Publié dans Organisation

Les effets Konmari

DSCN3959  Konmari, ce n’est pas seulement une méthode de désemcombrement et de réorganisation de l’espace.

Quand elle dit que tu vivras mieux, ce n’est pas seulement parce que ta maison sera mieux rangée et plus aérée. Cela va beaucoup plus loin. De nombreux pratiquants de la méthode ont constaté des effets bénéfiques dans leur vie, leurs émotions, leurs relations, leur façon de voir la vie.

En premier lieu, il est vrai que désencombrer crée de l’espace et tu vois les choses plus clairement. Personnellement, savoir que je peux me réfugier dans un second bureau au sous-sol ça me libère la tête. Je me dis que si vraiment c’est trop le cirque à l’étage je peux aller corriger mes copies et laisser les enfants au mari en m’isolant dans ma piaule. Et puis je vais peut-être enfin pouvoir avancer dans mes DIY. Parce que sur la table où l’on mange c’était quand même le chantier.

Je n’ai pas de problème de poids donc je ne me suis pas sentie libérée en jetant des vêtements. Certaines ont maigri sans le vouloir, sans régime.  Il y a juste quelques pièces qui me rattachaient à ma vie d’étudiante, mais rien de révolutionnaire ou de très libérateur. Sur le coup. Et puis, j’ai eu l’occasion de pouvoir racheter de nouvelles pièces. Et  je me suis rendue compte que je m’habillais alors de façon plus soignée, plus féminine, plus recherchée. J’ai osé acheter non plus des basics mais des vêtements marqués par LE style que j’aime. Je n’achète pas si c’est utile mais si ça me met vraiment en joie . Je suis plus moi. J’avais eu une période comme ça juste en sortant des études et puis j’étais devenu  » no style ». Aujourd’hui, même avec les vêtements d’avant, je recompose avec plus de soin. Pas seulement pour aller danser, mais tout le temps. Je ne sais pas si ça se voit vraiment mais les ados qui m’entourent m’ont sorti l’autre jour que j’étais classe. On me l’avait aussi dit il y a deux trois ans, je faisais super attention étant enceinte, aussi. Mais là, je ne sais pas, j’en ai plus conscience. Evidemment, je n’ai gardé que ce qui me met en joie. Alors, j’ai moins de choses à mettre, mais ce que j’ai, je l’aime vraiment. Il n’y a pas de jour  » pyjama » sauf quand je suis chez moi le dimanche en vrai mode  » pyjama ». Avant, cela arrivait que je me dise  » oh, ça fait négligé mais tant pis, je vais juste à la Poste on s’en fout ». Disons, que je suis redevenue à une apparence proche de celle d’avant les filles. Parce que quoi qu’on en dise, l’arrivée des bébés fait que tu prends moins soin de toi.

Côté salle de bain, c’est assez paradoxal : j’ai mis dans des paniers par partie du corps ( cheveux, corps, solaire, visage) et je m’interdis de racheter avant d’avoir utilisé. Résultat : j’ai beaucoup moins  de produits et moins de stock. Et pourtant, je fais plus de soins,  j’utilise plus régulièrement mes crèmes. Je sais ce que j’ai, je prends soin de garder rangé et propre mes tubes, à leur place. Et du coup, j’ai l’impression de prendre là encore plus soin de moi, d’être plus soignée. Je finis bien chaque tube avant d’en commencer un autre. C’est économique, mais c’est aussi une satisfaction de voir la place se libérer. Voir plus clairement ce qu’on a rend tout plus utile et plus utilisable.

Par ailleurs, au moment de ranger les cours conservés et les bouquins, il s’est passé quelque chose. La lumière a jailli ( rires ). Pour de vrai, je te jure, cela m’a libérée, délivrée, et j’ai cru que j’allais chanter la Reine des Neiges : je respirais mieux, il y a avait plus d’oxygène dans l’air. J’ai vendu les livres que je lisais en étant étudiante. Je les gardais parce que j’avais aimé le cours, parce que j’avais aimé le prof, parce que j’avais aimé cette époque, parce que je pensais m’y remettre un jour… Parce que j’étais nostalgique de cette époque où je vivais librement sans contrainte, au rythme que je voulais. J’avais peu d’heures de cours, je travaillais chez moi, à mon rythme ( beaucoup mais avec passion). J’aimais cette époque même si l’année des concours a été atroce de stress, j’avais aussi beaucoup de copines, on rigolait bien. Mais voilà, j’ai grandi ( vieilli) mûri. Je suis passée à autre chose. Et tout cela c’était comme une enclume qui me retenait vers les regrets.  Les études seront pour les filles désormais. Et j’ai construit ma vie. Autrement que ce que j’imaginais parfois, mais cela me libère, je sais que je ne reviendrai plus en arrière. Un poids a été délesté. Les cours, c’est la même chose, car finalement j’avais gardé beaucoup et quand je tente de les lire cela n’a plus de sens pour moi. je ne suis plus dans cette dynamique. Et puis j’en avais conservé sur ordinateur de toute façon, comme mes préparations de cours de prof. Mon mari s’est pris au jeu et il s’est aussi senti soulagé de bazarder ses cours de fac. C’est du passé, c’est derrière, place au présent et à l’avenir !

