Publié dans 1001 listes

1001 listes, semaine 21 : mes plus grandes fiertés.

20150506_184732[1]

La vie est un combat.

Cela commence par une intrusion violente d’un spermatozoïde dans un ovule et de son cheminement, long cheminement dans les trompes de Fallope. Il faut ensuite faire son nid, rester accrocher, se nourrir. Et puis grandir. le cœur bat enfin. Il faut que tout fonctionne, que chaque cellule se spécialise . Il faut grandir, grandir encore. Et se développer, s’affiner. Et puis un jour, il n’y a plus assez de place dans ce petit nid aquatique qui nous a hébergé si longtemps; On veut sortir, on pousse, on crit, on donne des coups de pieds; On sent que tout autour de nous, cela se contracte et tous sens. Et puis on sort, on voit la lumière enfin. Et tout recommence.
La vie est un combat.

Il faut trouver de la nourriture, se faire comprendre surtout pour qu’on nous la donne.
Il faut grandir.
Il faut apprendre à respirer.
Il faut se perfectionner.
Il faut se muscler.
Il faut progresser, résister, grandir encore.

On devrait déjà être fier d’être là, non ?

A chaque FIV, à chaque fois, j’ai vécu chaque étape dans l’attente et l’angoisse. mais une fois qu’elle s étaient bien là, bien accrochées, je n’en finissais pas de m’émerveiller de ce miracle, de cette chose incroyable et extraordinaire qu’est la vie. Cela part de rien, d’un rien difficile déjà à obtenir, surtout par FIV : un ovule, un spermatozoïde. Une rencontre et il faut que ça « marche ». de l’invisible et du fragile va naître un bébé. cela se multiplie à une vitesse extraordinaire alors qu’on a tant de mal à attendre quelques jours de SAVOIR, enfin. Et puis, neuf mois. Long et court, ce délai de neuf mois pour former un bébé, depuis ce rien, ce minuscule, cet invisible.

Paradoxalement sans doute pour les croyants fanatiques, ce sont ces FIV qui m’ont le plus fait croire en Dieu.

Moi qui me suis tant demandée s’il fallait ou pas avoir d’enfant ( dédicace spéciale à Scarlett qui se reconnaîtra) je me suis battue pour qu’elles soient là.

J’ai eu beaucoup de chance après avoir eu beaucoup de malchance. Cinq ans en tout et pour tout entre les essais et l’accouchement de ma seconde fille, c’est peu. mais dans une vie, ça vous bouffe. Cela a détruit certaines choses en moi, cela m’a aussi construite. J’ai dû prendre des décisions radicales pour me sortir de là. Sans regret.

J’ai eu des accouchements magnifiques et rapides. J’ai deux petits filles incroyables : souriantes et hyper douées. Enfin surtout Bébé Comète pour le moment, mais Bébé Tempête a du potentiel.

Je suis fière aussi de ce que je créée. De ce que j’ai construit. de mes études, de mes écrits, de mes travaux.

J’ai peut-être un sale caractère mais je suis combative et déterminée, je suis fière d’être intègre également.

J’ai toujours garder le cap.

Et puis il y a eu toi, Tinan : je suis fière d’avoir osé te proposer un jour de travailler avec toi. Je suis fière d’avoir suivi tes cours de danse. Toi qui savait si bien quel est le prix d’une vie, et tout ce que le désir d’enfant peut engendrer de bon et de mauvais?. Toi qui savais combien un enfant est un trésor qu’on ne protège jamais assez. Jamais.

Publié dans Coups de gueule, Grossesse

Révoltant !

La semaine dernière, je me dirige vers la Poste avec bébé Comète. Imaginez le tableau : une dame enceinte de 7 mois, avec une petite fille de deux ans, qui sortent péniblement d’une fiat 500. Un homme arrive et se met à courir pour nous passer devant. Déjà, ça, c’est la classe. Juste pour voir, une fois dans la Poste, j’ouvre mon manteau. Mon ventre, tu ne peux pas le rater. Le monsieur m’ignore royalement. C’est comme si, une fois qu’il a vu le gros truc rond, je n’existais plus. Bref, le genre de situation qui me dégoûte. Mais je fais avec. Avec les contractions, les sept kilos, les crampes et Bébé Comète qui s’impatiente.

