Publié dans Le quotidien, Spiritu santo ...

La vraie magie

61OUfWartbL

Voici un livre qui décline le terme « magie » sous une autre occurrence que le livre précédemment présenté. Bien que plus proche du sens habituel de la magie, qui se veut être une pratique permettant de provoquer des choses, plus ou moins positives, comme des apparitions, des lévitations, La vraie magie du   Dr Wayne W. Dyer   propose effectivement des pratiques pour provoquer des choses qui peuvent s’apparenter à des actes magiques : des événements très favorables pour nous : la chance, la réussite, l’abondance.

Cependant, au lieu d’évoquer et d’invoquer des forces surnaturelles, des dieux, des fées ou je ne sais quoi, l’auteur propose tout simplement de provoquer la magie par des pratiques de pensée positive qui vont attirer à nous la chance, l’abondance, la réussite, l’amour et que sais-je encore. pas de potions, pas d’incantations, mais bien quelques formules magiques et quelques recettes sans ingrédient incongrus. l’ingrédient, c’est ton esprit.

En vérité la magie est un état d’esprit, une façon de voir la vie, qui la rend propice au changement positif. la magie est tout simplement en nous, dans notre façon de voir, d’appréhender le monde et de surmonter les difficultés de l’extérieur ou de l’intérieur.

L’auteur évoque ainsi :

 

_ la loi d’attraction

_ le pouvoir de l’affirmation

_ l’abondance

_ la gratitude

_ le pouvoir de l’intention

_ le pouvoir plus générale de la pensée

_ l’intuition

_ la confiance en soi

_ l’humour

_ la confiance en l’Univers

_ la méditation et la pleine conscience

_ le pouvoir de l’instant présent

_ rester sans jugement, sans scepticisme et lâcher-prise

_ l’impermanence et l’équanimité, qui permettent de relativiser.

_ l’idée de complétude : on a déjà en soi tout ce qu’il faut, on est un être accompli.

_ pour évoluer il faut agir comme si on était déjà comme on veut être

_ on n’a pas à changer, on est en évolution.

_ le dépassement des égrégores et des pensées pré-conçues.

_ la motivation de l’action n’est pas dans la réussite mais dans le plaisir que l’on prend à faire.

Je ne vais pas te développer les définitions de tout cela, sache que si tu as fait le défi magie, ou si tu le fais, tu vas te familiariser avec tout cela, et que ce livre et le défi magie parlent le même langage.

 

Dr Wayne W. Dyer  nous engage à devenir tout simplement un être spirituel. Un être spirituel est quelqu’un qui sait que l’Univers a un projet et surtout il sait dépasser une vision terre à terre, à court terme, des événements. C’est un être qui se porte en lui-même.

Pour résumer, cet ouvrage est la somme de tous les apprentissages donnés par le Dr Wayne W. Dyer dans ces autres livres. C’est le dernier publié avant sa mort. Je n’ai pas lu les autres, mais à regarder les titres je me suis dis que s’il fallait n’en lire qu’un c’était la vraie Magie qui semble être la compilation de tout le reste.

J’ai trouvé ce livre parfois répétitif parce qu’il reprend pour chaque question, chaque domaine de la vie, tout le processus et explique en détails une même démarche pour différents contextes. cependant, j’ai du mal à m’en défaire. Je voulais l’envoyer à une amie, mais je n’ai pas encore réussi à le mettre ne fiches. Je le trouve extrêmement riche. le style est agréable, très fluide. L’auteur nous confie nombre des épisodes de sa vie, un style à l’américaine, donc.

Pour moi, c’est un incontournable du développement personnel, qui répond à la fois aux questions de la confiance en soi qu' »aux questions de destin, de prédisposition, de place dans l’Univers. Bref, c’est le livre à lire cet été si tu as besoin  de rebondir !

Acheter le livre : https://www.amazon.fr/vraie-magie-Cr%C3%A9ez-miracles-chaque/dp/2290138126/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1497553680&sr=8-1&keywords=la+vraie+magie

Au passage , j’aime beaucoup cette collection, très abordable en prix, avec des ouvrages de qualité.

Publié dans Coups de coeur, Le quotidien

Comme par Magie : un livre sur la créativité

magie

Je suis tombée sur ce livre suite à des conversations entre copines. Tu vas voir défiler sur le blog quelques conseils de lecture avec le mot « magie » et tu vas être bien étonné que le contenu ne soit vraiment pas le même. Un mot, différents thèmes !