L’avenir, ce sont les DIY, mes loisirs créatifs, mes petites décos, mes ateliers avec les filles, l’écriture, les dessins en tous genres et tous médiums. Maintenant sue j’ai mon atelier au sous-sol, je n’ai plus qu’à libérer un peu de temps : 5 mn pour faire des intercalaires, une heure pour fabriquer un porte-livres etc. Et que cela paraisse puéril ou futile, franchement, j’en ai encore plus rien à faire qu’avant, parce que tu vois moi, les stylos, les tampons, les stickers, les washis, les papiers de couleur, cela me met vraiment en joie.

Cela change donc la façon d’acheter : nous essayons de moins dépenser pour des choses qui ne nous font pas tant plaisir que ça. J’avoue que cela n’a rien réduit de ma consommation de loisirs créatifs , bien au contraire, puisque c’est beau, ça me plaît. Pour les vêtements, j’avais déjà tendance avec faire comme Marie Kondo et à n’acheter de vêtements que si je pouvais les porter à presque toutes les saisons. On verra l’été prochain pour investir dans quelques vraies robes d’été. Mais je te l’ai déjà dit, les pièces basiques, c’est fini, maintenant j’achète beau.

DSCN3962Certaines personnes ont également décidé de faire du tri dans leurs amis. Personnellement j’avais déjà fait le tri lors de mes gros soucis de santé, donc je n’ai pas eu besoin, je suis déjà dans l’essentiel. En revanche cela a sans doute encore plus  » exagéré » une nouvelle façon que j’ai de lire ou de regarder un film : je ne me force plus à aller au bout. Avec l’arrivée des enfants c’était déjà vrai car j’a peu de temps, mais désormais, si un livre ne me plaît pas dès les 40 premières pages grands maximum, je le ferme, je le vends. Je n’attends pas qu’un jour meilleur vienne. Je ne me laisse plus embourber physiquement ou intellectuellement par un bouquin. Je crois que j’avais trop de respect pour les livres et pas assez pour moi, comme si je faisais plus confiance aux livres qu’à mon esprit critique. Et ça, Marie Kondo en parle dans son livre : on garde souvent des objets par respect pour une époque, un souvenir, la personne qui l’a offert, parce qu’on nous a dit que ça avait de la valeur et finalement, nous, on ne compte pas. J’ai bazardé aussi pas mal de cadeaux à la con par la même occasion. J’aime pas, j’aime pas. Pour en revenir aux livres j’étais assez réfractaire à la liseuse. Je vais peut-être sauter le pas d’ici la fin de l’année. A suivre … Pour les usuels, les classiques, c’est quand même bien pratique.

J’ajouterai un point sur le flylady, que je combine à Konmari pour entretenir : 15 mn de désencombrement par jour, des routines matin et soir et des tâches hebdomadaires bien calées. Résultat : avec Konmari chaque chose est à sa place et elles sont moins nombreuses, toutes utiles et aimées. Rien ne me « dégoûte » ou me « gave ».  Avec Fly, les  » hotspot » se rangent vite, et comme chaque chose a une place, si elle est dérangée elle la retrouve bien vite. Je mets moins longtemps à remettre en ordre la maison. J’ai aussi moins de découragement parce que j’ai un ordre établi dans ma tête, une liste, et je n’ai même plus besoin de regarder ou cocher. Enfin, comme je fais tout cela méthodiquement et mécaniquement, je perds moins d’énergie à réfléchir et je peux penser à autre chose. je me sens moins fatiguée et l’esprit libéré. Un matin, j’ai mis une heure et demie à  remettre ma cuisine en place après un dîner entre amis alors que le soir même je n’avais rien fait. Cela m’aurait pris deux jours avant ces méthodes.

DSCN3960Pour résumer avec la méthode Konmari tu gagnes de l’espace, une meilleure visibilité de ce que tu as donc un gain de temps, une meilleure organisation, un esprit plus clair et plus serein, et une tendance à aller à l’essentiel tout en respectant davantage tes besoins et tes opinions en te libérant des opinions et des jugements des autres qui transparaissent à travers certains objets qu’on n’ose jeter à cause de leur valeur financière ou de leur origine.