Ce matin, je pars faire les petites courses qu’on ne peut pas faire au drive : bicarbonate de soude, brosse à dents pour Comète, promo sur les lingettes microfibre. J’arrive à la caisse prioritaire avec ma douzaine d’articles quand une famille de quatre personnes, chariot plein, se précipite devant moi. Je leur dis  » excusez moi mais je vais passer avant vous, je suis prioritaire ». La femme me dit  » ah bon ? » d’un air incrédule et choqué, son mari ajoute  » et en quel honneur ? » je lui dis  » je suis enceinte de sept mois » et là il ne se dégonfle pas ( c’est le cas de le dire) il me sort  » moi aussi ». J’ouvre mon manteau pour qu’il voie le kangourou que j’héberge sous le nombril. Et ce gros connard , je suis désolée mais il n’y a pas de mot me sort  » et alors ? C’est pas un handicap ». On était juste en dessous du panneau  » caisse prioritaire pour femmes enceintes et personnes à mobilité réduite ». Oh putain. Ca a gueulé ( oui si tu étais au Leclerc d’Allonnes dans le 72 c’est moi que tu as entendu aux alentours de 11h00).

 » je suis enceinte de sept mois, j’ai un handicap moteur, avec une reconnaissance MDPH depuis dix ans, j’ai pas à me sentir gênée de passer avant vous, et vous n’avez aucune réflexion à me faire, Non mais on croit rêver quand même, on arrive à une caisse prioritaire et voilà ce qu’on entend. C’est honteux ».

On dit que la jeunesse est incivile, mais ce gros connard a fait ça devant ses deux adolescents d’enfants. On ferait mieux de regarder comment les vieux agissent. Parce que moi, des emmerdes de ce genre je n’en ai qu’avec les VIEUX de la tranche d’âge au-dessus de la mienne. La caissière m’a dit que ça arrivait au moins une fois par jour.

Pour moi la caisse prioritaire devrait être avec une carte à puce ou à bande. Quitte à avoir une caisse électronique. Quant à toi l’abruti tu as eu la honte de ta vie devant toute ta famille. Bien fait. Merci d’avoir reconnu publiquement ton hermaphrodisme. La grossesse n’est pas une handicap ? ah ouais ? Ta méchanceté et ta connerie en sont deux. Je ne plains pas ta femme, elle a l’air aussi débile que toi. En revanche bon courage à ta fille. photo-1J’ai piqué la photo ici : http://jaiprischer.com/tag/caisse-prioritaire/

Publié dans ...In corpore sano, Grossesse

Ma vie sous cloche

126-356Quand on est enceinte on doit vivre sous cloche. Si, si, je vous jure. Je ne suis pas du genre à me fermer aux conseils et aux informations santé, alors du coup, en début de grossesse, à chaque fois, je me renseigne, j’écoute, et j’essaie de  » minimiser les risques ». Il faut éviter les dangers : entre ce qu’il faut éviter parce que ça provoque des nausées ( odeurs et aliments principalement), des fausses couches ( plantes, médicaments, activités sportives un peu fortes, comme certaines animations du Futuroscope), des malformations… Bref je vis sous cloche, ou du moins j’essaie. Parce que c’est dur la vie d’une femme enceinte, quand on est autant assaillie par des informations sur les dangers de telle ou telle élément du quotidien. Et puis, ça culpabilise, ça stresse et le stresse c’est pas bon pour le bébé. bref, c’est un cercle vicieux qui encercle la cloche.
Tu as beau prendre toutes les précautions du monde, tu fais toujours des conneries impairs.