Celui-là, il parle de la magie de la créativité. L’auteure, qui a écrit un roman à succès, explique comme apprivoiser sa créativité, oser être créatif et ne pas avoir peur de l’être. Elle explique à juste titre tout ce qui peut nous empêcher de passer à l’acte, en particulier nos peurs et la grande peur des autres de ce qu’ils disent. Mais tu sais, quand les autres bavassent sur toi c’est souvent par jalousie et par peur. Peur que tu sois mieux qu’eux, jalousie que tu aies osé faire ce qu’ils n’oseront jamais faire. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas la créativité pour, je dis juste qu’il leur manque le courage.

Inutile de te dire que j’ai beaucoup aimé ce livre, qui ne m’a certes rien appris vraiment, mais qui m’a conforté, comme si je parlais avec une meilleure amie, dans tout ce que je pensais de la créativité et des autres, de leurs réactions.  La peur de la créativité, c’est comme le racisme, ça a la même source : on est anti-noir, anti-créatif, anti-jesaispasquoi, parce qu’on a peur de la différence. Pourquoi la différence fait peur ? parce que, je te l’ai déjà expliqué, la différence c’est la possibilité pour l’autre d’être meilleur que toi. Donc arrête de te mettre des bâtons dans les roues par peur de déplaire.
J’ai adoré dans ce livre qu’elle explique qu’il ne fallait ni chercher à plaire, ou à être original, ou à sauver le monde, ou à créer une œuvre qui aiderait les autres, serait utile, serait innovante ou je ne sais quoi d’autre. Le meilleur moyen d’échouer est justement de chercher à faire quelque chose pour se démarquer. Elle dit juste  » Faites parce que ça vous plaît, et vous serez authentique ». Un jour, un élève m’a demandé pourquoi je n’étais pas célèbre en écrivant plein de poèmes. Ben parce que j’en ai rien à foutre. Ce livre commence très justement avec l’exemple d’un poète qui a fui la célébrité. Je pense que c’est un des points communs de beaucoup de très bons poètes : vous ne les connaissez pas, ils vivent leur petite vie tranquilou sans se soucier de ce pensent les gens. Ils écrivent pour eux. Je sais cela paraît carrément égoïste et égocentrique; mais en fait, la créativité c’est se faire du bien à soi. SI en plus ça peut en faire aux autres c’est merveilleux, mais on n’est pas obligé de vouloir tout publier, tout rendre public.

Je me rappelle d’un groupe d’écrivaillons sur lequel j’étais il y a longtemps. le débat faisait rage sur qui pouvait se prétendre auteur, qui pouvait se nommer écrivain. Il paraît que la règle c’est qu’on est auteur quand on a publié un livre et écrivain quand on en a publié u moins six. Qu’est-ce que c’est con. Un écrivain écrit. Point. Dans ce livre, elle conseille justement de se dire des affirmations, et de s’affirmer être ce qu’on veut être. Elle dit même  » l’important n’est pas comme on vous nomme mais à quel nom vous répondez ». Quand j’étais élève, un jour, une camarade m’a dit  » parce que toi tu te dis artiste ? » avec grand mépris. Pour elle, un artiste, c’était un mec exposé dans un musée. J’écrivais, je dessinais, je dansais et je faisais du théâtre : je ne voyais pas à quel autre nom que celui d’artiste j’aurais pu prétendre et répondre justement. Cela amène la question de la prétention : en quoi Est-ce prétentieux de se dire artiste ? Accuse-t-on le boucher d’être prétentieux en se nommant boucher ? Il n’y a pas, comme dans d’autres pays, d’études d’écriture créative. Elizabeth Gilbert évoque encore ce point dans son livre. Le mieux, c’est encore d’écrire et de se réunir pour lire ses créations. Je n’ai jamais autant écrit que lorsque je m’occupais de l’atelier d’écriture du lycée.

La France a une drôle de façon de voir les artistes : forcément des stars et forcément cantonné à un seul domaine. Quand on aura compris que l’art est un don universel on sera sauvé.