Convaincue ?

N’hésite pas si tu fly et/ou konmarises aussi, à raconter comment cela a agi dans ta vie !

Publié dans Organisation

Bilan du désencombrement

20150528_145725Youhou !

Tu savais que l’une de mes résolutions de janvier c’était de réorganiser complètement la maison ( et ma vie d’ailleurs). J’ai donc procédé en janvier à un désencombrement une réorganisation complète de toute la maison et des placards, tiroirs en particulier. Cela tombait à pic puisque le bureau-débarras est devenu la chambre géante de bébé Comète avec espace de jeu, on a maintenant un bureau sur le pallier, la chambre de bébé Comète est devenue la chambre de bébé Tempête. Et puis, on a eu une livraison de meubles qui ne servaient plus à Beau Papa en août, et puis il a fallu ranger le sous-sol. Bref, je te récapitule les étapes :

_ en janvier, j’ai réorganisé et rangé la cuisine, le vaisselier de la grande salle, les jouets, la salle de bain, ma table de nuit. J’ai trié et jeté pas mal de cours pour mettre mes affaires de travail en cartons. Sauf que j’étais super enceinte et super malade donc ça m’a pris des semaines. je me suis aussi inscrite à un groupe d’accro à l’organisation, j’ai découvert la méthode flylady sans la mettre en pratique, j’ai préféré tout désencombrer « ne masse ».

_ sans le savoir je faisais du Konmari.

_ en avril-mai on a enfin terminé les travaux de la chambre de Bébé comète, j’ai réorganisé ses jouets en deux espaces : sa chambre avec un peu de tout, le salon avec les jouets type puzzle, jouets de construction , jouets qui nécessitent une table et qui ne sont pas bruyants.

_ tous les quinze jours j’ai changé la garde-robe de bébé Tempête que nous pouvons aussi appeler Gargantua ( plus de 8 kg et 70 cm à 5 mois, youpi, et encore je sais pas si c’est pas plus, parce que le douze mois craque des fesses là).

_ J’ai mis en pratique flylady en travaillant par zone et en passant 15 mn par jour à désemcombrer, renagre un point chaud de cette maison.

_ en avril-mai, je me suis délesté de tous mes kilos de grossesse ou presque  des fringues qui vont avec. Me reste deux trois reliques dans la penderie mais on en reparlera un jour. Tu sais, j’ai gagné un concours qui va me permettre de faire Konmari pour de vrai avec mes vêtements.

_ en juillet-août, j’ai fait ma Momox et vendu pour 180 euros de bouquin. Et tu sais quoi ? Il y a un troisième colis à préparer. car je viens de trier et rangé avec mon mari une salle qui sera un bureau d’appoint ( arrivée des meubles qui ne servaient pas à Beau-papa) et nous avons réinvesti le fond du garage en futur chambre d’ami ( ne t’extasie pas, il n’y a pas de papier peint, pas de peinture, mais bon, faut espérer que bientôt on aura vendu les lits en trop et installé un lit d’appoint).

Du coup, on peut dire qu’il y a eu trois périodes : janvier, avril-mai, juillet-août.

Je peux aujourd’hui faire le bilan de ce qui a tenu dans le temps entre janvier et août et de ce qui n’a pas marché :

CA MARCHE :

_ ne garder que l’essentiel et que ce que tu aimes ( KONMARI)

_ de remettre à plat 15 mn par jour une pièce ou un meuble comme la table basse du salon ( FLYLADY)

_ organiser et compartimenter les espaces ( Les accrocs à l’organisation)

_ La récup : j’adore fabriquer des mini rangements avec mes boîtes à litière.

_ la motivation à plusieurs ( groupes facebook).

_ le rangement sur champ : surtout pour les vêtements d’enfants. Tu as vu ma photo de tiroir ? Avant ça prenait presque deux tiroirs et là une moitié.

_ indiquer avec une étiquette l’emplacement des choses.

CA N’A PAS TENU :

_ les tiroirs de la salle de bain et de ma table de nuit. Pourquoi ? parce que je n’avais pas assez de sous pour acheter des compartiments type IKEA. Mais depuis, Action a ouvert, j’ai acheté des compartiments certes plus moches mais pas chers ( moins de 1 euro les 3 petits ou les deux grands). Mes rangements cuisine en revanche ont super bien tenu.

_ Le partage des tâches : mon beau planning sur le frigo, le mari s’en moque ouvertement. C’est bien dommage; avec la rentrée il changera peut-être d’avis !