Il y a la question des ondes. Nous, on n’utilise jamais le wi-fi et il n’y en a pas au travail, mais je ne vais pas aller sonner à la porte de mes voisins. J’aurais dû acheter une ceinture spéciale anti-ondes mais j’avoue que c’est compliqué, parce que j’ai déjà des bas de contention, une gaine pour le ventre et une ceinture dorsale alors si tu ajoutes encore une couche… bientôt il me faudra une équipe technique pour me vêtir ! Et puis c’est cher. 60/90 euros environ la ceinture ou la couverture. Je regrette souvent de ne pas l’avoir fait, je pianote sur mon téléphone, j’éloigne le combiné, mais… Ton micro-ondes aussi est un vilain mais je ne peux pas ne pas l’utiliser ! Ou alors faut arrêter de manger un jour sur deux. Le jour où je n’ai pas le temps de faire autrement.
Il y a ensuite les aliments et les plantes : je ne bois que peu de café, voire jamais. Le thé me rend malade en ce moment. Je ne peux plus boire d’infusion sauf le soir après le repas. mais j'(avoie avoir été passablement énervée quand la pharmacienne a refusé de vendre à mon mari une plante recommandée en cas de nausées de grossesse parce que elle, elle avait vu que les risques étaient possibles alors qu’en fait non. Bref au final, on refuse de tout vous vendre, même ce qui est autorisé. Certaines aiment boire leur café. je bois de temps en temps un coca. Cela me retape. Mais franchement, je voudrais bien boire du champagne et un mojito de temps en temps.
Pour l’alimentation, heureusement je suis immunisée toxo et hépatite B. Mais reste la listérioooooooose. Il faut éviter les aliments crus comme le lait, les fromages, la charcuterie, les huîtres. Mon dieu ce que j’ai eu envie d’huîtres pour la grossesse de Comète. Une fois, à un marché bio, j’ai gouté des trucs sans me méfier : panique à bord pendant les jours suivants. Surtout que çà peut couver pendant 70 jours !
Les médicaments : c’est la merde. J’ai une récidive d’hernie discale, j’ai été opérée trois fois, j’ai une fibrose, qui occasionne des blocages et une sciatique. Je soufre le martyr. J’ai eu une période mieux entre le 4e et 6e mois, la position du bassin aidant, apparemment; mais là avec le poids du bébé, c’est fini. Je suis coincée de chez coincée. Même ce bon vieux paracetamol est à limiter car il causerait des malformations ! Pour les remontées acides il y a le Gaviscon. je bois une eau riche en bicarbonate mais c’est aussi riche en sel alors je pense qu’il faut limiter. Et pour le reste, il vaut mieux ne pas tomber malade. Donc, la cloche : j’évite les lieux à risque comme la piscine, ce qui est dommage, parce que j’ai acheté un joli maillot pour aller à la piscine avec Comète qui adore.
Il y a ton propre bébé : Ben si. Comète peut donner à sa maman le cytomégalovirus, une saloperie qui fait des atteintes au cerveau du bébé dans le ventre. Youpi. Il ne faut pas partager ses plats, pas entrer en contact avec la salive, la sueur, les larmes, le pipi. Oui, ben c’est raté. J’ai beau prendre toutes les précautions du monde les autres mamans savent ce que c’est : oui on embrasse un bébé qui pleure, oui on goûte un plat parce qu’elle a recraché et qu’on se dit c’est peut-être trop chaud. oui, on partage un éclair au chocolat.
Il y a les produits chimiques :
qui dit arrivée de Bébé dit travaux. C’est encore une fois la merde. On a opté pour la ponçeuse et non les décapants, mais la poussière se glisse partout. La peinture sera bio. Mais l’enduit, je crois que c’est impossible. Où fuir ? Et sur le chemin du travail, c’est travaux sur travaux. Dans les bouchons je respire les vapeurs charmantes du goudron de l’asphalte qui coule, c’est du bonheur. Dans ton assiette attention, le bisphénol A est partout.
Et enfin… il y a les cosmétiques. Une fois que tu as fait le tour de ta trousse, tu dois presque tout jeter. J’ai beau faire attention, il y a souvent un truc qui cloche car il ne faut pas de parabens, d’alcool, de conservateurs, de phénoxyethanol, de phtalates… Même dans les produits bio et même dans ceux qui s’annoncent sans alcool il y en a un petit peu. Ne rien mettre ? euh, j’ai une vie sociale, einh. Déjà que je suis en train de me transformer en baleine, si je laisse ma peau en jachère et mes cheveux avec je vais finir par ressembler à un crocodile obèse : craquelée ridée et verte. J’ai donc trouvé quelques produits sympas chez Cattier, Nuxe, et d’autres marques , comme alphabio ou alphanova.