Mais pourquoi donc ce livre s’appelle t-il  » comme par magie » ? Parce que l’auteur a une façon singulière mais finalement très universelle de percevoir l’inspiration. Singulière, parce qu’elle met à mal toute théorie égotique de l’inspiration et des idées. Universel parce que je l’ai déjà lue, cette théorie, dans un ouvrage sur le chamanisme d’Arnaud Riou dont je te parlerai un jour. Pour Elizabeth Gilbert les idées sont des entités qui peuplent l’Univers comme des animaux. Des sortes d’âmes, qui vont et viennent et qui un jour te frappe l’esprit. Si tu t’en sers c’est très bien, tu travailles AVEC cette idée. Sinn elle va voir ailleurs. Elle donne des exemples étranges d’idées qu’elle n’a pu suivre et qui sont allées frapper à d’autres portes. J’ai trouvé ça extraordinaire; D’un côté ça te remet à une place humble et d’un autre ça te déculpabilise. Par conséquent, elle dit également que le propre du débutant est d’hésiter de peut que son idée ait déjà été traité. J’adore ce qu’elle en dit : tout a été traité, nous nous entreglosons tous ( Montaigne) et Shakespeare par exemple a déjà tout écrit; mais pas à ta façon, pas comme toi tu le ressens. je me suis alors rendue compte que je n’avais jamais été non plus fasciné par l’originalité. En revanche durant toutes mes études et encore aujourd’hui je suis fascinée par l’intertextualité; je me rappelle d’un cas étrange d’intertextualité entre Nabokov et Valéry Larbaud encore aujourd’hui non élucidé : Larbaud a écrit une scène que l’on retrouve dans Lolita. Nabokov n’a pas pu lire Larbaud. Mais Lolita a été publié APRES la nouvelle de Larbaud. Etrange… Je cherche encore quelle source commune a pu inspiré ces deux auteurs.

Ce livre m’a passionnée, je l’ai lu en quelques jours. Evidemment j’ai passé certains passages en diagonal, c’est parfois un peu répétitif. mais je trouve que cela désacralise et donne envie de PRATIQUER. de passer à l’acte en toute simplicité. J’espère qu’un jour elle sortira un cahier d’exercices par exemple. En attendant, je te parlerai cet été du carnet que j’ai acheté et que j’aime bien.

Pour l’acheter :

https://www.amazon.fr/Comme-par-magie-Elizabeth-Gilbert/dp/2253087505/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1497450380&sr=8-1&keywords=comme+par+magieaime

 

 

Publié dans défi des cent jours, Le quotidien

Bilan des 12 jours: croire

DSCN5999.JPG

Des pas sur le sable

 

Une nuit, j’ai eu un songe.
J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en compagnie du Seigneur.
Dans le ciel apparaissaient, les unes après les autres, toutes les scènes de ma vie.

J’ai regardé en arrière et j’ai vu qu’à chaque période de ma vie,
il y avait deux paires de traces sur le sable:
L’une était la mienne, l’autre était celle du Seigneur.

Ainsi nous continuions à marcher,
jusqu’à ce que tous les jours de ma vie aient défilé devant moi.
Alors je me suis arrêté et j’ai regardé en arrière.
J’ai remarqué qu’en certains endroits,
il n’y avait qu’une seule paire d’empreintes,
et cela correspondait exactement avec les jours les plus difficiles de ma vie,
les jours de plus grande angoisse,
de plus grande peur et aussi de plus grande douleur.

Je l’ai donc interrogé :
 » Seigneur… tu m’as dit que tu étais avec moi tous les jours de ma vie
et j’ai accepté de vivre avec Toi.
Mais j’ai remarqué que dans les pires moments de ma vie,
il n’y avait qu’une seule trace de pas.
Je ne peux pas comprendre
que tu m’aies laissé seul aux moments où j’avais le plus besoin de Toi.  »

Et le Seigneur répondit :
 » Mon fils, tu m’es tellement précieux ! Je t’aime !
Je ne t’aurais jamais abandonné, pas même une seule minute !
Les jours où tu n’as vu qu’une seule trace de pas sur le sable,
ces jours d’épreuves et de souffrances, eh bien: c’était moi qui te portais.  »