Et toi, tu en es où ?

Publié dans Mes DIY

Fabriquer un organiser de bureau

20150605_143522Toujours avec des boîtes de litière pour chats !!!!

Tu as appris à faire un panier de rangement la semaine dernière.

En fait tu as obtenu une forme en diagonal l’autre jour avec ma technique de découpe. Tu peux en faire pas mal de choses comme

_ un truc pour ranger les bouteilles

_ un présentoir à livres

_ un truc pour ranger les brosses à cheveux

_ un truc pour les stylos en ajoutant dedans des rouleaux de papier toilette.

_ un truc pour ranger les soutiens-gorge

_ un truc pour ranger les chaussettes, les bodys, les collants…

Tu peux également faire cet organiser de bureau ( c’est pour bébé Comète encore une fois)

20150529_161427

Il te suffit de couper la deuxième boîte plus bas : un côté au niveau du trait d’illustration de la boîte, un niveau plus bas. Pour que ce soit joli, il faut que tu regardes avec ta première boîte à couper de façon à ce que tes diagonales sur le côté se prolongent d’une boîte à l’autre.

20150604_160711

Avec les chutes de carton, tu fais des séparations.

Tu peux ajouter des rouleaux de papier pour faire des pots à crayons./pinceaux.

Tu kraftes.

Tu peins ( je te le conseilles, car même si tu redécores après au moins, tout ton intérieur sera nickel).

Et voilà !

Dans quelques jours je t’expliquerai comment custumiser facilement.

Publié dans Organisation

Fly Lady, Marie Kondo et moi : les vêtements

kondo,%20marieC’est dingue comme nous voyons partout parler de méthode d’organisation. le métier d’home organiser explose, et j’ai vu l’autre jour sur Capital une fille se faire payer 249 euros pour ranger un dressing.

Comme vous le savez, en janvier avant l’arrivée de Bébé Tempête, j’ai refait toute la maison. C’est à dire que j’ai rangé tout mon intérieur, désencombrer, trier, classer etc. Cela facilite la vie par la suite mais sur le coup, c’est du travail.

Je cherchais depuis l’été précédent des renseignements sur l’organisation de la maison et je lis régulièrement quelques blogs sympas comme

http://www.mamansorganise.com

http://organisation-maison.com/

http://accroalorganisation.com/

et

http://www.beeorganisee.com/

Ce sont mes 4 blogs préférés dans ce domaine.

Vous ne manquerez pas de tomber sur deux méthodes d’organisation et de ménage : FLY LADY et Marie KONDO.

Par bien des points les deux méthodes s’opposent, mais on peut arriver à concilier les deux. En fait c’est ma méthode depuis longtemps. La méthode Fly Kondo ! ( rires !)

FLY LADY

Tu fais du pas à pas, tu consacres 15 mn par jour à un truc, par exemple désencombrer une pièce, la poussière du RDC etc.

Les étapes principales de la méthode consistent essentiellement à

  • désencombrer son intérieur tous les jours au rythme de 15 minutes;
  • établir une routine du matin et une routine du soir;
  • planifier une heure de ménage hebdomadaire;
  • établir un plan de base hebdomadaire dans lequel sont définies les tâches à faire chaque jour;
  • établir un plan de ménage en fonction des différentes zones de votre intérieur (living, cuisine, chambres, bureau, sanitaires);
  • établir un journal de bord qui sert à organiser le tout, sans oublier la planification des menus ou la gestion de votre budget

Il n’y a pas spécialement de conseil pour tirer et ranger ses vêtements, ou alors, je n’ai pas trouvé !

Marie KONDO

Ne concerne que le rangement et le tri, le désencombrement : cela s’oppose complètement à Fly Lady dans le sens où elle pense qu’il faut faire une bonne fois pour toute et en une seule fois.

RASSEMBLER et TRIER

Elle vous demande par exemple de prendre TOUS vos vêtements, même ceux liés à un sport etc. puis de séparer les saisons et de trier la saison qui vient de s’achever ( les vêtements qu’on ne va pas mettre tout de suite mais qu’on connaît).

Il faut jeter les vêtements qui ne font pas plaisir, qui ne mettent pas en joie, qui ne sont pas  » aimés ».

On ne fait pas  » pièce par pièce » mais par catégorie.

JETER/DONNER

A cet étape vous pouvez faire aussi la méthode Fly Lady et faire trois piles : je jette je vends/donne, je garde.

ORDONNER

Je fais exprès de dire  » ordonner » plutôt que ranger parce que ranger c’est souvent cacher et donc ne pas savoir où c’est ou ne pas utiliser.

