comment faut-il le prendre ?

Comment ce qui vous constitue peut vous empoisonner ? Peut-être parce que des branches les plus près de moi je n’ai jamais été réellement écouté, comprise, connue pour ce que j’étais.

Alors voilà, j’ai la sensation d’être une greffe qui a mal pris.

Un jour, pour ma survie, j’ai été obligée de couper la branche. Finalement ma branche à moi a alors pris racine et deux branches nouvelles se sont formées. Mes racines sont allées rejoindre celles de mes arrières grands-parents. D’égal à égal , je parle souvent pour eux, eux les illettrés, les sans-parole. Eux qui ne savent pas écrire sur ce papier fait également de fibre de bois, de lignine. Mes deux petites branches ont des fleurs. Nous recommençons un peu plus loin. Parce que la terre était bonne. Je suis sûre que la terre était bonne, mais il y a eu des branches qui sont devenues des ronces et qui ne font que détruire ce qui les entourent. Moi j’aime pas les ronces. L’arbre, le chêne, il est devenu tout sec, tout mort, et méchant. Moi j’aime pas les méchants. Alors oui on est que quatre ( bientôt quatre !) et on paraît tout faiblard mais en vérité on a de la force à revendre. Le sol est bon.  Ce sera nous le nouvel arbre, la vraie famille. Peut-être même qu’un jour je pourrai remanger des aliments riches en lignine sans en crever, qui sait ?