Ademar De Barros

Publié dans défi des cent jours, Le quotidien

Jour 9 : Les pierres

img_20170125_1618241Depuis le début de ce début sur la magie, je ne fais que renouer avec mes croyances et les choses auxquelles je tiens vraiment, ce qui fait que je suis moi.
ce matin, une des cocréatrices du groupe FB sur lequel je suis a proposé un tirage GIF d’un jeu que j’aimerais acquérir un jour ( ou un dans ce genre) qui m’encourageait à aller vers les pierres pour guérir. alors comme je suis en convalescence post pneumonie, que Mon scanner montre encore des séquelles, je me suis dis que c’était une très bonne idée étant donné que les pierres, j’en ai une belle collection que je n’utilise plus. je me suis mise à m’y intéresser à Lamalou les Bains quand je faisais des cures thermales. J’en ai portées quand je voulais tomber enceinte. ET bien me revoilà plongée dans tout cela. Les pierres et nous, nous sommes formés de la même façon finalement; Nous avons des minéraux en nous, nous avons de l’eau, du métal et je trouve très logique qu’elles puissent nous aider. En France on ne croit plus en rien, on s’est coupé de tout depuis la Révolution alors qu’en Suisse ou aux Pays Bas par exemple on continue d’étudier le pouvoir des pierres ( lithothérapie) les zones telluriques et tout ça.

J’ai trouvé ce guide à imprimer qui va filer dans mon planner spécial défi.

Manuel d’utilisation des pierres

J’ai aussi repris ce livre de Julia Boshierodont j’ai souvent lu la page sur FB et qui est quelqu’un d’adorable. je ne sais pas si elle cotinue ses activités mais je vais aller voir

je vais évidemment te présenter très bientôt mon super planner j’en suis très fière.

D’ailleurs je te montrerai toute ma collection parce que la papeterie les scrap les planners c’est une de mes grandes passions !

Je me suis tellement censurée, tellement coupée de ce que je crois de ce que j’aime. Je vis entourée de fous et je me suis forcée à faire comme eux. mais maintenant je m’en moque, je vais renouer avec tout ça et aller encore plus loin parce que des personnes  » dans mon genre » il y en a et que je peux m’en entourer.

Oui, je suis aimable, appréciable et intéressante TELLE QUE JE SUIS ( j’ai le droit de ponctuer par Bordel de cul ou ça fait désordre ? )

Avec tout ça j’ai trop hâte d’aller au salon d’Angers YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

 

PS: tu peux te dire que je suis perchée tu as le droit mais en fait… je n’en ai plus rien à faire . Tu as le droit de ne pas adhérer, mais tu n’as pas le droit de me dégoûter et de me juger. Chacun sa route chacun son chemin.

Publié dans défi des cent jours, Le quotidien

Jour 8 le 24/01

16195976_10154436698714482_6011746226776284654_n

Hier a été une journée extrêmement productive pour le défi.
Le matin j’ai réussi à m’inscrire pour rencontrer Lilou à deux salons bio : Angers le 24 février et le Mans en avril.

J’ai même tourné une petite vidéo que j’ai partagé sur le groupe FB que j’ai découvert la veille et qui me fait du bien. C’est notre petit lieu de réunion entre cocréateurs c’est très motivant.

je me suis ensuite tourné vers les mudras et je me suis fais des fiches. Je travaille le mudra des poumons pour essayer de guérir plus vite.

Du coup, j’ai avancé dans mon planner spécial défi. Je n’arrivais pas à me décider pour l’organisation de mes planners et là j’ai fait mes intercalaires et je me suis laissé deux emplacements sans titre pour le moment ( ce matin j’ai su que j’avais bien fait). Du coup j’ai mon bullet sérénité pour ce que j’écris à la main, mon planner pour tout ce que je récupère et imprime. J’ai décidé de ne plus me soucier de la perfection du support : les fiches ne sont pas parfaites, les fiches ne sont pas toutes de la bonne taille et bien tant pis. Ca fait deux ans que je me freine parce que mon imprimante ne fait pas des trucs bien carrés et c’est bête.

J’ai ensuite reçu un mail du boulot, je te parle de ça dans un second billet… Au lieu de ne pas trouver de parade à ce qui s’appelle une condamnation en règle et de l’acharnement, j’ai répondu.

Puis, j’ai fait mes deux tableaux de visualisation et ça m’a aidé à préciser mes affirmations et mes intentions.

16195040_10154436698854482_1998747499941004986_n

je me suis lâchée niveau collage alors que je voulais en faire depuis longtemps pour l’art-thérapie et à chaque fois j’ai peur de gâcher, de rater. Là, j’ai dit go !

Les gratitudes aussi sont bien plus riches que les jours précédents. je fais ça depuis le 1e janvier un peu par obligation alors qu’hier soir j’ai vraiment eu l’envie de remercier, le sentiment que j’avais à remercier et que ça me faisait du bien de remercier. C’était sincère et plus un pensum.

Ce fut une journée avec plein de grands pas en avant !

Publié dans Le quotidien, Spiritu santo ...