Elle propose de mettre les affaires d’une même catégorie dans une même pièce

Pour les vêtements , elle  propose de ranger  » sur champ » c’est à dire à la verticale au lieu d’empiler. Comme ça on voit tout d’un seul coup d’œil.

CE QUE JE FAIS

Assez logiquement, les choses d’une même catégorie sont dans une même pièce chez nous sauf pour :

_ les jouets ( deux endroits)

_ les livres ( deux endroits)

_ les vêtements ( quatre endroits).

Pour les vêtements, il est impossible dans la maison que nous avons de mettre tous les vêtements de toute la famille au même endroit. Il est aussi impossible de stocker le linge à repasser ou le linge sale au même endroit. ce serait formidable mais ma buanderie étant au sous-sol, j’ai trop froid l’hiver au sous-sol pour contre-plier le linge.

Je ne peux pas garder que ce qui me met en joie; J’ai pas mal de vêtements fonctionnels qui me permettent de porter d’autres vêtements.

Explication : je n’ai plus réellement de garde-robe de saison, mais ça j’ai cru comprendre que Marie Kondo était comme moi. Elle n’achète plus de vêtement qui ne font qu’une  saison. J’ai des vêtements qui se portent en général toute l’année et une petite partie hiver et une petite partie été. Pour porter certains pulls sans manches je mets des sous-pulls. Idem pour les robes. Si j’achète un short, j’aime pouvoir le porter jambes nues l’été et avec un collant l’hiver.

Donc, j’ai des sous pulls, des boléros, des pulls sans manches, des débardeurs : je superpose les vêtements selon le temps qu’il fait.

Je trie par catégorie :

_ les pulls ensemble

_ les t shirts manches longues ensemble

_ les débardeurs ensemble

_ les robes ensemble

Je sépare les tenues  » de nuit » et les tenues  » de jour » parce que je sors danser donc j’ai des tenues de nuit.

J’ai lu cette astuce intéressante : mettre tous ces vêtements sur des cintres à l’envers. Et quand on les replace après les avoir portés et lavé, mettre le contre à l’endroit. Au bout d’un an il faut se séparer des vêtements dont le cintre est resté à l’envers.

Je ne peux pas mettre  » sur champ » mes vêtements dans la plupart des cas. Je l’ai fait pour les maillots de corps, les collants, les leggings de ma fille aînée et les bodys pour la petite. Si ce sont des vêtements repassés, ça abîme quand même je trouve.

J’ai classé les pantalons de la grande sur champ et j’ai gagné une moitié de tiroir :

20150528_153619[1]

je vois mieux ce qu’elle a , et je trouve que quand il s’agit des vêtements des enfants on oublie pus vite ce qui est là, ce qu’on a déjà.

En rangeant sur champ c’est plus net.

Par contre je classe mes débardeurs par couleur également : noir ou autres.

Je suis d’accord avec elle sur le fait qu’il faut le faire une bonne fois pour  toutes, mais après pour « l’entretien » de temps en temps 15 mn suffise pour remettre les choses d’aplomb. J’ai fait ce week-end le tri de mes collants et ça ne m’a pas pris plus de 15 mn.

Pour moi, Marie Kondo oublie qu’une bonne garde-robe c’est une garde robe avec pas mal de basiques qui peuvent se mêler les uns aux autres, et donc c’est pas forcément la pièce de tes rêves mais tu peux composer plein de tenues avec.

Et là, j’ai découvert une autre façon de vivre sa garde-robe : la penderie  » capsule ».

Une garde-robe capsule pour un dressing simplifié

Et en fait c’est ce que je fais.

Pour moi les règles pour y arriver sont :

_ ne pas acheter de vêtements qui ne collent qu’à une saison

_ acheter toujours dans les mêmes couleurs ( de toute façon , la vérité, c’est qu’on met vraiment que trois ou autre couleurs dans sa vie, si si, regarde bien)

_ quand tu achètes, demande-toi si tu as ce qu’il faut pour aller avec, sinon oublie.

Mais comme je suis française, il y a des exceptions à ces règles :

_ toute tenue de circonstance ( robe pour sortir en général, qui t’oblige à acheter des accessoires, et un truc un peu différent de d »habitude)

_ coup de coeur méga fort

Mais en général je n’ai pas d’émotion importante liée à un vêtements à part ceux de mes enfants. Donc, si je tiens les règles de Marie KONDO… je vais sortir toute nue !

Au final, toute méthode est intéressante mais je ne les suivrai jamais à la lettre car la vie de Marie Kondo ou de la créatrice des Fly Lady n’est pas ma vie.

20150528_153818[1]