J’ai reçu ma commande le 31 décembre, cet article aura donc des suites sur les produits que j’ai sélectionnés. Du bien, du mal, des surprises. Et pas toujours du grand nickel pour les ingrédients, j’ai fait comme j’ai pu. Les concessions quoi.
A savoir :

AVENE COUVRANCE POUDRE MOSAÏQUE TRANSLUCIDE ( déjà utilisé depuis plusieurs années, mieux que la plupart des poudres bio, je vous expliquerai pourquoi)

BI-OIL SOIN DE LA PEAU SPECIALISE 125ML ( utilisé depuis plus d’un an et demi)

ALPHANOVA SANTE ANTI-VERGETURES DOUBLE ACTION 150ML ( contre une crème pour le corps géniale de chez Dieti-natura mais qui contient des alcools)

MARTINE MAHE LAQUE NATURELLE 200ML ( contre les laques du commerce)

CATTIER GEL NETTOYANT ET REEQUILIBRANT VISAGE 200 ML ( contre Uriage vichy et consorts, sans aucun parabens et autre saloperie)

VICHY TEINT IDEAL FOND DE TEINT LUMIERE CREME PEAU SECHE 30ML ( contre le fond de teint bio lavera qui s’est avéré catastrophique)

NUXE REVE DE MIEL CREME MAINS ET ONGLES ( contre les crèmes mains habituelles)

Des marques différentes, du bio et du pas bio ( d’ailleurs je ferai un jour le point sur le bio).

La vie d’une femme enceinte c’est compliqué; mais s’il vous plaît, si vous en côtoyez une, ne la culpabilisez pas dès qu’elle se tartine les mains ou qu’elle porte à sa bouche un bout de fromage. Nous avons besoin d’être détendues, de profitez un peu de la vie, de ne pas tout centrer sur notre ventre, d’être un peu bien dans notre peau. Se priver d’une manucure et d’une couleur OK, mais se laisser aller ça ne va pas l’aider à aller bien. Nous ne sommes pas qu’une matrice ! On est la même personne qu’avant. Alors oui je me maquille, c’est pas super pour le bébé, mais ma gueule sans maquillage c’est tellement déprimant que la déprime n’est pas non plus super pour le bébé. Pourquoi nous culpabiliser ? Vous vivez dans le même monde que nous ! Vous venez quelquefois nous faire la morale la clope au bec ( merci !). Vous nous poussez quelquefois à travailler plus, à prendre sur nous, à dépasser nos limites. Il arrive même que la personne qui nous dit de ne pas faire tel voyage pour le bien du bébé s’offusque un mois plus tard qu’on ne prenne pas la voiture pour aller la voir ! Que telle autre vous dise de ne pas travailler autant et vous pose sur le bureau des dossiers à traiter dont on se serait bien passer ! Soyez cohérents. Vous voulez prendre soin d’une femme enceinte, ne la tancez pas mais faites attention à ce que vous faites et dites. Evitez-lui le stress. Et les larmes. Pour le reste, laissez-la faire. Elle fait de son mieux.

PS: je vous ai mis deux vidéos sur le sujet qui m’ont montrée que je n’étais pas la seule à être des fois vraiment embarrassée par tous ces choix et ces interdictions !

Publié dans Grossesse

Comment je m’habille…Enceinte !

bandeau-de-grossesseSuite à un article de Paroles de Maman dont la vacuité n’a d’égale que la ringardise, je vais tenter de vous dire comment je m’en sors, moi, enceinte.
Quelques mises en garde tout de même : je suis  au 6e mois de grossesse et je n’ai pris que 4 kilos. je prends tout sur le ventre et les seins. Donc il se peut que si vous gonfliez uniformément de partout, ce que je vous dise ne vous soit pas d’un grand secours… mais bon. On va quand même tenter de répondre à cette question viscérale :

Comment s’habiller sans déprimer durant sa grossesse ? Lire la suite de « Comment je m’habille…Enceinte ! »

Publié dans Grossesse

La grossesse et les autres

private-category-2013-27_09-58-imgOui, Maman Tornade attend un deuxième bébé ! C’est toujours une véritable épopée pour moi : la grossesse. Déjà, il faut tomber enceinte et avec ma maladie, l’endométriose et mes autres problèmes d’hernie discale ça devient très vite un exploit…. Que dis-je ! Un miracle !

Mais voilà, je suis donc enceinte, de cinq mois, et je me livre à une petite réflexion sur les réflexions, justement, des autres.

Plus particulièrement, je m’étonne de leurs réactions face à mon état de santé. Lire la suite de « La grossesse et les autres »