Le défi des cent jours : j’ai commencé

Connais-tu le défi des cent jours ? L’instigatrice est Lilou Macé qui a sorti trois livres d’exercices pour 100 jours qui doivent te permettre d’améliorer ta vie. je ne dirais pas de la transformer même si c’est plutôt ainsi qu’elle en parle, mais de t’épanouir.

51zhnwmjerl__sx373_bo1204203200_

J’ai lu les 60 pages gratuites du premier libre et cela m’a bien plu. C’est tout à fait dans la démarche que je t’ai décrite après ma pneumonie et comme je suis toujours fort malade je peux te dire que j’ai le temps de cogiter et de tenter de me reconstruire.

J’avais prévu de commencer le 1e février et puis finalement j’ai décidé de me passer du cahier pour faire le défi à ma façon. Je vais également lire les pages gratuites du violet maintenant que je connais les pages du cahier bleu. J’ai l’impression que le violet ( vivre la magie au quotidien)  va m’apporter beaucoup plus parce que finalement quand je regarde bien, des défis des 100 jours j’en fais depuis 5 ans, mais je n’ai pas appelé ça ainsi. J’ai commencé quand je n’arrivais pas à tomber enceinte, j’ai travaillé avec des CD de natalhypnothérapie, et je me faisais des affirmations, des gratitudes, de l’écriture poétique pour vider ma tête. J’ai aussi beaucoup dansé et je danse toujours.

J’avais déjà pris de bonnes habitudes en ce début d’année en faisant mon five minute journal. En vérité je fais déjà pas mal de choses qui sont des habitudes à prendre pendant le défi. je me sens donc plutôt à l’aise sur certains domaines :

_ la relaxation

_ la méditation

_ l’art-thérapie

_ les gratitudes

_ l’intention

_ l’écriture

_ la danse

_ les lectures de développement personnel

_ les affirmations

Ce sont des  éléments communs à pas mal de livres sur ce sujet d’amélioration de soi.

Quand j’ai vu que Lilou avait un jeu de cartes ( j’utilise l’application) j’ai ressorti un jeu de cartes indiens qui me semblent tout à fait dans cet esprit. je lis, et je médite sur le message-conseil donné par la carte.

Lilou conseille aussi l’oracle du monde animal par Arnaud Riou mais si comme moi tu as déjà des oracles ( j’en ai un sur les animaux qui est celte et donc celui des amérindiens) cela fait largement l’affaire. l’important é »tant que ça te parle à toi. Tu ne vas pas lire l’avenir, tu vas accueillir un conseil du hasard. Les oracles ou cartes de ce genre ce n’est pas ce qui manque.

519v8vsd6ml__sx242_bo1204203200_
Je me suis commandée un nouveau jeu je te le montrerai.

Je tiens également un journal avec les actions à faire chaque jour, mes rêves quand je m’en souviens, une citation par jour, la fameuse carte et d’autres choses que je découvre qui m’aide à avancer et que je veux garder. J’ai commencé un bullet journal de sérénité où je note tout ce que je veux garder de mes découvertes pour le futur. Le défi des cent jours tu le fais autant de fois que tu veux.

C’est le jour 4 jour d’anniversaire de ma fille qui fut également une seconde naissance pour moi, une vraie victoire psychologique et physique.

Je note mes humeurs chaque jour et aujourd’hui je suis joviale.

Ce qui m’a poussé à commencer ce défi c’est que je cherche à être plus sereine et à profiter davantage de la vie. Mon déclic a été cette pneumonie à Noël qui a failli me tuer ( youpi). J’ai vu aussi les réactions des gens , plein de trucs dont je parle dans mon message précédent. Et je me suis dis  » maintenant tu dois profiter de la vie, être plus serine et vivre à ta façon ». Je veux faire ce que j’aime et aimer ce que je fais. Et tant pis si les personnes autour de moi trouvent mes idées ridicules. Vous restez statiques dans votre petit vie, vous vous moquez parce que vous n’avez pas le courage d’évoluer vous-mêmes donc vus souhaitez mon échec puisque le vôtre est couru d’avance. Mais maintenant je m’en moque. Finalement ça fait depuis ma naissance que je grandis dans l’adversité des idées.

Mon intention de défi est celle-ci.

Je vais sans doute bifurquer  vers le défi de la magie très prochainement…

51ojzx2vj8l

En attendant je te ferai découvrir mes lectures, mes livres chouchous et magazines top, j’ai un peu craqué ces derniers jours !